SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
PrĂ©server les mutuelles : avec l’Unsa, signez la pĂ©tition
Article publié le lundi 10 octobre 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Sept organisations syndicales de salariés et la Mutualité Française ont signé le 5 octobre une déclaration commune demandant au gouvernement et au Parlement le retrait de la hausse de la taxe sur les contrats solidaires et responsables.

C’est une démarche que l'on peut qualifier d'historique. Sept syndicats (CFE-CGC, la CFTC, la CFDT, la CGT, Force ouvrière, FSU et Unsa) ont signé le 5 octobre avec la Mutualité Française une déclaration commune appelant "solennellement le gouvernement et le Parlement à renoncer au doublement de la taxe sur les contrats santé solidaires et responsables et à tout impôt sur la santé".

Cette mesure, expliquent les signataires, "entraînera inéluctablement une augmentation du coût des contrats santé et aggravera donc les inégalités d’accès aux soins". Ces organismes demandent aux pouvoirs publics de "renoncer à affaiblir une nouvelle fois la protection sociale des Français" tout en rappelant "leur attachement à une Sécurité sociale de haut niveau et une couverture complémentaire solidaire accessible à tous".

Une pétition sur mutualite.fr
La protestation du mouvement mutualiste est montée d’un cran avec le lancement le 30 septembre d’une seconde campagne incitant les Français à signer une pétition sur le site Internet de la Mutualité Française. Elle se poursuivra jusqu’en novembre le temps du débat parlementaire sur le projet de loi de finances et du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2012. Sur son site Internet, la Ligue des droits l’Homme appelle les internautes à signer la pétition de la Mutualité : "Taxer les mutuelles, c’est une fois de plus renvoyer vers la défense du sort individuel de chacun contre la solidarité», écrit la Ligue.
Jean-Michel Molins

Cliquez ici pour signer la pétition

 

 

 
 
 
 
ALC