SECTION SE-Unsa de l'EURE ET LOIR - 19/21 RUE DES GRANDES PIERRES - COUVERTE - 28000 CHARTRES
Tél. 02 37 36 47 02 - Por. 06 34 43 21 67 - 28@se-unsa.org

 
[Carte scolaire] CSA-SD du 23 janvier : quelles mesures pour la rentr√©e 2023
Article publié le lundi 23 janvier 2023.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Ce lundi 23 janvier, l'Unsa Education a siégé au premier CSA-SD* qui remplace, depuis les élections professionnelles, les CTSD. Les prérogatives restant les mêmes, nous avons traité des différentes mesures prévues pour les écoles à la rentrée 2023.

Au vu des difficultés rencontrées dans la préparation de cette carte scolaire (disparition des délégations ; fiches de synthèse à faire remonter dans un temps très contraint, sans consigne précise ; refus des audiences demandées à la DASEN par les écoles et les usagers des écoles ; consignes données aux directeurs quant aux remontées des fiches et au positionnement de ces derniers ...), l'UNSA Education et le SNUIPP ont choisi de lire une déclaration préalable commune pour dénoncer tous les aternoiements de cette carte et pour dénoncer le nombre exponentiel de fermetures.

-24 postes, cette dotation catastrophique pour notre département a entrainé un projet de 78 fermetures pour seulement 13 ouvertures. Elle est d'autant plus dommageable qu'elle sanctionne notre département "bon élève" qui a fait le choix dès 2022 de dédoubler l'ensemble des GS en REP et REP+ quand le ministre préconnisait un report d'un an. Cela s'est fait au détriment du remplacement mais répondait à une vraie attente sur le terrain. Nous y étions favorable.

Pour la rentrée 2023, aucun moyen supplémentaire nous a été octroyé pour ces dédoublements contrairement aux autres départements de l'académie, aucune dotation supplémentaire pour les remplacements malgré notre déficit. Voilà ce qui explique une perte si importante en nombre de postes.

A lire dans la Déclaration unitaire UNSA Education, FSU-SNUipp :

  • Pr√©paration des instances de la carte scolaire (respect du dialogue social, mise en place de d√©l√©gations, ...)
  • Dotation d√©partementale et cons√©quences
  • Calcul des moyennes en fonction des "rep√®res" de l'administration
  • Mesures pour l'√©cole inclusive et pour les √©l√®ves √† besoins √©ducatifs particuliers
  • R√©formes (retraites, revalorisation sans contrepartie, ...)

La DASEN a tenu à préciser que le décalage de l'envoi du projet de carte scolaire entre les collectivités et les écoles est lié à une erreur involontaire des services. L'année prochaine, les écoles concernées seront alertées en premier lieu, suivi des collectivités puis des organisations syndicales représentatives.

Mesures pour la rentrée 2023

La DASEN est revenue sur 6 fermetures :

  • √©cole maternelle de Janville
  • √©cole primaire de Ouarville
  • √©cole primaire de Bailleau l'Ev√®que
  • 2 fermetures au lieu de 3 pour l'√©cole de Cloyes-Les-Trois-Rivi√®res
  • 1 fermeture au lieu de 2 pour l'√©cole Hugo Zola, Mainvilliers
  • 1 fermeture au lieu de 2 pour l'√©cole de Jules Vall√®s, Vernouillet

La DASEN a annoncé :

  • 2 ouvertures au lieu d'une seule pour la maternelle les B√©guines, Luc√©

modification après CSA-SD

  Pr√©visions d‚Äôouvertures : 13 14
  Hors √©ducation prioritaire REP/REP+
Maternelle
  • GAS
  • LUCE, les Beguines (x2)
  • CHARTRES, Henri IV
  • CHATEAUDUN, Jean Mac√© La Fontaine
  • DREUX, Marcelin Berthelot
  • DREUX, Paul Bert
  • VERNOUILLET, Gerard Philippe
Elémentaire
  • JANVILLE EN BEAUCE
  • DREUX, Paul Bert
  • DREUX, Michelet
Primaire
  • BROUE, Martial Taugourdeau (mat.)
  • DENONVILLE (mat.)
  • LUCE, Jean Mac√© (mat.)
 

