SECTION SE-Unsa du GARD - 4 RUE JEAN BOUIN - 30000 NIMES
Tél. 04 66 70 67 67 - Fax. 04 66 29 91 10 - Por. 06 23 66 14 92 - 30@se-unsa.org

 
La prime des recteurs fait grincer des dents
Article publié le jeudi 8 janvier 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Des primes dans l'Education Nationale... Deux poids, deux mesures au moment-même où la réforme des retraites 2012 ajoute 0,3 points de retenue pour pension civile...

En cause, un arrĂŞtĂ© publiĂ© au Journal officiel le 28 dĂ©cembre 2014 (donc donc au beau milieu des vacances de NoĂ«l)  fixant Ă  26 620 euros "le montant annuel de rĂ©fĂ©rence de la part fixe de l'indemnitĂ© de responsabilitĂ©" accordĂ©e aux recteurs. Depuis 2010, celle-ci Ă©tait fixĂ©e Ă  15 200 euros.

L'augmentation de cette prime dépasse donc les 68 % alors que les enseignants supportent depuis maintenant 4 ans un gel de leurs salaires. En cette période d'austérité, la pilule a du mal à passer.

Ajoutez Ă  cela que la rĂ©cente rĂ©forme des retraites de 2012 ajoute 0,3 points de  retenue pour pension civile (la ligne retenue PC sur votre bulletin de salaire). Calculez votre perte de salaire en CLIQUANT ICI :

"Ce n'est ni une fleur ni un cadeau fait aux recteurs, a rĂ©pondu l'entourage de la ministre de l'Education Nationale, Najat Vallaud-Belkacem dans Les Ă©chos. On rectifie une anomalie, car les recteurs gagnaient moins que leurs subordonnĂ©s - inspecteurs d'acadĂ©mie et secrĂ©taires gĂ©nĂ©raux."

Pour le SE-unsa, il n'est pas ici question de contester la qualification ni les responsabilitĂ©s des recteurs  mais il semble que le rattrapage devrait alors concerner tout le monde. De plus, Â« ce n’est certainement pas la qualitĂ© du dialogue social conduit par certains qui la justifie Â» dixit Christian Chevalier, secrĂ©taire GĂ©nĂ©ral du SE-Unsa interviewĂ© par la presse.

L'ISAE, accordée en 2014 aux professeurs des écoles au titre du suivi et de l'accompagnement des élèves est de 400 euros annuel (alors que celle des professeurs du secondaire est de 1200 euros) mais en comparaison, cela reste bien peu...

Le SE-Unsa avait aussi demandĂ© pour cette fin d’annĂ©e 2014 une augmentation de l’indemnitĂ© des agents de l’Education Nationale les plus mal payĂ©s…QUID? 

Selon Christian Chevalier, "nous serions dans une période de croissance, cela passerait sans doute inaperçu. Mais là, ce qui choque, c'est le décalage avec les efforts demandés à tous, et cette somme apparemment astronomique. Pour certains précaires de l'éducation nationale, 10 000 euros, c'est leur salaire annuel."

A quand une "revalorisation spectaculaire" pour tous les personnels en ce dĂ©but d'annĂ©e qui  va voir notre pouvoir d'achat  encore baisser ?

 
 
 
 
ALC