SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
2D. 2018 : la crise du recrutement dans l’enseignement se confirme-t-elle ?
Article publié le lundi 4 juin 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Après 5 ans de recrutements importants (2012-2016), on aurait pu penser qu’un nombre croissant d’étudiants se portent sur les métiers de l’enseignement. Malheureusement depuis la rentrée 2016, la chute du nombre de postes pourvus au CAPES se confirme, notamment en lettres, anglais, allemand et mathématique.

Pour le second degré on passe de 14 450 postes mis aux concours 2017 à 11 000 seulement en 2018. Alors que le ministère va lancer une réforme du lycée, le nombre de postes mis aux concours diminue pour la première fois depuis 2012.

En lettres classiques on compte 105 admissibles pour 183 postes. En allemand on compte 228 admissibles cette annĂ©e, pour 275 postes proposĂ©s. Il est clair que dans ces deux disciplines, tous les postes ne seront pas couverts. 

En lettres modernes, on compte 1390 admissibles pour 1040 postes (1288 postes en 2017). En maths, on compte 1760 admissibles pour 1183 postes. Si au premier abord, cela semble suffisant, il faut retrancher le pourcentage d’admissibles qui ne sont pas admis. En effet, en 2017 on n'a compté que 55% d'admis chez les admissibles.

Ainsi, la rentrée 2018 laisse prévoir un déficit important du nombre de postes pourvus et une première baisse des effectifs enseignants. En effet, la publication des premiers résultats des concours de recrutement 2018 ferait craindre un déficit de 1200 postes selon le café pédagogique (article du 4 juin 2018). On peut s'interroger sur les effets de ce retour à la baisse du recrutement de l'éducation nationale. Combien de jeunes vont se détourner des concours de l'enseignement ?

On peut craindre que la crise du recrutement s'aggrave encore…

 

Nadège Biot

 

 
 
 
 
ALC