 

  Pr√©visions de fermetures : 78 72
  Hors √©ducation prioritaire REP/REP+
Maternelle
  • JANVILLE EN BEAUCE Le petit prince
  • LEVES Jean Pierre Reschoeur
  • LUCE Vall√©e Loiseau (x3)
  • MORANCEZ
  • NOGENT-LE-ROTROU Fran√ßoise Dolto
  • TOURY Les petits poissons
  • CHATEAUDUN Jacques Pr√©vert
  • DREUX Antoine de Saint-Exupery
  • DREUX Benjamin Rabier
  • NOGENT-LE-ROTROU Paul Langevin
  • VERNOUILLET Louis Aragon (x1)
Elémentaire
  • BAILLEAU-ARMENONVILLE Martin Philippe
  • BARJOUVILLE Yann Arthus-Bertrand
  • BROU Jules Verne
  • CHARTRES Henri Matisse
  • CHARTRES Maurice Car√™me
  • CHATEAUNEUF-EN-THYMERAIS Georges Houdard
  • DROUE-SUR-DROUETTE La chevalerie
  • ILLIERS-COMBRAY La Vivonne
  • LA LOUPE Roland Garros
  • LES VILLAGES VOVEENS Jean Moulin
  • LEVES Jules Vallain
  • LUISANT Antoine de Saint-Exup√©ry
  • MAINTENON Charles Peguy
  • MAINTENON Collin d‚ÄôHarleville
  • NOGENT-LE-ROTROU Georges Brassens
  • ROUVRAY-SAINT-DENIS
  • CHARTRES Henri IV
  • CHATEAUDUN Pasteur
  • DREUX Marcelin Berthelot
  • DREUX Pr√©vert-Beullac
  • DREUX Antoine de Saint-Exup√©ry (x2)
  • DREUX Ferdinand Buisson
  • DREUX Mend√®s-France
  • NOGENT-LE-ROTROU Jean Mac√©
Primaire
  • ANET Jean Goujon (mat.)
  • AUTHON-DU-PERCHE (√©lem.)
  • BAILLEAU L‚ÄôEVEQUE
  • BAUDREVILLE (√©lem.)
  • BEVILLE-LE-COMTE (√©lem.)
  • BOISVILLE-LA-SAINT-P√ąRE (mat.)
  • BREZOLLES Les remparts (√©lem.)
  • CHAUDON (√©lem.)
  • CLOYES LES 3 RIVIERES (x2 : -1 mat / -1 √©lem.)
  • COMBRES (x2 √©lem.)
  • COMMUNE NOUVELLE D‚ÄôARROU L. Vaisbuch (√©lem.)
  • FAVEROLLES Albert Uderzo (√©lem.)
  • HANCHES Emmanuel Cheneau (√©lem.)
  • LA CHAPELLE-DU-NOYER (√©lem.)
  • LA FERTE-VIDAME (√©lem.)
  • LE GAULT-SAINT-DENIS (mat.)
  • LE GUE-DE-LONGROI (mat.)
  • LE THIEULIN (mat.)
  • LOGRON (mat.)
  • LUCE Jean Mac√© (x2 √©lem.)
  • ORGERES-EN-BEAUCE (√©lem.)
  • OUARVILLE
  • SANCHEVILLE Ecole du moulin
  • SAINTIGNY (√©lem.)
  • SAINT-LUPERCE Jules Verne (√©lem.)
  • THIMERT GATELLES  (mat.)
  • TREMBLAY-LES-VILLAGES J.J. Sevin
  • VILLIERS-LE-MORHIER (mat.)
  • YMONVILLE (mat.)
  • MAINVILLIERS Victor Hugo-Emile Zola (x2 : -1 maternelle / -1 √©l√©mentaire)
  • VERNOUILLET Jules Vall√®s (x1 √©lem.)

