SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
L’intolĂ©rable discours de Nicolas Sarkozy Ă  Latran :
Article publié le jeudi 10 janvier 2008.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Dérapage, discours de circonstance ou projet politique ?

"Dans la transmission des valeurs et dans l‘apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l‘instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s‘il est important qu‘il s‘en approche, parce qu‘il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d‘un engagement porté par l’espérance. » extrait du discours de Nicolas Sarkozy à Latran le 20 décembre 2007.


A Latran, le 20 décembre dernier, Nicolas Sarkozy a porté une lourde charge contre le principe laïque de notre République. En abaissant la laïcité à une pensée comme une autre, en réduisant sa portée par ajout d’adjectifs, en adoptant une attitude prosélyte, le Président de la République a dépassé les bornes du devoir de réserve que lui impose sa fonction.

Le SE-UNSA tient à rappeler que les enseignants et les instituteurs en particulier ont été nombreux à sacrifier leur vie, au sens propre comme au sens figuré, pour leur espérance et pour leur idéal.

En présentant le curé et le pasteur comme seuls recours pour être accompli dans sa vie temporelle et spirituelle, le président méprise finalement tous ceux qui ne reconnaissent ou ne disposent pas de ces médiateurs qu’ils soient croyants ou non et en tout cas pas chrétiens. Le SE-UNSA conteste et dénonce cette vision.

Garantir la liberté de conscience, penser par soi-même, croire en l’Humanité, vouloir un monde laïque pour vivre ensemble et en paix, constituent, pour les enseignants de l’UNSA une espérance qui de surcroit n’en empêche pas d’autres.

En tant que Président de la République et tout comme l’instituteur, c’est, dans la sphère publique, de la transmission des valeurs républicaines que Nicolas Sarkozy doit se préoccuper et non de celles relevant de choix privés, fussent-ils les siens, en tant que personne.


   Allocution de Sarkosy   
(199.9 ko)
 
 
 
 
ALC