SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Annonces prĂ©sidentielles : et les enseignants ?
Article publié le jeudi 13 décembre 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Lundi 10 décembre 2018, face à la crise sociétale qui frappe le pays depuis plusieurs jours, le Président de la République s’est enfin exprimé.

L’UNSA prend acte de l’annonce de mesures Ă  effet immĂ©diat en 2019, qui s’ajouteront Ă  l’annulation de la taxe sur les carburants dĂ©jĂ  dĂ©cidĂ©e :

  • augmentation mensuelle du SMIC de 100 € Ă  travers la prime d’activitĂ©,
  • dĂ©fiscalisation et dĂ©socialisation des heures supplĂ©mentaires
  • dĂ©fiscalisation et dĂ©socialisation des primes de fin d’annĂ©e pour les entreprises qui pourront en verser,
  • annulation de la hausse de CSG pour les retraitĂ©s en dessous du plafond de 2000 €

L’UNSA revendiquait des mesures nouvelles et d’application immĂ©diate, visant explicitement le pouvoir d’achat. Ces annonces vont dans ce sens mais risquent fort d'apparaitre insuffisantes aux yeux du plus grand nombre.

La crise que nous vivons aujourd'hui trouve ses racines dans le fossé toujours plus grand qui se creuse entre une infime partie de la population (les plus riches) et le reste. Ce besoin de justice sociale et fiscale n'a pas touvé de réponse dans l'intervention du Président.

Grands absents Ă©galement de ces annonces, les agents publics. Alors que 46 % d’entre eux, de catĂ©gorie C, ont une rĂ©munĂ©ration proche du SMIC, quand elle ne lui est pas infĂ©rieure. Alors que la totalitĂ© des agents publics dont les enseignants subissent un gel du point d’indice et une perte continue de pouvoir d’achat depuis 2010.

Rappelons que nous étions en grève et dans la rue le 12 novembre dernier dans l'indifférence totale du gouvernement.

Le Ministre de l’Education Nationale n’a de cesse de mettre en avant la revalorisation de 1000€ des enseignants en REP+. Il oublie seulement de dire que cela ne concerne que 8% des enseignants !  

Pour l’UNSA, des mesures d’urgence et panifiées dans le temps doivent être rapidement prises au risque de voir une partie de la population enseignante venir grossir les rangs de la grogne sociale. Lorsque la justice sociale, fiscale n’est plus garantie, c’est bien notre modèle démocratique et républicain qui se retrouve en danger.

Le PrĂ©sident l’a dit lui-mĂŞme, le pays vit un moment historique. Il est urgent de redonner toute leur place aux corps intermĂ©diaires et tout particulièrement aux organisations syndicales qui ont leur rĂ´le Ă  jouer dans les dĂ©cisions que doit prendre le pays. L’UNSA y est prĂŞte !

 
 
 
 
ALC