Nous avons porté les demandes d'ouverture des écoles de :

  • Theuville
  • St Georges sur Eure (√©lem.)
  • Coubertin, Mainvilliers

Si aucune ouverture n'a été prononcée pour ces écoles, elles restent sous surveillance.

 

Seuils "repères" d'ouverture et de fermeture de classe

Cette carte scolaire a vu l'apparition des changements de seuils pour les ouvertures et les fermetures.

L'administration a changé de terminologie et parle maintenant de "repères" ce qui ouvre à plus de "souplesse".

Les repères retenus hors dispositifs (classes dédoublées, plafonnement à 24 en GS/CP/CE1) sont :

  • une moyenne de 25 √©l√®ves maximum en maternelle et en √©l√©mentaire en √©ducation prioritaire
  • une moyenne de 27 √©l√®ves maximum en maternelle et en √©l√©mentaire hors √©ducation prioritaire

Point positif : le seuil des écoles maternelles a été abaissé à celui des écoles élémentaires

Points négatifs :

  • La notion de seuil apr√®s fermeture de classe a disparu aux d√©savantages des √©coles √©l√©mentaires. Pr√©c√©demment ils √©taient de 25,50 en √©l√©mentaire (23,50 en Education Prioritaire).
  • De m√™me, on ne parle plus de "moyenne de classe" mais de "moyenne "√©cole". Si la moyenne √©cole peut √™tre en de√ß√† des rep√®res pr√©conis√©s, pour autant les moyennes de certaines classes peuvent largement d√©passer ces rep√®res.

L'affichage ainsi voulu est trompeur. Il laisse croire √† une r√©elle am√©lioration. En d√©cryptant ces modifications, la r√©alit√© est toute autre ce que nous d√©non√ßons. Il n'est pas acceptable d'afficher un tel recul pour les √©coles √©l√©mentaires et primaires. Cela va √† l'encontre des besoins du terrain et mandats que portent le SE-Unsa, √† savoir : 

  • la limitation des effectifs √† 24 √©l√®ves par classe de la maternelle au lyc√©e ;
  • une limitation √† 20 √©l√®ves par classe dans les √©tablissements situ√©s dans les territoires dont les populations ont des difficult√©s ;
  • une limitation √† 12 √©l√®ves dans les Egpa ;
  • une limitation effective √† 10 √©l√®ves pour les dispositifs Ulis ;
  • une limitation particuli√®re dans les classes charni√®res de notre syst√®me √©ducatif :GS, CP, 6e, 2de et dans les classes √† cours multiples ;

Classes dédoublées en REP et REP+ : depuis la création de ce dispositif, les moyennes n'ont cessé d'augmenter passant de 12 à 15 max. en incluant des classes multiniveaux. Pour justifier de cette augmentation, notre ministre a changé le nom du dispositif "Mesures 100% réussite" évinçant ainsi la notion de "dédoublé" ou de "12", comme c'est pratique.

Plafonnement √† 24 en GS/CP/CE1 : le mode de calcul reste le m√™me que celui annonc√© par le pr√©c√©dent IA-Adjoint √† savoir un seuil de 24 de toutes les classes incluants des GS, CP et CE1 (m√™me quand cours double avec un autre niveau). En cas de doute sur ce mode de calcul, ne pas h√©siter √† nous contacter (06.34.43.21.67). 

 

Changements de structures

3 fusions prévues entre :

  • les √©coles maternelle et √©l√©mentaire de Morancez,
  • les √©coles maternelles de P√©ronville, √©l√©mentaire de Nottonville et √©l√©mentaire de Bazoches en Dunois,
  • les √©coles maternelle et √©l√©mentaire de Tr√©on


Scolarisation des élèves à besoin éducatif particulier

ULIS

  • Cr√©ation d'une ULIS √† l'√©cole primaire d'Org√®res en Beauce
  • Cr√©ation de ULIS dans les coll√®ges suivants : La Loge des Bois √† Senonches, Pierre et Marie Curie et Louis Armand √† Dreux.

