SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Formation / EntrĂ©e dans le mĂ©tier : compte-rendu d’audience au Rectorat.
Article publié le jeudi 27 avril 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Bien que les écueils inhérents à la mise en place de la réforme de la formation commencent à se faire oublier, le SE-Unsa, toujours très attentif au dispositif de formation initiale de nos collègues entrants dans la profession, a rencontré jeudi 2 mars 2017 et sur sa demande, le Rectorat de notre académie pour faire un point sur la mise en place locale et envisager des leviers d’amélioration pour la rentrée 2017.

Cette audience avait aussi pour objectif de traiter des questions d'enseignement spĂ©cialisĂ© (lire notre article rendant compte des Ă©changes).

PrĂ©sents pour l’administration : M. Aymard SG du rectorat, Mme Masneuf SG adjointe, chargĂ©e de la direction des ressources humaines, et M. Brandebourg Doyen des IPR

 

Etat des lieux de l’année de stage

Le SE-Unsa fait part à l’administration des résultats de son enquête réalisée en novembre dernier auprès des néo-titulaires (ex-stagiaires 2015-2016) pour laquelle près de 20% des collègues des 1D et 2D tous corps confondus ont répondu et ce malgré des départs dans d’autres académies pour nombre d’entre eux.

De cette enquête forte de son échantillonnage de qualité, le SE-Unsa dégage 5 axes.

Tout d’abord celui du dispositif d’alternance pour lequel une majorité de collègues se dit satisfaite, le SE-Unsa reconnait une évolution très positive sur ces trois dernières années, témoins des efforts institutionnels et administratifs pour faire réussir la formation en alternance.

L’administration s’en félicite.

Ensuite, le SE-Unsa tout en reconnaissant les efforts faits aussi à ce niveau, dresse un tableau un peu plus controversé des parcours adaptés en rappelant à l’administration que si chaque rentrée, davantage de stagiaires sont déjà détenteurs d’un master MEEF et donc orientés sur un parcours adapté, peu jugent ce parcours réellement respectueux de leurs parcours et acquis antérieurs.

L’administration reconnait que différencier tous les parcours est complexe et qu’elle s’atèle chaque année à améliorer toujours mieux cette prise en compte des cursus antérieurs. Elle note tout de même les éléments pointés par le SE-Unsa.

Concernant le tutorat, les avis des ex-stagiaires divergent beaucoup selon que l’on parle du tuteur terrain ou du tuteur ESPE. Une chose est certaine : le lien entre les deux tuteurs semble difficilement perceptible. Cependant le SE-Unsa dit avoir notĂ© durant cette première moitiĂ© d’annĂ©e une amĂ©lioration de ce lien par rapport Ă  l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente, sans aucun doute expliquĂ©e par le nouveau dispositif de tutorat mixte permettant aux deux tuteurs de partager plus de temps et surtout une formation et des outils de suivi communs. Le SE-Unsa demande Ă  l’administration d’amplifier ce dispositif.

L’administration partage cet avis et dit vouloir l’améliorer encore d’avantage.

Un autre axe consistait au cadrage de l’écrit qui satisfait une bonne majorité de collègues, bien que la rédaction du mémoire leur semble toujours lourde durant leur année de stage.

Enfin, et c’est le point noir de cet état des lieux, le dispositif de suivi et d’évaluation de l’année de stage est méconnu des stagiaires alors qu’ils sont les premiers concernés… Si le SE-Unsa reconnait que l’application Astuce ESPE qu’il avait préconisée au Rectorat a été mise en place tardivement en 2015-2016 complexifiant ainsi une bonne communication du dispositif aux stagiaires…

L’administration dit être très étonnée de cette information car des courriels ont été adressés aux établissements le 2 février, que les tuteurs au courant du dispositif en ont logiquement parlé à leurs stagiaires et que certains de ces derniers ont déjà réagi à ce qu’ils avaient vu noté dans leur dossier d’autant qu’ils peuvent désormais proposer une autoévaluation.

Le SE-Unsa rĂ©pond que plusieurs raisons expliquent peut-ĂŞtre ce dysfonctionnement :

* la communication via les Ă©tablissements est massive et non nominative ; les courriels que peuvent recevoir les Ă©tablissements au quotidien sont très nombreux et l’objet du courriel pas toujours explicitĂ©

* les tuteurs au courant pensent logiquement que les stagiaires le sont aussi et ne voient pas la nécessité de leur en parler

Le SE-Unsa demande donc à l’administration d’adresser à nouveau une communication à l’attention des stagiaires mais cette fois sur leur adresse professionnelle.

