Retour à l'article normal

SE-UNSA 28


 Par SE-UNSA 028
 Le  jeudi 8 novembre 2018

Signez la pétition : Stop à la baisse des moyens !

 

C’est avec consternation et incompréhension que les organisations syndicales UNSA-Education, FSU et SGEN-CFDT ont découvert les annonces budgétaires pour l’année 2019 enterrant de fait la priorité à l’Éducation nationale.


Avec 2 650 postes d’enseignant-es et 400 de personnels administratifs supprimés, c’est une nouvelle dégradation des conditions d’études des élèves et de travail des personnels qui est programmée. Imposer aux enseignants 2h sup. pour pouvoir compenser ces suppressions de postes est une mauvaise solution tant pour la qualité de l’accompagnement des élèves que pour la santé et les conditions de travail des collègues. Cela n’est pas compatible avec l’ambition d’un enseignement de qualité et d’une plus grande égalité de réussite, ni d’une bonne administration du système éducatif.


Nous dénonçons ces suppressions d’emplois dans un contexte d’augmentation démographique. La « priorité au primaire » ne peut pas se faire sans dotations budgétaires supplémentaires, ni comme le prévoit le ministère par un redéploiement de moyens.


Nous dénonçons le choix du ministre de cacher ses suppressions massives de postes dans les réformes des lycées généraux, technologiques et de la voie professionnelle.


Nos organisations demandent au gouvernement de renoncer à son projet et d’abonder les dotations des écoles comme des collèges et des lycées.

 

Pour le SE-Unsa, c’est :

Non aux suppressions de postes !

Non à l’obligation de faire deux heures supplémentaires !

Non au mauvais choix pour l’éducation !

Nous vous invitons à signer et faire signer massivement notre pétition « Pour la sauvegarde du service public d’éducation. Stop à la baisse des moyens !  »

Petition : Stop à la baisse des moyens !
[Obligatoire] :
[Obligatoire] :
Je suis [Obligatoire] :