SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Le programme Bleu Marine pour l’Ă©cole et pour la France...
Article publié le jeudi 27 avril 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Si vous n'avez pas encore lu les 144 engagements présidentiels Marine 2017, si vous souhaitez en savoir plus sur ses propositions pour l'Ecole et y réfléchir pour vous projeter après le deuxième tour, voici deux liens utiles - parce qu'un.e électeur.trice averti.e en vaut deux !

Marine LE PEN s'engage par exemple à réserver la moitié du temps du primaire à l’apprentissage du français, à mettre fin au collège unique pour orienter vers la voie professionnelle les élèves "qui ne peuvent suivre des études", à établir la liberté de choisir l’école de ses enfants, (notez au passage que la notion d’école publique n’existe plus), à rétablir (??) l’autorité et le respect du maître, à instaurer le port de l’uniforme, l'exclusivité de la langue française, à supprimer « l’enseignement des langues et cultures d’origine » (ELCO), à retrouver la voie de la méritocratie républicaine, etc.

LIEN VERS LE DECRYPTAGE DES PROPOSITIONS EDUCATIVES PAR L'UNSA EDUCATION

LIEN DIRECT VERS LES 144 ENGAGEMENTS PRSIDENTIELS MARINE 2017 POUR LA FRANCE

Vous comprendrez alors pourquoi, dans le contexte d'appel à l'abstention et de banalisation de l'idéologie bleu marine le Se-Unsa sort de sa réserve et le Conseil national de l'Unsa, réuni le 26 avril 2017, appelle les salariés et les citoyens à faire barrage à Marine Le Pen et au Front national en utilisant le 7 mai prochain le bulletin Macron. Indépendamment de ce que chacun pense des propositions de ce dernier, nous pensons que le premier tour est désormais derrière nous et il reste le seul candidat républicain en lice.

Plus largement, l'Unsa, fidèle à sa charte des valeurs, ne peut qu'alerter sur le danger de l'arrivée au pouvoir d'État d'une candidate dont le programme,fondé sur une conception autoritaire du pouvoir, sur le nationalisme et la xénophobie, menacerait la démocratie dont le syndicalisme est une expression, fracturerait violemment le pays et l'exposerait à des conséquences sociales et économiques graves.

Pour l'Unsa, dans ce moment très sensible de la vie de notre pays, la préservation du cadre démocratique, des libertés fondamentales, dont la liberté syndicale, et du vivre ensemble républicain est une exigence absolue. En portant cette exigence par le bulletin de vote, l'Unsa ne donne de chèque en blanc à personne. Elle ne renonce en rien à ses mandats, à sa liberté d'analyse, de revendication et d'action, et à son indépendance.

Olivier Dusserre-Telmont

Secrétaire départemental du Se-UNSA 30

 
 
 
 
ALC