SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Nouveaux programmes : un pari trop audacieux pour le CSE ?
Article publié le jeudi 15 octobre 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Le Conseil SupĂ©rieur de l’Education a votĂ© Ă  une courte majoritĂ© contre les nouveaux programmes des cycles 2, 3 et 4 proposĂ©s par le Conseil SupĂ©rieur des Programmes (27 contre / 24 pour). Un vote qui peut paraĂ®tre surprenant alors que plusieurs amendements ou vĹ“ux dĂ©posĂ©s par les opposants Ă  la rĂ©forme du collège, aux cycles et au socle commun ont Ă©tĂ© rejetĂ©s, confirmant ainsi que le CSE continue Ă  soutenir la Refondation.

Les nouveaux programmes marquent une rupture avec les programmes tels que nous les connaissons actuellement. ArticulĂ©s au socle, ils dĂ©finissent des attendus de fin de cycle du point de vue de ce que doivent savoir et savoir faire les Ă©lèves. Ils ne sont pas des textes prescriptifs dĂ©taillĂ©s pour les enseignants. Ils se concentrent sur la continuitĂ© et la cohĂ©rence entre les cycles et entre les enseignements et constituent donc un ensemble : 9 ans de scolaritĂ© dans tous les champs rĂ©novĂ©s d’un coup ! On voit bien l’ampleur du dĂ©fi auquel a Ă©tĂ© confrontĂ© le CSP dans un calendrier très resserrĂ©. Sans compter les demandes sociales, les remontĂ©es des consultations et les commandes politiques dont il a dĂ» tenir compte.

Ces programmes, certes pas totalement aboutis, pas totalement satisfaisants, méritent mieux que ce vote négatif. Ils offrent une liberté pédagogique jamais connue et font confiance à la professionnalité des enseignants pour construire les progressions les mieux adaptées à leurs élèves. Professionnalité dont le SE-Unsa a demandé qu’elle soit soutenue et accompagnée par des ressources et des temps de réflexion et d’appropriation collective dans une formation continue refondée.

Comme le souhaitait le CSP, les programmes ne sont pas figĂ©s. Ils seront Ă©valuĂ©s dès leur mise en Ĺ“uvre et Ă©volueront en fonction des retours des enseignants. Des programmes plus souples, plus ouverts, moins « sacralisĂ©s Â», c’est ce que les enseignants souhaitent ; c’est ce que le SE-Unsa a soutenu.

 

 
 
 
 
ALC