SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
LaĂŻcitĂ© et cantines scolaires : la rĂ©ponse du Se-UNSA
Article publié le jeudi 19 mars 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Communiqué de Presse du SE-Unsa

Cantines scolaires: insupportable instrumentalisation de la laïcité

 

L’annonce du maire de Chalon-sur-SaĂ´ne, aussitĂ´t soutenue par le prĂ©sident de l’UMP, montre qu’une partie de la droite dite « rĂ©publicaine Â» a de nouveau dĂ©cidĂ© de se raccrocher aux thèses du Front National sur le terrain de la laĂŻcitĂ© d’exclusion.

Pour le SE-Unsa, cela en dit long sur la méconnaissance (réelle ou affichée) du principe de laïcité chez de trop nombreux responsables politiques.

La restauration scolaire n’étant pas une obligation liĂ©e au service public de l’enseignement, aucune rĂ©glementation n’oblige les collectivitĂ©s territoriales Ă  fournir une diversitĂ© des menus. En revanche, le principe de laĂŻcitĂ© leur interdit de fournir des repas halal ou casher dont la certification requiert  l’aval d’organismes religieux, ce qui est incompatible avec la loi de 1905.

Donner aux enfants la possibilitĂ© de ne pas manger de porc n’est pas satisfaire Ă  un particularisme. Pourquoi leur interdire ce qui est le lot commun de tous les adultes dans les lieux de restauration collective, Ă  savoir une diversitĂ© des menus ? C’est simplement respecter les choix alimentaires de chacun

A l’heure oĂą l’on en appelle aux « valeurs de la RĂ©publique Â», c’est de rassemblement et de cohĂ©sion sociale dont notre pays a besoin. Le temps du repas Ă  l’Ecole est un moment de convivialitĂ©, et l’occasion de construire cette cohĂ©sion basĂ©e sur le partage et le respect de l’autre et de ses goĂ»ts.

Pour le SE-Unsa, ces logiques d’exclusion des enfants sont inacceptables et dangereuses. Elles sont la négation même du principe de laïcité.

 

 

Paris, le 18 mars 2015

Christian Chevalier

Secrétaire Général

 

 
 
 
 
ALC