SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
2d. RentrĂ©e 2017 : la DGH des collèges dans le Gard
Article publié le lundi 30 janvier 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le CTSD collège  initialement prĂ©vu le 26 janvier au matin  se sera finalement tenu le 27 janvier Ă  9 H. Ce CTSD avait pour but une prĂ©sentation des DGH des collèges gardois pour la rentrĂ©e 2017. 

Toutes les organisations syndicales reprĂ©sentatives Ă©taient prĂ©sentes (UNSA Ă©ducation, FSU, SNALC et FO), mais seuls le SE-UNSA et le SNES sont intervenus en sĂ©ance.  Nous vous proposons ici un rapide compte rendu de ce qui a Ă©tĂ© dit lors de la rĂ©union.

 

DOTATION DES COLLEGES DU GARD

Le SE-UNSA est intervenu dans sa dĂ©claration liminaire (que vous pourrez retrouver  dans son intĂ©gralitĂ© en bas de page)  pour dĂ©noncer la dotation insuffisante des collèges du Gard.  

Contrairement aux  Ă©coles et aux lycĂ©es d’enseignement gĂ©nĂ©ral  de notre dĂ©partement (et de manière plus gĂ©nĂ©rale de toute l’acadĂ©mie) qui connaĂ®tront une rentrĂ©e confortable en termes de moyens, les collèges ne devront pas compter sur beaucoup de moyens en plus.   

MalgrĂ© une importante dotation acadĂ©mique (une des 10 plus grosses de France selon le DASEN), seules 31 heures supplĂ©mentaires seront allouĂ©es aux collèges gardois par rapport Ă  l’annĂ©e dernière.   Sur les 188 ETP consacrĂ©s au second degrĂ© dans notre acadĂ©mie, seulement 4 ou 5  devraient venir augmenter la dotation des Ă©tablissements du Gard.

LA DSDEN pour expliquer  cette faible augmentation des moyens a avancĂ© 2 explications :

  • La dotation acadĂ©mique  Ă©tait insuffisante pour financer l’augmentation de la DHS sur les collèges du Gard et  de tous les Ă©tablissements du Languedoc-Roussillon. Pour assurer  ces  3 heures de DHS Ă  chaque classe, il a  donc fallu rĂ©cupĂ©rer de la dotation non flĂ©chĂ©e sur les Ă©tablissements  qui avaient de la marge (Ă  diffĂ©rencier ici de la marge profs qui est structurelle et flĂ©chĂ©e).   Un lissage des moyens a donc Ă©tĂ© fait sur les collèges afin de s’assurer que chacun ait les besoins minimums et rĂ©glementaires pour fonctionner.  
  • L’autre Ă©lĂ©ment mis en avant, est la baisse du nombre d’élèves dans les collèges.  Suite Ă  une erreur dans le calcul de la prĂ©vision des effectifs pour la rentrĂ©e 2016, il s’est avĂ©rĂ© que le Gard Ă©tait cette annĂ©e dĂ©ficitaire de 300 Ă©lèves. Selon Monsieur le Directeur d’AcadĂ©mie, cela aurait dĂ» se traduire par, la fermeture (thĂ©orique)  d’une trentaine  de classes, et une dotation gĂ©nĂ©rale Ă  la baisse. Or  toujours selon lui, nos moyens ont Ă©tĂ© conservĂ©s, ils ont mĂŞme Ă©tĂ© lĂ©gèrement augmentĂ©s (+31 heures pour rappel).  

Pour le SE-UNSA, l'AcadĂ©mie de Montpellier a bien reçu des moyens supplĂ©mentaires pour accompagner la rĂ©forme du collège, mais Mme le Recteur a  fait le choix de les utiliser autrement : voir notre article « hold-up sur la marge prof."

PlutĂ´t que de  rajouter quelques heures Ă  la DGH d’un Ă©tablissement quand celui-ci Ă©tait dans une position dĂ©licate, Mme le Recteur a prĂ©fĂ©rĂ© appliquer les textes rĂ©glementaires de manière la plus drastique possible.  

Le SE-UNSA a condamnĂ©  en sĂ©ance cette utilisation contreproductive  des moyens qui Ă  terme menace la mise en place de la rĂ©forme  et le bon fonctionnement des collèges dans notre dĂ©partement.

 

LES CAS PARTICULIERS

Le SE-UNSA est ensuite intervenu sur une sĂ©rie de cas particuliers :

  • Collège des Olivers Ă  NĂ®mes : notre syndicat a insistĂ© pour que  des moyens supplĂ©mentaires soient accordĂ©s Ă  cet Ă©tablissement REP. En effet après Ă©tude de sa DGH, il s’avère qu’une fois enlevĂ©e sa dotation structurelle et statutaire, il reste Ă  ce collège 0 H non flĂ©chĂ©e pour fonctionner.  Le Directeur acadĂ©mique a reconnu  que la situation n’était pas normale pour un Ă©tablissement en Ă©ducation prioritaire. Il doit contacter le rectorat Ă  ce sujet.    
  • Collège  Eugène Vigne Ă  Beaucaire : nous sommes intervenus pour demander qu’un poste de CPE  soit crĂ©Ă© sur l’établissement afin d'arriver Ă  2 postes de CPE pour 530 Ă©lèves prĂ©vus Ă  la rentrĂ©e. Eugène Vigne est le seul REP+ de l’acadĂ©mie qui ne possède qu’un poste de CPE, malgrĂ© des effectifs toujours en hausse.   
  • Collège de Pont St Esprit :   cet Ă©tablissement connaĂ®t une nouvelle fermeture de division, malgrĂ© des effectifs qui devraient se maintenir l’an prochain. Le SE-UNSA est intervenu pour exprimer son incomprĂ©hension devant une telle mesure et a demandĂ© que celle-ci soit annulĂ©e, compte tenu de la situation difficile de l’établissement.

​

BILANGUE

Le SE-UNSA a interrogĂ© la DSDEN sur la carte des langues et l’implantation des bilangues pour la rentrĂ©e 2017. Il ne devrait pas y avoir de gros changements.  Plusieurs bilangues sont Ă  l’étude en occitan, portugais et mĂŞme en chinois.

 

SEGPA

  • 2 nouvelles SEGPA seront implantĂ©es dans le dĂ©partement :
  • 1 au collège de Brignon
  • 1 au collège de Vergèze

 

LES ULIS

3 moyens supplĂ©mentaires seront donnĂ©s pour crĂ©er des ULIS :

  • 1  au collège de St Ambroix (il s’agit d’une rĂ©gularisation de situation)
  • 1 au collège de Jean Rostand
  • 1 dernière au collège de Bellegarde

​

Gilles Tena - Nadège et SĂ©bastien Biot 


   DL UNSA   
(127.5 ko)
 
 
 
 
ALC