SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Formation sur la rĂ©forme du collège : pire qu’une erreur, une faute du Recteur !
Article publié le mardi 24 novembre 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Deux demi-journĂ©es de formation ont Ă©tĂ© programmĂ©es par Mme le Recteur en dĂ©cembre et en janvier. Il s’agit chaque fois d’un mercredi après-midi. Après les stages pendant les vacances de Toussaint, cela passe (très) mal auprès de la  salle des professeurs, oĂą l’on entend beaucoup de choses souvent syndicalement orientĂ©es.

Certains citent le dĂ©cret n°2014-940 du 20 aoĂ»t 2014 pour indiquer que le mot « formation Â» ne fait pas partie des obligations de service des enseignants et qu’à ce titre la formation n’est pas obligatoire. D’autres nous invitent Ă  dĂ©missionner des conseils pĂ©dagogiques si nous ne voulons pas participer Ă  ces 2 demi-journĂ©es de formation.

Si le SE-UNSA est contre la formation sur la rĂ©forme du collège,  telle qu’elle est proposĂ©e dans notre acadĂ©mie,  nous nous devons d’être honnĂŞtes dans l’information que nous transmettons au collègue sur ce sujet sensible.

Certes les obligations de service des professeurs du 2nd degrĂ© ne rendent pas la formation obligatoire en dehors de leurs heures de cours, mais il  s’agit ici de se former sur du temps de rattrapage que l’administration est en droit de nous demander.

Pour rappel nous devons lĂ©galement Ă  nos employeurs, 4 demi-journĂ©es qui se dĂ©composent ainsi :

  • 2 au titre de la journĂ©e de solidaritĂ©
  • 2 au titre la seconde journĂ©e de prĂ©-rentrĂ©e.

C’est au titre de ces 2 demi-journées de pré-rentrée que nous sommes convoqués.

L’arrĂŞtĂ© du 16 avril 2015 a modifiĂ© le calendrier scolaire et en particulier les conditions de mise en Ĺ“uvre de la 2ème journĂ©e de prĂ©-rentrĂ©e : « pour les enseignants, deux demi-journĂ©es (ou un horaire Ă©quivalent), prises en dehors des heures de cours, pourront ĂŞtre dĂ©gagĂ©es, durant l'annĂ©e scolaire, afin de permettre des temps de rĂ©flexion et de formation sur des sujets proposĂ©s par les autoritĂ©s acadĂ©miques. Â»

DĂ©sormais,  cette journĂ©e n’a plus rien Ă  voir avec la prĂ©-rentrĂ©e. Elle relève de la responsabilitĂ© des « autoritĂ©s acadĂ©miques Â». Le recteur ou un DASEN a toute autoritĂ© pour mettre en Ĺ“uvre ces deux demi-journĂ©es au cours de l’annĂ©e scolaire. Un collègue ne pourrait s’en dispenser qu’au risque de tomber sous le coup d’une Ă©ventuelle sanction disciplinaire c.a.d le retrait de 1/30ème de son salaire.

Démissionner du conseil pédagogique ne nous exempte pas de ses quatre demi-journées de rattrapage.

Par contre tous les collègues qui auront rattrapĂ© les quatre demi-journĂ©es prĂ©vues par la loi, ne pourront se voir imposer des journĂ©es (de formation supplĂ©mentaire) en plus de leur temps de travail.  

 

L’ANALYSE DU SE-UNSA 30 :

MĂŞme s’il est contre les modalitĂ©s de  formation dans notre acadĂ©mie, le SE-UNSA n’encourage personne Ă  ne pas se rendre Ă  ces demi-journĂ©es de formation. En tant qu’organisation syndicale, ce serait irresponsable de notre part de placer les collègues dans une situation de faute professionnelle qui pourrait leur ĂŞtre reprochĂ©e ensuite.

Le SE-UNSA juge avec une grande sévérité les décisions prises par Mme le Recteur concernant la formation. Pour nous, pire qu’une erreur, il s’agit d’une véritable faute avec circonstances aggravantes après les journées de stages, qui avaient été organisées pendant les vacances de la Toussaint.

Former les professeurs pendant les vacances ou le mercredi après-midi, nous apparaĂ®t comme  contreproductif. C’est sans aucun doute, le meilleur moyen de  dĂ©courager ceux qui voulaient s’investir.

Il est dommageable qu’une réforme aussi importante que celle-ci ne soit pas intégrée davantage aux heures des enseignants. Pour notre syndicat, il n’est pas possible d’appréhender les nombreux changements qui se profilent que par une formation digne de ce nom.

 Notre syndicat a toujours Ă©tĂ© très clair sur le sujet. Dans un article du site acadĂ©mique datĂ©  du 3 Octobre , nous rĂ©clamions dĂ©jĂ  un vĂ©ritable plan de  formation pour tous les enseignants, avec des journĂ©es banalisĂ©s au sein des Ă©tablissements. 

 

 
 
 
 
ALC