Il ajoute que l’administration a Ă©voquĂ© une communication via les Ă©tablissements mais pas les Ă©coles et questionne alors sur la communication du dispositif aux stagiaires du 1er degrĂ©.

L’administration reconnait ne pas le savoir et s’engage à questionner les DSDEN pour faire un retour au plus tôt au SE-Unsa.

Le SE-Unsa ajoute aussi que l’application qui devait faire apparaitre la notification de titularisation ne l’a pas fait en 2016.

L’administration rĂ©pond que seul l’arrĂŞtĂ© de titularisation n’a de valeur mais reconnait que ce dernier est envoyĂ© parfois tardivement après la rentrĂ©e. Elle ajoute donc ne pouvoir Ă©crire que « proposĂ© Ă  la titularisation Â». Le SE-Unsa rappelle que cette phrase n’était mĂŞme pas Ă©crite….

L’administration dit qu’elle veillera à ce que ce soit fait suite au jury de 2017.

L'avis du SE-Unsa : l'administration remercie le SE-Unsa pour ce bilan aussi pertinent que constructif qui sait pointer aussi bien les points forts que les points restant à améliorer et s’engage à revoir chacun des points posant encore problème.

 

Mise en stage des stagiaires 2017-2018

Le SE-Unsa questionne sur les modalités de mise en stage à la rentrée 2017-2018 (organisation hebdomadaire, types de supports, ..).

L’administration répond qu’aucun changement n’est prévu par rapport au dispositif 2016-2017.

Le SE-Unsa dit regretter profondĂ©ment qu’un temps d’observation de classe ne soit toujours pas prĂ©vu en dĂ©but d’annĂ©e, notamment dans le premier degrĂ© oĂą appropriation de la classe (lieu, matĂ©riel, fonctionnement) et Ă©changes avec le collègue titulaire sont essentiels pour un dĂ©but d’annĂ©e serein.

Le SE-Unsa regrette Ă©galement qu’aucune nouvelle rĂ©flexion ne semble donc avoir Ă©tĂ© portĂ©e sur le dispositif de mi-temps hebdomadaire dans le 1er degrĂ©, qui par sa charge de travail, son manque de pratique sur diffĂ©rents cycles comme sur plusieurs jours consĂ©cutifs, est loin de faire l’unanimitĂ©.

Le SE-Unsa questionne Ă©galement l’administration sur les modalitĂ©s d’organisation du 1/3 temps de dĂ©charge des PEMF dans le 1er degrĂ© suite Ă  la publication de la circulaire du 18-10-2016 sur les missions des formateurs des 1er et 2nd degrĂ©s.

L’administration répond que le dispositif est budgétisé mais qu’elle n’a pas encore réfléchi aux modalités organisationnelles.

Le SE-Unsa se satisfait de la prévision budgétaire, non des moindres pour que le dispositif puisse voir le jour, mais alerte l’administration sur les différentes conséquences que ce 1/3 temps aura sur l’organisation du service des uns et des autres et de la nécessité d’anticiper.

L’administration répond ne pas avoir vu tous ces effets directs et indirects et s’engage à y réfléchir au plus tôt.

 

Titularisation des stagiaires 2015-2016 et 2016-2017

Stagiaires 2015-2016 en situation de prolongation de stage

Le SE-Unsa demande si des jurys intermédiaires se sont bien tenus depuis septembre pour se prononcer sur la titularisation des stagiaires 2015-2016 en situation de prolongation de stage.

L’administration rĂ©pond par l’affirmative en prĂ©cisant que deux se sont tenus en dĂ©cembre un pour le 1er degrĂ© et un pour le 2nd degrĂ© et qu’un autre est prĂ©vu pour le 2nd degrĂ© en mars.

Le SE-Unsa qui avait insisté en 2016 pour voir la tenue de ces jurys effective s’en félicite et s’inquiète de savoir comment les stagiaires concernés sont informés de la tenue du jury comme de son avis.

