SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Recruter sur contrats précaires plutôt que sur listes complémentaires, un marronnier dont l’École se passerait volontiers
Article publié le jeudi 28 septembre 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
À chaque rentrée, le même constat est fait qu’il y a des emplois vacants. Afin de les pourvoir, le ministère peut faire appel aux candidats sur les listes complémentaires des CRPE ou embaucher sur contrats précaires.
 
Dans le premier cas, les collègues sont nommés professeurs des écoles stagiaires à temps plein et leur année de formation est reportée à l’année scolaire suivante. Dans le second cas, les contractuels ont un avenir professionnel incertain, avec des interrogations sur la fin du contrat, une année chargée pour aussi préparer les concours afin de sortir de cette situation.
 
Le SE-Unsa demande à ce que les recrutements, pour pourvoir les postes vacants, se fassent en priorité sur les listes complémentaires des CRPE, jusqu’à épuisement de ces listes.
Le recrutement de contractuels ne doit intervenir que dans un second temps, avec nécessairement un plan d’accompagnement aux premiers pas dans le métier et à la préparation des concours 2018.
 
Après avoir demandĂ© au ministre de donner la consigne Ă  toutes les acadĂ©mies de constituer une liste complĂ©mentaire aux CRPE afin d’anticiper au mieux et de pourvoir des postes vacants (voir notre article), le SE-Unsa demande solennellement au ministre de procĂ©der Ă  une gestion des ressources humaines cohĂ©rente avec la politique de l’emploi et sa propre mission d’un Service public de qualitĂ©.
(CLIQUEZ ICI pour lire la lettre du SE-Unsa adressée au ministre)

Pour aller au bout, nous avons demandé audience au rectorat pour poser la question... Dans l'académie de Montpellier, le problème est résolu, pas un moyen supplémentaire... Il faudra se débrouiller avec les moyens de remplacement !

Ce sont ainsi une petite trentaine de BD qui resteront mobilisés jusqu'à la fin de l'année.

On peut craindre que des ZIL soient amenés à compenser... Effet domino garanti sur les stages annulés, les enseignant.e.s non-remplacé.e.s, etc.

 
 
 
 
ALC