SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
2D. Recrutement des enseignants : quelles perspectives ?
Article publié le jeudi 14 septembre 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Les résultats des concours de recrutement des enseignants sont l’occasion de voir ressurgir la problématique du nombre de candidats et la question de l’attractivité du métier.
 
Si notre ministre a rĂ©cemment qualifiĂ© le sujet « d’extrĂŞmement important Â», il n’en reste pas moins que le premier signal envoyĂ© par le gouvernement n’est pas Ă  la hauteur des objectifs. En effet, si la fluctuation des recrutements entraĂ®ne une fluctuation du nombre de candidats*, on peut s’attendre Ă  ce que la première consĂ©quence de la crĂ©ation de 4000 postes contre 50 000 sur le dernier quinquennat n’implique pas une hausse de candidats.
 
Par ailleurs, le ministre Ă©voque la possibilitĂ© de faire du prĂ©-recrutement ou de crĂ©er des bourses pour les Ă©tudiants qui se destinent au mĂ©tier d’enseignant. Le SE-Unsa sera attentif Ă  tout dispositif qui permettrait le soutien financier comme pĂ©dagogique des Ă©tudiants ainsi que la diversitĂ© des origines sociales, vĂ©ritable richesse pour l’Ecole. Aussi, le recours au prĂ©-recrutement ne devra pas avoir un but sĂ©lectif. 
 
En tout Ă©tat de cause, il semble que ces propositions considèrent le recrutement comme problĂ©matique de façon homogène sur tout le territoire et dans le 1er comme dans le 2nd degrĂ©. Pour autant, l’attractivitĂ© diffère selon trois critères principaux* : les concours (AgrĂ©gation plus attractive que le Capes pour une mĂŞme matière), les disciplines et les acadĂ©mies (pour le 1erdegrĂ©). Pour le SE-Unsa, les actions doivent ĂŞtre ciblĂ©es en tenant compte de ces critères : en dĂ©veloppant davantage de modules universitaires de prĂ©-professionnalisation et de dispositifs d’apprentissage dès la licence sur des territoires peu attractifs ou pour les disciplines qui manquent de candidats.
 
De plus, les modalitĂ©s de recrutement, la question du salaire et du manque de reconnaissance des enseignants sont aussi Ă  prendre en compte. Le SE-Unsa y est attentif et restera force de propositions sur le sujet en n’oubliant pas que certaines acadĂ©mies ou disciplines comptent encore beaucoup de candidats et que pour elles, comme pour les autres, ils ont une rĂ©elle envie d’exercer ce mĂ©tier.
 
*cf : Rapport scientifique sur l’attractivitĂ© du mĂ©tier publiĂ© par le CNESCO en novembre 2016.

 

 
 
 
 
ALC