SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
1D. "Alerte sociale Carte scolaire" du Se-UNSA : Audience Ă  la DSDEN
Article publié le vendredi 12 janvier 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le ministère a communiquĂ© la dotation pour la rentrĂ©e 2018 lors du comitĂ© technique ministĂ©riel du 20 dĂ©cembre. Si l'on s'en tient aux chiffres, l'acadĂ©mie de Montpellier se voit dotĂ©e de +121 emplois pour une dĂ©mographie relativement stable, on pourrait s'estimer heureux... Mais si on y regarde Ă  deux fois et si on focalise sur le Gard, ça se gâte sĂ©rieusement...

Notre analyse de la situation (lire notre article du 10 janvier) nous a conduits Ă  dĂ©poser une alerte sociale pour couvrir tout mouvement de grève des Ă©coles ciblĂ©es par des fermetures Ă  la rentrĂ©e prochaine.

Nous avons Ă©tĂ© reçus par Laurent NoĂ©, IA-DASEN du Gard pour  lui exposer les raisons qui l'ont motivĂ©e :

« Monsieur l'inspecteur, le Se-Unsa a Ă©tĂ© une des seules organisations syndicales Ă  saluer les 54 000 crĂ©ations de postes dans le 1er degrĂ© ces 5 dernières annĂ©es lĂ  oĂą d’autres continuaient Ă  crier Ă  l’austĂ©ritĂ©. Les avancĂ©es qualitatives (ULIS, PDMQDC, -de3ans, etc.) qui s'Ă©taient faites au ralenti ces cinq dernières annĂ©es, attendaient un coup d'accĂ©lĂ©rateur et, en tant qu’élus en comitĂ© technique et en CDEN, nous avons vu se succĂ©der les cartes scolaires dans l’attente, chaque annĂ©e, du constat de rentrĂ©e de septembre pour savoir si les maigres rĂ©serves permettaient de crĂ©er des postes tellement attendus d’enseignants rĂ©fĂ©rents, de PsyEN, de remplaçants, en RASED, en IME, en ULIS, etc. 

Nous avons de bonnes raisons de croire au Se-UNSA qu’au lieu d’accélérer, nous allons voir venir un grand coup de frein voire une marche arrière !!!

Au niveau de l’acadĂ©mie de Montpellier, la dotation de +121 postes ne permettra pas de mettre en Ĺ“uvre la commande ministĂ©rielle d’étendre aux Ă©coles REP le dĂ©doublement des CP et aux CE1 en REP+. C’est moins le dispositif que nous dĂ©nonçons* que la mĂ©thode de calcul des moyens. Le ministère aurait dĂ» interroger les DASEN pour estimer le nombre exact de postes nĂ©cessaires et donner aux recteurs les moyens de ses ambitions. Or, il a adoptĂ© la dĂ©marche inverse. Il aurait fallu, selon nous, plus de 200 postes pour mettre en Ĺ“uvre cette mesure. Il va donc falloir « dĂ©shabiller Pierre pour dĂ©doubler Paul Â» comme nous l’avons Ă©crit rĂ©cemment !

Si l’on focalise sur le Gard, il y a des raisons de s’inquiĂ©ter davantage… On nous annonce 266 Ă©lèves de moins alors que l’HĂ©rault attend 559 Ă©lèves de plus. Il faut donc s’attendre Ă  ce que le Gard (comme l’Aude avec -355 Ă©lèves) « rende des postes Â».

Nous avons là tous les ingrédients d’un cocktail qui va nous conduire à multiplier les fermetures et à retarder les créations de postes spécifiques citées précédemment.

Telles sont les raisons qui nous ont conduits Ă  dĂ©poser cette alerte sociale. Â»

Pour Ă©viter toute ambigĂĽitĂ© ou fausse interprĂ©tation, nous publierons dès rĂ©ception, la rĂ©ponse officielle du DASEN, mais en substance, Monsieur NoĂ© se dit confiant en prĂ©cisant que la baisse dĂ©mographique du Gard (-266 Ă©lèves) permettrait une marge de manĹ“uvre. Il nous a rappelĂ© les dates des diffĂ©rentes instances qui ouvriront les travaux, Ă  commencer par le comitĂ© technique acadĂ©mique (CTA) du 22 janvier qui lèvera le voile sur la dotation du Gard. Il nous a assurĂ© que Madame le recteur avait fait une rĂ©partition de sa dotation au plus près des besoins de chaque dĂ©partement et que nous ne tarderions pas Ă  en connaĂ®tre les contours. Il nous rappelle qu’il nous propose une mĂ©thode de travail sur la carte scolaire qui a le mĂ©rite de la transparence. Ainsi, Ă  la diffĂ©rence des autres annĂ©es oĂą les Ă©lu.e.s du personnel des organisations syndicales reprĂ©sentatives n’étaient associĂ©.e.s qu’à l’étape des comitĂ©s techniques et du CDEN (en prĂ©fecture), nous serons associĂ©s Ă  toutes les Ă©tapes de l’élaboration de la carte scolaire. Nous pourrons proposer notre expertise en amont, sur le fond et non simplement pour la forme. Il nous renouvelle sa confiance.

Rendez-vous donc pour le premier groupe de travail le 22 janvier (même jour que le CTA), pour le comité technique (CTSD) du 7 février et le CDEN du 16 février (calendrier en attente de confirmation des autres organisations syndicales et de Monsieur le Préfet).

Continuez de nous faire remonter vos enquĂŞtes de carte scolaire. Nous prendrons contact avec vous et viendrons vous rencontrer.

Olivier Dusserre-Telmont et Julie Redler

Elu.e du personnel pour le Se-UNSA du Gard

 

 

* Nous préférions de loin le dispositif PDMQDC (Plus De Maîtres.ses Que De Classes) qui permettait de la souplesse (Hors REP/REP+) entre autres... mais c’est un autre débat.


   Alerte sociale   
(380.3 ko)
 
 
 
 
ALC