SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
Revalorisation : le SE-Unsa pose ses exigences
Article publié le jeudi 14 février 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le SE-Unsa vient d'être reçu par le Cabinet du ministre, dans le cadre des négociations ouvertes le 8 février sur les mesures catégorielles 2013 qui pourraient concerner les enseignants.

Lors de cette première réunion, le SE-Unsa a posé le cadre des discussions qu’il souhaite voir aboutir.

Dans l’immédiat, la réparation d’injustice concernant des corps maltraités :

  • crĂ©ation de l’équivalent de l’ISOE pour les enseignants du premier degrĂ©. Elle doit atteindre les 1200 euros annuels comme dans le second degrĂ© ;
  • augmentation rapide du ratio d’accès Ă  la hors-classe pour les PE et les CPE, en retard par rapport aux autres corps d’enseignants ;
  • la disparition de la journĂ©e de carence.

Dans un second temps, une revalorisation généralisée doit être mise en perspective pour l’ensemble des personnels enseignants et d’orientation. De nouvelles perspectives de carrière doivent être programmées. Les enseignants français figurent parmi les plus mal rémunérés d’Europe.

Il est temps que la Nation reconnaisse enfin ses enseignants et le travail difficile qu’ils conduisent chaque jour. La bonne volonté et la conscience professionnelle ne sauraient suffire à reconnaître l’engagement des personnels.

La priorité à l’École portée par le Président de la République doit se traduire par une reconnaissance financière. Si, dans une période économique difficile, elle doit relever d’une programmation, elle doit être engagée dès la rentrée prochaine

 

 
 
 
 
ALC