SECTION SE-Unsa du FINISTERE - 20 RUE BELLE ILE EN MER - 29000 QUIMPER
Tél. 02 98 64 02 50 - Por. 06 17 05 01 36 - 29@se-unsa.org

 
4 propositions pour l’évaluation de l’école au collège
Article publié le mardi 9 décembre 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Les propositions du SE-Unsa s’inscrivent dans un contexte marqué par deux évolutions importantes pour la scolarité obligatoire, portées par la loi de Refondation (2013) :

  • un socle commun qui redĂ©finit des compĂ©tences Ă  maĂ®triser par tous les Ă©lèves,
  • une organisation de la scolaritĂ© obligatoire en cycles de 3 ans, assurant une continuitĂ© plus forte entre Ă©cole et collège.

Cette continuité et cette cohérence doivent être assurées également par une évaluation des élèves renouvelée, qui s’appuie sur des outils communs.

La communauté éducative a besoin de formes d’évaluation qui mesurent des apprentissages approfondis et durables, qui tiennent compte du fait que les élèves bénéficient de trois ans pour développer les compétences au niveau attendu en fin de cycle. L’évaluation ne peut pas se limiter à mesurer des acquis à un moment donné. Elle doit permettre à chaque élève de se situer dans une progression. La validation finale de l’acquisition du socle commun doit reposer sur l’évaluation des compétences développées tout au long de la scolarité obligatoire et être attestée par un diplôme du Brevet redéfini.

Les formes traditionnelles de l’évaluation (notes chiffrées et moyennes) - en phase avec une logique de tri - s’avèrent inadaptées dans un système éducatif qui se fixe comme objectifs l’acquisition du socle commun par l’ensemble d’une classe d’âge et aucune sortie du système éducatif sans diplôme. En effet, elles sont porteuses d’échecs et de réussites abusives, ne renseignent pas précisément sur les connaissances et compétences acquises, et ne facilitent pas la persévérance scolaire.

 

 
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir