SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Alerte intempéries - Episode cévenol - Lun21NOV16
Article publié le vendredi 21 octobre 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Nous rassemblons dans cet article, tout ce qu'il faut savoir (situation prĂ©sente et rappels) et vous donnons tous les liens utiles pour vous tenir informĂ©s au jour le jour et rĂ©pondre Ă  vos questions : "Quelle est la marche Ă  suivre ? Faut-il ou non se rendre sur son lieu de travail ? Qui dĂ©cide de l’ouverture ou de la fermeture de l’établissement ?

Pour la situation présente, le Gard passe en vigilance ORANGE lundi 21 novembre 2016.

Rendez-vous sur le site de la prĂ©fecture pour vous tenir informĂ©s Ă  tout moment de l'Ă©volution mĂ©tĂ©o et adopter les bons comportements > ICI <

Ne vous mettez pas en danger. Avant de prendre la route, consultez Ă©galement :

La carte VIGICRUE > ICI <

Le bulletin vigilance prĂ©cipitations MĂ©tĂ©o France > ICI <

Téléchargez le cas échéant l'appli SIAP sur votre téléphone portable.

En cas de difficulté pour vous rendre sur votre lieu de travail, contactez votre chef de service (IEN pour le 1er degré, chef d’établissement dans le 2nd degré).

Pour le reste, voici un rappel des règles gĂ©nĂ©rales en cas d'alerte mĂ©tĂ©o : C’est le prĂ©fet (le maire pour le 1er degrĂ© quand l’évĂ©nement ne concerne que sa commune) qui dĂ©cide de la fermeture des Ă©tablissements et du retour anticipĂ© ou diffĂ©rĂ© des Ă©lèves. Il enclenche pour cela une procĂ©dure prĂ©cise clairement Ă©tablie dans le plan ORSEC « P.O.T.E.S. Â» (Plan d’Organisation des Transports et des Etablissements Scolaires). Chaque type d’établissement (Ă©cole, collège, lycĂ©e) a son propre plan POTES. Il est constituĂ© de 5 fiches. Chacune de ses fiches donne la marche Ă  suivre pour une situation particulière.

C’est la DSDEN qui informe l’établissement de la mise en place du plan ORSEC POTES par la transmission d’un message type qui correspond Ă  une situation type. 

Dans tous les cas, prenez le temps d'imprimer sur papier, la liste des personnes Ă  prĂ©venir en cas d'urgence. N'hĂ©sitez pas Ă  faire passer par Ă©crit la consigne : "On ne laisse partir aucun enfant, mĂŞme avec un de ses parents, sans que ce dernier n'en informe la directrice ou le directeur en prenant soin de signer une dĂ©charge de responsabilitĂ©."

Mais encore, voici quelques situations que vous pouvez rencontrer : 

Plusieurs cas de figure se prĂ©sentent, les voici tels que prĂ©sentĂ©s dans les diffĂ©rents plans POTES :

1. Le prĂ©fet prend la dĂ©cision de fermer l’établissement la veille => Les enseignants restent chez eux.

2. Le prĂ©fet prend la dĂ©cision de fermer l’établissement en cours de journĂ©e => Le chef d’établissement organise l’évacuation des Ă©lèves. Des enseignants et des personnels sont tenus de rester dans l’établissement tant qu’il reste des Ă©lèves. En cas de sortie scolaire, l’enseignant doit adapter le retour aux conditions mĂ©tĂ©orologiques et Ă  l’heure. En liaison avec la direction de l’établissement, ils doivent s’assurer que le retour est possible ou bien alors les Ă©lèves devront ĂŞtre mis en sĂ©curitĂ© sur le site d’accueil dĂ©fini par la mairie. 

3. Le lendemain l’établissement n’est pas fermé mais les transports scolaires ne sont pas mis en place

Dans ce cas de figure, le chef d’établissement est obligé d’organiser l’accueil des élèves. Il recense les personnels qui pourront être présents. Cela concerne évidemment ceux qui habitent à proximité ou peuvent se déplacer sans risque. En cas de difficulté pour mobiliser du personnel pour l’accueil, le directeur ou le chef d’établissement doit se tourner vers la mairie.

Rappelons que l'une des consignes élémentaires de sécurité en cas d’alerte météorologique est d’éviter de se mettre en danger en voulant se rendre dans les établissements. Votre direction ne peut en aucun cas vous le demander car cela reviendrait à vous exposer au danger.

4. Le prĂ©fet ordonne dans la journĂ©e un retour anticipĂ© sans fermeture de l’établissement

Le chef d’établissement ou le directeur organise le dĂ©part des Ă©lèves. Des enseignants et des personnels doivent rester dans l’établissement tant qu’il reste des Ă©lèves sous leur responsabilitĂ©. Si une aggravation soudaine de la mĂ©tĂ©o le justifie le chef d’établissement peut dĂ©cider d’organiser l’hĂ©bergement des Ă©lèves (voir point suivant). 

5. Le prĂ©fet ordonne la suspension des transports scolaires et impose un retour diffĂ©rĂ© après la fin des classes nĂ©cessitant l’hĂ©bergement des enfants dans l’établissement.

Les enseignants participent à l’hébergement des élèves dans le cadre du P.P.M.S. Par mesure de sécurité les enseignants et l’ensemble des personnels demeurent dans l’établissement pour assurer l’encadrement des élèves.

Le chef d’établissement peut demander aux agents de son Ă©tablissement de rester dans les locaux afin d’assurer la surveillance et la sĂ©curitĂ© des Ă©lèves (article R421-10 du code l’éducation).

Vous pouvez tĂ©lĂ©charger les diffĂ©rents plans POTES du dĂ©partement en bas de page mais aussi vous tenir informĂ©s rĂ©gulièrement sur le site de la prĂ©fecture du Gard.


   POTES LYCEE   
(188.3 ko)
   POTES COLLEGE   
(179.6 ko)
   POTES ECOLE   
(185.8 ko)
 
 
 
 
ALC