SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Instruction obligatoire dès 3 ans : les conditions d’une mesure positive
Article publié le mardi 10 avril 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Lors des Assises de la maternelle, le président de la République a annoncé l’instruction obligatoire dès 3 ans à la rentrée 2019 au lieu de 6 ans actuellement. Cette décision a surpris car il n’en avait jamais été question jusqu’alors. Coup de communication ? Coup politique ? Coup fourré ? Conviction élyséenne ? Toutes les interprétations circulent.
 

Pour le SE-Unsa, qui porte cette revendication depuis 2004, il s’agit surtout de suivre de près la mise en œuvre. Cette mesure nécessaire de sécurisation et de reconnaissance de l’école maternelle doit conduire à des améliorations concrètes pour l’École publique, et ceci sans effet d’aubaine pour l’enseignement sous contrat.
 
Pour l’École publique, au-delĂ  d’écarter les risques de remplacement par des jardins d’éveil et permettre aussi de scolariser les quelques pourcents qui manquent actuellement pour des raisons de fragilitĂ© sociale ou territoriale, la nouvelle obligation nĂ©cessite que l’État et les collectivitĂ©s  investissent pour rĂ©unir les conditions de sa rĂ©ussite. Il faudra souvent abaisser les effectifs par classe, amĂ©liorer les Ă©quipements et soutenir les compĂ©tences et rĂ´les respectifs des Atsem et enseignants notamment par des actions de formation. L’exĂ©cutif doit vite lever le doute sur ses intentions et engager le travail. En parallèle, il doit rendre transparent le financement des Ă©coles privĂ©es pour que tous les citoyens puissent vĂ©rifier que la dĂ©cision surprise n’a pas pour consĂ©quence un nouveau dĂ©sĂ©quilibre.
 
 
 
 
 
ALC