Ces créations amènent le nombre d'ULIS à

  • 32 ULIS Ecole
  • 35 ULIS Coll√®ge
  • 4 ULIS Lyc√©e

Le poste ULIS de l’école élémentaire Gambetta qui était positionné sur 2 écoles (Gambetta et Berthelot) sera uniquement positionné sur Gambetta.

Enseignants référents

Pas de création de poste d'enseignant référent malgré notre alerte sur la charge de travail.

5 changements de secteur (objectif : positionnement plus central)

  • Courville > Herriot, Luc√©
  • Taugourdeau (Dreux) > Curie (Dreux)
  • Pagnol (Vernouillet) > Curie (Dreux)
  • Ch√Ęteauneuf Thymerais > Senonches
  • Voves > Toury

Unités Pédagogiques Pour Elèves Allophones Arrivants (UPE2A)

Le département dispose actuellement de 6 postes.

Pérennisation des moyens créés après la rentrée 2022 :

  • 1 etp* implant√© √† l'√©cole Henri IV √† Chartres (circonscriptions de Chartres 2 et 3)
  • 0,50 etp  implant√© √† l'√©cole Jean Mac√© de Ch√Ęteaudun (circonscription de Ch√Ęteaudun)

Ces créations répondent à un besoin réel et croissant dans ces secteurs. Si nous approuvons leur pérennisation, ils ne seront pas suffisants.

L’accueil et la scolarisation des enfants de familles itinérantes et de voyageurs (EFIV)

Augmentation de 0,50 etp dédié aux EFIV implanté auprès de l’IEN de Chartres 4 (avec rattachement au collège de St Prest pour intervention à l’école Henri Matisse de Chartres), soit 1 ETP EFIV complet à la rentrée 2023 (positionné l'école H. Matisse de Chartres).

Intervention sur les circonscriptions de Chartres 1, 2, 3, 4 : le secteur reste √† d√©finir plus pr√©cis√©ment dans une volont√© de ne pas faire de supoudrage. 

Les établissements spécialisés du secteur médico-social

  • Cr√©ation d‚Äôun poste d‚Äôenseignant sp√©cialis√© au SPIJ de Ch√Ęteaudun (poste D)
  • Suppression d‚Äôun poste d‚Äôenseignant sp√©cialis√© √† la MECS d‚ÄôAlluyes (poste D)

L’accompagnement des élèves à besoins éducatifs particuliers

  • Cr√©ation de 2 postes sp√©cialis√©s √† dominante r√©√©ducation (poste G)
    • sur la circonscription de Chartres 2 (secteur Toury, √©cole √©l√©mentaire de Toury),
    • sur la circonscription de Nogent le Rotrou/Ch√Ęteaudun (secteur Brou Bonneval)

Ces 2 créations sont positives, elles permettent d'abonder le RASED de notre département. Souhaitons que cet effort puisse perdurer dans les prochaines cartes scolaires.

  • Suppression de 0,50 etp de coordonnateur APADHE (0,5 restant) (dispositif d'accompagnement p√©dagogique √† domicile, en √©tablissement de sant√© ...)

Nous avons interrogé la DASEN au sujet de cette suppression que nous avons dénoncé dans notre déclaration préalable. Elle correspond à une mise à niveau des moyens dédiés à ce dispositif par rapport aux autres département de notre académie. Nous ne pouvons que regretter cette perte de moyens. Elle ne pourrait s'expliquer que par une baisse des besoins, ce qui n'est pas le cas. On peut alors parler de recul pour notre département au détriment d'élèves fragilisés par leur situation personnelle.

Les Sections d’Enseignement Général Professionnel Adapté

  • + 3 heures pour le poste au P√īle de Jour Adolescent implant√© au coll√®ge Les Petits Sentiers de Luc√©
  • fermeture de 2x0,50 divisions √† la SEGPA du coll√®ge Anatole France de Ch√Ęteaudun,
  • fermeture de 2x0,50 divisions √† la SEGPA du coll√®ge Ars√®ne Meunier de Nogent le Rotrou

La DASEN justifie ces fermetures par une baisse du nombre d'élèves.

