SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Formation : le SE-Unsa reçu en audience Ă  l’ESPE !
Article publié le mardi 17 novembre 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Jeudi 12 novembre 2015, sur sa demande, le SE-Unsa a été reçu en audience par M. Iung, Directeur de l'ESPE-LR dans le but d'échanger d'une part sur la rentrée des étudiants et des stagiaires et d'autre part sur leur formation 2015/2016.

Cette rentrĂ©e a vu dĂ©buter la seconde annĂ©e de mise en place de la rĂ©forme de la formation, la rentrĂ©e s'en est trouvĂ©e bien plus calme qu'en 2014 mais certains points restent encore Ă  amĂ©liorer.

I) Evaluation 2015/2016 des étudiants et des stagiaires – Titularisation des stagiaires

Le SE-Unsa questionne M. Iung sur la décision de suppression de la deuxième session pour tous les étudiants de l’ESPE-LR et la conséquence positive que cela peut avoir sur la date de remise de l’avis du directeur de l’ESPE sur la formation de chaque stagiaire.

Le SE-Unsa rappelle que le calendrier universitaire 2014-2015 et notamment la présence de la seconde session ont retardé la remontée des avis ESPE auprès du rectorat et les situations de certains stagiaires ont du être gérées dans la précipitation.

M. Iung reconnait en effet que cette seconde session entravait le bon déroulement des transmissions d’avis pour le jury de titularisation. Il rappelle qu’en 2014-2015, il avait dès la première session transmis tous les avis possibles au Rectorat afin de ne retarder aucun traitement de dossier de titularisation mais que pour les stagiaires concernés par la seconde session, il avait dû subir le calendrier.

Le SE-Unsa demande comment « en pratique Â» la suppression de la seconde session va s’exprimer pour les stagiaires.

M. Iung répond que les stagiaires étant en contrôle continu toute l’année, la suppression de la seconde session n’aura pas d’impact direct sur leur évaluation mais qu’en revanche elle aura pour avantage de leur laisser 3 semaines de plus pour terminer les mémoires. Il ajoute qu’il devrait ainsi pourvoir remettre les avis autour des 17-18 juin 2016, soit 3 semaines plus tôt qu’en 2015.

Le SE-Unsa demande ensuite comment « en pratique Â» la suppression de la seconde session va s’exprimer pour les Ă©tudiants.

M. Iung explique que, selon leurs notes de première session, les Ă©tudiants auront la possibilitĂ© de choisir ou non de bĂ©nĂ©ficier d’un dispositif de « seconde chance Â» afin de tenter une amĂ©lioration de leurs rĂ©sultats. Le nombre d’étudiants sera donc moins nombreux Ă  gĂ©rer que lors d’une seconde session et la suppression d’une seconde session donnera plus de souplesse au calendrier universitaire.

L’avis du SE-Unsa : le SE-Unsa se satisfait de cette nouvelle organisation du calendrier universitaire, fruit d’échanges et de rĂ©flexions communes avec l’ESPE et le Rectorat lors de ses audiences 2014-2015

Le SE-Unsa rappelle Ă©galement les problĂ©matiques d’absence totale de communication aux stagiaires sur le dĂ©roulement du jury 2015, contribuant Ă  ajouter toujours plus de pression sur les collègues :

  • aucune information sur la date du jury
  • aucune information sur la convocation possible Ă  un jury d’entretien
  • aucune information sur le dĂ©roulement du jury d’entretien
  • aucune information sur le rĂ©sultat du jury de titularisation

Il ajoute que certes, cette responsabilité relève du Rectorat, mais qu’il serait intéressant que le site internet de l’ESPE-LR qui s’est enrichi ces derniers mois puisse fournir aux stagiaires le maximum d’informations sur ce sujet.

M. Iung y voit lui aussi un grand intĂ©rĂŞt et contactera le Rectorat pour un travail commun Ă  cette fin. 

L’avis du SE-Unsa : après ĂŞtre intervenu Ă  plusieurs reprises en 2014-2015 pour obtenir des informations sur les diffĂ©rentes Ă©tapes de la titularisation des stagiaires et les transmettre aux stagiaires, le SE-Unsa sera bien sĂ»r très vigilant sur la communication qui sera faite aux stagiaires 2015-2016.

