Retour à l'article normal

SE-UNSA 28


 Par SE-UNSA 028
 Le  mardi 11 décembre 2018

CONSEIL DE FORMATION du lundi 10 décembre 2018

 

Lire notre déclaration préalable

présents : M Le Dasen, M Cauchi, 1 PES, 1 AVS, PEMF, CPC, IEN, administratifs.

Votre élue SE-Unsa en conseil de formation : Magali ALETON BAROUDI

 

PREFORMATION :

EAP (emploi d'avenir professeur) : réduit sur le département mais bon levier si ça se mettait en place.

 

PAF

pas de stage avant les vacances (problème de remplacement)

cette année : 14 269 journées de stage (contre 12367 : l'an passé)

82,2 % stagiaires en école (directeurs, ash, enseignants...)

71% basés sur les fondammentaux + réussite educative

3 voeux possibles : 3ème sur stage non remplacé

 

ERASMUS + : 115 enseignants du 1er et 2nd degré cette année (beaucoup de volontaires)

liaison école/collège : 8 stages => 1/2 en stage école + 1/2 stage interdegré

La formation à candidature individuelle : plus réduite cette année

Les formations sans remplacements : en augmentation (mercredis après-midi : EIP (élève intellectuellement précoce), travailler avec AESH, voix / MGEN...)

travailler avec une AESH : encore des places disponibles, sollicitations possibles via IEN.

RMC : 2 postes de référents maths de circonscription créés => un 1erd et un 2ndd.

17 déc. : réunion des directeurs concernés.

Pour qui ?  pour 40 enseignants volontaires : 4 gr de 10 (interventions sur 4 secteurs : 2 en Rep+ à Dreux + Mainvilliers + les petits sentiers LUCE)

modalités : 5 visites + 5 échanges individuels + 9h de formation prises sur les 18 1/2 journées en REP+/REP => 6h sur un jour de stage + soustraction des 3 dernières heures d'anim peda math (travail en autonomie au niveau de l'école)

23 avril : les 40 enseignants seront regroupés sur un format stage (remplacés)

formation à intégrer dans le PAF de l'année prochaine

Réponse quant à nos revendications sur le manque de diversité dans la formation : Le Dasen annonce que pour notre secteur, il faudra forcer sur les fondammentaux.

OM (ordre de mission) : OM sans frais de déplacement + OM qui arrivent après la date sont des erreurs de secrétariat

Le SE-UNSA demande s'il est possible d'envoyer les OM directement sur la boite professionnelle des enseignants afin de soulager le travail des directeurs. Réponse négative : l'application n'est pas configurée pour cela.

 

PES

BILAN D'ETAPE

77 PES à la rentrée : 62 lauréats CRPE, 4 PES listes complémentaires, 7 renouvellements et 5 prolongations, 1 démission.

15 hommes, 64 femmes

évolution des tranches d'âge entre 25 et 35 ans (problématique de collègues déjà installés dans un autre département).

61 % d'euréliens (en 2014 : 34 %)

Le Dasen rappelle qu'il n'est pas favorable aux dérogations pour "faire son ESPE" ailleurs.

7 accompagnements individualisés dont 5 sur postes à 1/2 temps et 6 en élémentaire.

MUSE (via le PIA) : application qui simplifie la diffusion des docs + centralise les docs en vue de la titularisation

 

FORMATION

flexion sur le cp : mettre des stagiaires sur cp pour ceux qui sont sur 2/4 (1/4 CP +1/4 ...)

Problématique forte sur la place de fondammentaux à l'ESPE :  peu ou pas de temps sur l'apprentissage de la lecture notamment pour les stagiaires en cycle 3

une PEMF fait remarquer qu'il faudrait accentuer la formation sur apprendre à comprendre : former des lecteurs autonomes.

Des discussions sont en cours avec la rectrice et l'Espe pour faire évoluer la maquette (intégrer des demandes de l'employeur)

M. Cauchi rappelle qu'avec la diminution de la maquette de 100 h, il y a quelques années, on ne peut pas tout faire.

2 CHOIX possibles : priorités aux incontournables ou continuum de formation sur M2, T1, T2.

Certaines académies proposent des stages filés (1/4 temps) + stages massés de 3 semaines (décision académique)

besoin : mieux articuler ESPE/DSDEN

En fin d'année scolaire, les PES n'ayant plus cours peuvent sur la base du volontariat aller observer sur le terrain .

 

AESH

objectif rentrée 2019 : n'avoir que des AESH pour éviter la précarisation.

problématique : durée du temps de travail des AESH, lien avec les collectivités + rémunération.

On envisage une affectation sur secteur (maillage).

Le Dasen précise qu'il n'y a pas d'attente d'AVS à ce jour dans les écoles.

60 h de formation réparties sur 5 ou 6 ans pour toute nouvelle embauche : 48h départementales + 12h Greta (gérer par l'académie)

60h : il faudra monter en puissance avec l'évolution de ce corps (problématique : quand la formation tombe sur les heures devant élève)

D'après une AVS présente, la formation devient parfois obsolète en cours de formation.

Contenu de la formation :

1ere année : DAME, autisme, protection de l'enfance, ULIS école...

2eme année : psc1, analyse de pratique, ITEP, deficience visuelle

3eme année : Ulis collège, sessad...

 

ASH

Le Dasen fait le constat d'une inclusion massive sur le département et comprend qu'il faille accompagner davantage. Il y a déjà plus de départs en formation même si ça ne correspond pas encore aux besoins. (revendications SE-Unsa28 : voir déclaration préalable)

- 1 coordinateur et un ERUN (enseignant référent pour les usages du numérique) en +

- 22 coordinateurs Ulis collège + 3 créations envisagées à la rentrée. A terme, une ulis dans chaque collège ( pourront être comptabiliser si élèves de secteur, ce que l'UNSA revendique depuis de longues années)