SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
(2ndD) IndemnitĂ© classes d’examen : pour l’alignement de la voie pro avec les lycĂ©es gĂ©nĂ©raux et technologiques !
Article publié le jeudi 9 juin 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le décret statutaire du 20 août 2014 sur les obligations réglementaires de service (ORS) et les missions des enseignants du 2nd degré a instauré une pondération liée aux heures effectuées en classes de première et terminale des voies générale et technologique (article 6)*. La voie professionnelle et les profs d’EPS en sont tout simplement exclus. Inacceptable pour le SE-Unsa !

Dans la voie pro, une indemnitĂ© a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e (300 € cette annĂ©e et 400 € l’an prochain) en remplacement de l’indemnitĂ© CCF. Pour l’obtenir il faut cumuler au moins 6h de cours en première bac pro, terminale bac pro et en classes de CAP.

Dans la voie générale et technologique, les enseignants bénéficient quant à eux d’une pondération de 0,1/h effectuée en 1ère et terminale, plafonnée à 1h. Ce système est plus juste car proportionnel et sans seuil. C’est aussi plus avantageux car l’indemnité peut aller jusqu’à 1250 € (une heure supplémentaire).

Pour le SE-Unsa, le compte n’y est pas ! Le système de pondĂ©ration des voies gĂ©nĂ©rale et technologique est plus juste car proportionnel et sans seuil. Il est aussi plus avantageux car l’indemnitĂ© peut aller jusqu’à 1250 € (une heure supplĂ©mentaire).

Pourquoi cette différence de traitement ? Les enseignants en voie pro sont des enseignants comme les autres.

Le SE-Unsa lance une pétition pour exiger l’accès de la voie pro à cette pondération.

Je signe la pétition !

 

 
 
 
 
ALC