 

II) Formation 2015/2016

  • Stagiaires mi-temps 1er et 2nd degrĂ©

En rĂ©fĂ©rence Ă  la phrase « En cette annĂ©e de transition, chaque parcours communiquera aux Ă©tudiants sa grille d’évaluation, un travail sera rĂ©alisĂ© pendant l’annĂ©e universitaire afin d’harmoniser les pratiques Â» prĂ©sente dans le cadrage du mĂ©moire 2014/2015, le SE-Unsa demande si une grille d’évaluation commune Ă  tous les parcours a bien Ă©tĂ© crĂ©Ă©e et communiquĂ©e aux stagiaires pour 2015/2016.

M. Iung répond qu’il n’y aura pas de grille commune cette année et que perdureront les grilles par parcours. Il ajoute qu’établir une grille commune à des disciplines différentes lui semble complexe.

Le SE-Unsa le regrette car, au regard des difficultés rencontrées en 2014-2015 sur certains parcours aux exigences démesurées, une grille commune assurerait un minimum d’équité. Il ajoute que les caractéristiques spécifiques des différents parcours et des différentes disciplines n’empêchent en rien la transversalité des compétences professionnelles à évaluer.

L’avis du SE-Unsa : cette annĂ©e encore, le SE-Unsa sera très vigilant sur les grilles d’évaluation de mĂ©moire des diffĂ©rents parcours

III) Parcours adaptĂ©s des stagiaires 2015/2016

Le SE-Unsa fait part de son avis positif sur la création de DU proposés aux collègues non concernés par un Master MEEF. Il ajoute que ces DU par leur diversification et leur proximité des besoins des collègues ont reçu un accueil favorable des stagiaires.

En revanche, le SE-Unsa dĂ©nonce que de façon contradictoire, cette annĂ©e encore mais dans une moindre mesure que l’an dernier, certains stagiaires ont subi une certaine pression pour s’inscrire en Master alors qu’ils Ă©taient Ă©ligibles au DU…

Si le SE-Unsa reconnait l’intĂ©rĂŞt pour les stagiaires de suivre un parcours de master plutĂ´t que celui d’un DU, il ne peut dĂ©fendre l’idĂ©e que le droit des stagiaires ne soit pas respectĂ© et que surtout ceux qui n’ont pas d’équivalence justifiĂ©e de Master 1 se retrouvent inscrits en Master 2 !

M. Iung reconnait, comme l’an dernier, l’intĂ©rĂŞt pour l’universitĂ© d’inscrire un Ă©tudiant en Master et non en DU… Il parle d’ Â« encouragement Â» et non de « pression Â». Il note cependant les noms des collègues que le SE-Unsa lui transmet pour lesquels un rĂ©el problème d’équivalence se pose.

IV) Evaluation de la formation par les usagers de l’ESPE-LR

Le SE-Unsa demande si une date est fixée pour la mise en place du dispositif d’évaluation de la formation par les étudiants et les stagiaires.

M. Iung répond qu’il tient toujours à ce dispositif, comme il nous en avait fait part lors d’une rencontre l’an dernier, mais que faute de moyens de l’ESPE-LR, le dispositif était à ce jour encore en attente.

Il ajoute qu’au regard des complexités d’une évaluation UE par UE renvoyant souvent à l’évaluation de l’enseignant de l’UE, c’est une évaluation de la formation dans sa globalité qui est envisagée.

Le SE-Unsa demande une date approximative de mise en place.

M. Iung répond espérer une mise en œuvre pour avril 2016.

Dans un contexte de rentrée bien plus calme qu’en 2014-2015 expliqué par une seconde année de mise en place de la réforme de la formation et une meilleure préparation de l’année par l’ESPE et le Rectorat, le SE-Unsa continue d’accompagner les étudiants et les stagiaires dans leur devenir enseignant et reste donc à l’écoute de tout besoin.

 
 
 
 
ALC