SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
Quand "direction" rime avec "régression" : Réponse FAVORABLE au Se-Unsa
Article publié le mercredi 18 mars 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

La DSDEN vient de nous transmettre la réponse FAVORABLE de la Rectrice. Les directeurs gardois concernés conserveront bien le régime de décharge spécifique de l'Education Prioritaire (1/2 décharge, une classe avant le seuil) à la rentrée prochaine.

Selon nous, les acquis nationaux doivent rattraper les acquis gardois et non l'inverse...

La rentrée de septembre 2015 devait voir une amélioration du temps de décharge des directeurs. A l'issue du chantier métier sur la direction d'école, nous avions réussi à faire prendre en compte la pénibilité du métier de directrice/teur en créant des 1/3 de décharge pour les écoles de 9 classes.

Mais voilà que dans le Gard, cette question prend une toute autre tournure. Si l'on applique la nouvelle grille à la lettre, les directrices/teurs perdraient, dans certains cas, du temps de décharge.

Devant l'anomalie que nous ont révélée certains directeurs, le SE-Unsa a immédiatement saisi la DSDEN vendredi 13 mars.

Si l'on en croit nos interlocuteurs, le Dasen plaiderait pour le maintien de l'exception gardoise... Ce dernier vient d'écrire dans ce sens à Madame le Recteur. Dont acte...

En effet, en 2014/2015, les écoles maternelles à 8 classes de REP et REP+ et les élémentaires à 9 classes de ces mêmes réseaux Ã©taient en demi-décharge compte tenu de la difficulté des publics accueillis.

En 2015/2016, ces maternelles de REP et REP+ à 8 classes seraient à 1/4 et leurs collègues d'élémentaire à 9 classes en 1/3 de décharge....

Pour des raisons évidentes, le Se-UNSA considère que la montée en charge des décharges de direction négociée par nos délégués nationaux doit rattraper les acquis gardois et non l'inverse.

Sans quoi ces directrices/teurs participeront sans nul doute au mouvement laissant ces postes non pourvus. Dans la meilleur des cas ils resteront en poste avec beaucoup moins de temps pour s'investir au sein de leur équipe.

Nous avons immédiatement saisi le Directeur Académique qui semble comprendre l'anomalie de la mise en application pure et simple de la nouvelle grille de décharge. Nous attendons donc une réponse de Madame le Recteur afin de permettre au Gard de préserver cet acquis aux directrices/teurs concernés.

Pour anticiper sur un refus ou une absence de réponse, nous avons saisi nos responsables nationaux... Nous suivons cette affaire de très près et vous tiendrons informés comme c'est désormais l'usage en rouge. Aussi, n'hésitez pas à revenir vous connecter dans la semaine...

Inutile de préciser que cette demande entre en résonnance avec le groupe de travail sur la direction d'école qui vient de nous être accordé par le DASEN. 

Julie BONNET-REDLER

Olivier DUSSERRE-TELMONT

 
 
 
 
ALC