SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Communiqué sur la situation de Béziers
Article publié le jeudi 7 mai 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Quand un élu de la République, à Béziers, donne l’ordre de ficher les enfants de sa commune pour les trier en fonction de leur appartenance religieuse présupposée, ce sont des heures sombres de notre histoire qui refont surface.

En ce 70ème anniversaire du 8 mai 1945, ces actes prennent un sens particulier... 

Ă€ aduler PĂ©tain, Ă  rĂŞver de l’ordre nouveau, Ă  vomir notre RĂ©publique comment peut-il en ĂŞtre autrement ? Cette droite-lĂ  n’a pas changĂ©, c’est celle de la stigmatisation, du refus de l’autre,  du racisme et de la xĂ©nophobie. On redĂ©couvre l’odieux avec ce fichage systĂ©matique…

Pour en faire quoi ?
Pour ceux qui en doutaient encore, l’extrême droite charrie encore et toujours ce que l’humanité a de plus sombre. Chacun peut mesurer combien l’entreprise de dédiabolisation, serinée à longueur de média par les tenants de cette idéologie mortifère, n’est que faux-semblant.
En déclarant détenir des statistiques sur la religion des élèves scolarisés dans sa commune, Robert Ménard commet un triple crime : un crime contre l’École publique et laïque, un crime contre la liberté de conscience et un crime contre la République.

Au-delà du délit, qui doit être vigoureusement sanctionné, c’est pied à pied qu’il faut combattre une idéologie qui sans scrupule, s’en prend au plus vulnérables : les enfants.

L’UNSA Éducation, par la voix de son SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral  Laurent Escure, condamne fermement ce qu'il dĂ©finit comme un acte honteux et apporte tout son soutien aux parents d’élèves et aux professionnels de l’Éducation qui subissent les dĂ©cisions et les bravades de ce sombre individu.

"En déclarant détenir des statistiques sur la religion des élèves scolarisés dans sa commune, cet ignoble personnage commet un triple crime : un crime contre l’École publique et laïque, un crime contre la liberté de conscience et un crime contre la République."

 
 
 
 
ALC