SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - [Mél.]

 
Calendrier scolaire 2012-2013 : une concertation positive
Article publié le mardi 19 juin 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

La publication par une agence de presse d’un nouveau projet de calendrier scolaire 2012-2013 qui sera soumis mercredi à l’avis des commissions du Conseil Supérieur de l’Education démontre que le dialogue social est de retour au ministère de L’Education. Le calendrier sera donc amélioré dès la rentrée prochaine en prenant en compte l’intérêt des enfants sans mettre en difficulté leurs parents et leurs enseignants.

La première étape du dialogue fut la prise en compte par le ministre d’un vœu proposé par la FCPE et très majoritairement approuvé par le Conseil Supérieur de l’Education d’allonger les vacances de Toussaint de 2 jours afin de respecter la durée de 2 semaines complètes, durée minimale pour que les enfants récupèrent dans une période de l’année notoirement difficile pour tous.

La deuxième Ă©tape du dialogue fut une première proposition du ministre avançant d’un jour la prĂ©-rentrĂ©e et la rentrĂ©e et reculant d’un jour le dĂ©but des vacances d’étĂ© 2013. 

Le SE-Unsa a alors fait valoir que la modification tardive de la date de la rentrée pouvait mettre en difficulté les familles, les personnels et les établissements, ceux-ci ayant déjà largement organisé et leurs vacances et leur rentrée.

Le SE-Unsa, favorable à l’allongement des vacances de Toussaint, a demandé que la date de la rentrée soit maintenue et que la deuxième journée soit récupérée sur des mercredis matins et/ou après-midis à fixer localement en fonction de l’organisation de la semaine scolaire dans les écoles et les établissements du second degré. La première journée sera quant à elle récupérée le vendredi 5 juillet.

C’est cette proposition que le ministre fera aux commissions spécialisées du CSE qui se réuniront mercredi 20 juin, démontrant ainsi sa capacité à écouter les propositions qui lui sont faites. Le SE-Unsa ne peut que s’en féliciter.

 
 
 
 
PsyEN