L’administration rĂ©pond que pour le 2nd degrĂ© elle pense que la gestion des personnels a envoyĂ© l’arrĂŞtĂ© de titularisation aux collègues.

Le SE-Unsa demande Ă  l’administration de s’en assurer et de faire de mĂŞme pour les collègues du 1er degrĂ© en interrogeant les DSDEN.

L’administration s’engage à le faire.

L’avis du SE-Unsa : le SE-Unsa reste disponible pour tout stagiaire prolongĂ© qui ne recevrait pas l’avis du jury le concernant.

Stagiaires 2016-2017

Le SE-Unsa demande si le calendrier de titularisation 2017 a été déterminé.

L’administration rĂ©pond qu’elle est en train d’y travailler et qu’elle le communiquera au SE-Unsa dès que possible.

Elle ajoute qu’il sera similaire à celui de 2016.

L’avis du SE-Unsa : comme en 2016, le SE-Unsa suivra de près le dĂ©roulement des diffĂ©rentes Ă©tapes de la titularisation afin que tout stagiaire vive le plus sereinement possible cette Ă©chĂ©ance et puisse savoir avant son dĂ©part en congĂ©s d’étĂ© s’il est ou non titularisĂ©.

 

Mode de calcul des frais de stage (alternative Ă  l’IFF)

Le SE-Unsa informe l’administration que dans certains départements de l’académie le service des personnels n’utilise pas une formule correcte pour calculer ces frais (confusion entre nombre de périodes de stage et nombre de jours de stage) lésant ainsi l’indemnisation des stagiaires et qu’il semblerait que l’application de calcul soit académique.

L’administration dit ne pas être au courant de cette difficulté et note l’erreur dans la formule pour la vérifier et la corriger si besoin.

L’avis du SE-Unsa : le SE-Unsa conseille aux collègues ayant refusĂ© l’IFF au profit des frais de stage de nous contacter rapidement afin que l’on puisse vĂ©rifier le calcul.

 

Révisions d’affectation sur département des lauréats au CRPE 2017 et des collègues recrutés sur liste complémentaire au CRPE 2016

Suite à son courrier en date du 20 février (voir PJ) demandant la possibilité pour les lauréats du CRPE 2017 tout comme pour les collègues recrutés sur liste complémentaire au CRPE 2016 de demander une révision d’affectation départementale pour la rentrée 2017, le SE-Unsa interroge l’administration sur sa réponse.

Cette dernière répond qu’elle a bien pris note du courrier et de la demande et qu’elle va adresser une réponse écrite au SE-Unsa. Elle précise d’ores et déjà que les dossiers qui seront étudiés le seront au cas par cas et cela en fonction de critères bien spécifiques (difficultés médicales, sociales et / ou financières).

L’avis du SE-Unsa : le SE-Unsa tiendra les Ă©tudiants et les LC informĂ©s de cette rĂ©ponse

 

Formation des néo-titulaires

Le SE-Unsa demande à l’administration si le continuum de formation à l’entrée dans le métier va être mis en place sur notre académie.

L’administration répond par l’affirmative puisqu’elle y travaille actuellement.

L’avis du SE-Unsa : le SE-Unsa pour qui ne pas concentrer toute la formation initiale sur l’annĂ©e de stage est essentiel est satisfait de cette rĂ©ponse mais restera vigilant quant Ă  la mise en Ĺ“uvre effective.

 

Etudiants Apprentis Professeurs

Comme il l’avait fait en cours d’année 2015-2016, le SE-Unsa questionne l’administration sur la mise en place du dispositif EAP 2 toujours absent sur notre académie malgré des retours positifs sur sa pertinence là où il est mis en place, une incompréhension pour notre région dont les difficultés économiques et sociales des étudiants ne sont plus à démontrer…

L’administration répond reconnaitre l’intérêt du dispositif pour le public comme pour l’institution et affirme la volonté politique de le mettre en place. Elle dit ne pas avoir pu trouver de partenariat pour cette année avec les organismes habilités à délivrer des diplômes d’enseignement supérieurs. Mais elle assure avoir envisagé une solution pour la rentrée 2017.

L’avis du SE-Unsa : le SE-Unsa convaincu de l’intĂ©rĂŞt de ce dispositif y veillera

 

Pour toute question : entree_metier.30@se-unsa.org

 

 
 
 
 
ALC