SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Carte scolaire rentrĂ©e 2016 Ă  l’horizon
Article publié le jeudi 4 février 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Comme nous vous l'indiquions la semaine dernière Ă  l'issue du ComitĂ© Technique AcadĂ©mique du 27 janvier, la dotation premier degrĂ© pour le Gard se rĂ©sume pour la rentrĂ©e prochaine Ă  :

  • +24 emplois "Education Prioritaire"
  • +4 emplois "Inclusion et dĂ©charges"
  • +15 postes "dĂ©mographie scolaire". 

Au total, +43 emplois donc pour l'année 2016-2017 sur les 300 emplois dont l'académie a été dotée.

Au vu des documents préparatoires qui nous ont été remis en début de semaine, le DASEN annonce 52 fermetures qui sont à mettre en face des 28 ouvertures, des 12 nouveaux BD, des 2 ULIS Ecole, des 5 postes de CPC, d'un psy. sco., des 4 postes prévus pour l'augmentation des décharges de direction... Nous saluons ces mesures, nous les attendions.

Mais il reste une vingtaine de postes seulement pour faire baisser le nombre d'élèves par classe, sachant qu'une partie de ces postes sera mise en réserve pour prévoir les ouvertures de dernière heure à la rentrée... La marge de manoeuvre s'amoindrit.

Les membres du CTSD rĂ©unis mardi 9 fĂ©vrier donneront donc leur avis sur ces propositions et voteront...

Nous y allons avec la ferme intention de demander au DASEN de renoncer aux fermetures dont certaines nous paraissent "inconcevables" et nous expliquerons pourquoi. De la même manière, nous lui soumettrons les ouvertures qui sont, selon nous, "incontournables".

Parce que malgré une dotation positive, chaque fois qu'une classe ferme, le nombre d'élèves augmente dans les autres classes de l'école.

Parce que l'hĂ©tĂ©rogĂ©nĂ©itĂ© ne se gère pas dans une classe Ă  28 quand on a de surcroĂ®t des Ă©lèves en situation de handicap ou de dĂ©crochage scolaire avancĂ©... sans RASED et avec des AESH en contrat prĂ©caire, enseigner est devenu Ă©prouvant, quelquefois impossible et donc frustrant, exaspĂ©rant voire dĂ©primant...

Notre rôle est de rappeler ces réalités aux membres des différents comités.

Toutes les équipes qui nous ont remis leur enquête ont été contactées et/ou visitées afin de nous engager dans cette négociation avec clairvoyance sur le contexte mais aussi avec conviction.

Enfin, la sectorisation des collèges se joue parallèlement et nous voulons que le Conseil Départemental, la DSDEN et le Préfet comprennent ses implications sur certaines écoles dites "orphelines"... Emile Gauzy, Marguerite Long, les Escanaux, autant d'écoles qui ont tous les indicateurs pour bénéficier d'un Accompagnement de Priorité Educative et ne peuvent en bénéficier, faute d'être rattachées à un collège REP.

La Minsitre avait pourtant imaginĂ© des conventions (C.A.P.E.) destinĂ©es Ă  soutenir ces Ă©coles isolĂ©es... Mais sur le terrain, on n'en voit pas la couleur. Il faut chercher des solutions alternatives pour contourner le problème... 

Le CDEN entérinera les décisions, le 12 février en préfecture.

Nous serons au rendez-vous !

Un CDEN exceptionnel a lieu Ă  l'initiative du Conseil dĂ©partemental le 5 fĂ©vrier pour Ă©voquer la sectorisation collèges. Nous y siĂ©geons aussi. 

Si vous pensez pouvoir encore nous apporter des éléments d'ici-là, n'hésitez pas à nous joindre.

Pour information, les seuils d'ouverture et de fermeture sont les suivants :

 

Education prioritaire

Milieur ordinaire

maternelles

28

30

élémentaires

25

27

Primaires/RPI

25

26

 

Olivier Dusserre-Telmont - Julie Bonner-Redler - Bénédicte Aniort

 
 
 
 
ALC