 

Education prioritaire

38 écoles en éducation prioritaire (17 en REP+ /21 en REP)

Depuis la rentrée 2022, toutes les classes de GS (65 classes), CP et CE1 (120 classes) en REP et REP+ sont dédoublées, soient 185 classes.

Création de 5 postes de coordonnateur REP/REP+ :

  • 1 coordonnateur R√©seau Louis Armand ‚Äď Dreux et Pierre et Marie Curie ‚Äď Dreux,
  • 0,5 coordonnateur R√©seau Pagnol ‚Äď Vernouillet et Taugourdeau ‚Äď Dreux,
  • 0,5 coordonnateur R√©seau Jean Mac√© - Mainvilliers,
  • 0,5 coordonnateur R√©seau Toma Divi et Anatole France - Ch√Ęteaudun,
  • 0,5 coordonnateur R√©seau Pierre Brossolette ‚Äď Nogent le Rotrou.

Ces postes ont existé dans notre département avant 2014. Ils existent déjà dans les autres départements de l'académie.

Circulaire n¬į 2017-090 du 3-5-2017 Pilotage de l'√©ducation prioritaire

Circulaire n¬į 2014-077 du 4-6-2014 Refondation de l'√©ducation prioritaire
 
Ces coordonnateurs viendront en appui des réseaux d'Education prioritaire afin d'assurer une continuité entre le collège et les écoles qui dépendent du réseau et d'impulser un travail sur le cycle 3. Ils pourront aussi intervenir en surnuméraire. Ils seront référents en parallèle du CPC et seront pilotés par l'IEN de la circo et le principal du collège.

> Nous avons alerté sur le réseau du collège Jean Macé à Mainvilliers. Les écoles sont sur plusieurs circonscriptions : dans cette situation les deux IEN + le principal seront pilotes.

> De même, nous avons alerté sur le collège des Petits sentiers dont les écoles dépendent de Chartres 3. Dans cette circonscription, il n'y aura pas de coordo REP.

Une fiche poste sera publiée au moment du mouvement. Il reste à définir comment apparaitront ces supports (moyens de décharge ou postes fixes). Les coordinateurs peuvent être du 1er ou 2nd degré. Les candidats seront reçus en entretien avec une commission classante (hors barème). Aucune spécialisation ne sera requise.

 

√Čcoles d‚Äôapplication
 
√Čcole √©l√©mentaire d‚Äôapplication Maurice de Vlaminck (Chartres) :

  • Suppression du support de directeur d‚Äôapplication
  • Cr√©ation d‚Äôun support de directeur d‚Äô√©cole ¬ę ordinaire ¬Ľ
  • Suppression de 2 supports ¬ę enseignant √©cole d‚Äôapplication ¬Ľ
  • Cr√©ation de 2 supports d‚Äôadjoint √©l√©mentaire

Ce qui signifie que Maurice de Vlaminck ne sera plus une école d'application à la rentrée 2023.

√Čcole primaire d‚Äôapplication Jules Ferry (Chartres) :

  • Suppression d‚Äôun support d‚Äôadjoint en √©cole maternelle (ECMA)
  • Cr√©ation d‚Äôun support ¬ę enseignant √©cole d‚Äôapplication ¬Ľ en maternelle

L'augmentation de support "enseignant école d'application" ne change pas la quotité de décharge de la directrice actuelle (0,5 DEA* + 0,25 formation). Nous demandons que cette directrice puisse continuer à bénéficier d'un 0,75 pour la DEA. En effet, les décharges de ces directeurs n'ont pas augmenté en même temps que les décharges des autres directions créant un déficit de temps pour accomplir les missions incombants à ce support : missions direction + pilotage d'une école d'application. > L'IA-Adjoint s'est engagé à maintenir la décharge de la directrice à 0,75 comme actuellement (+0,25 décharge PEMF).

 

Moyens en circonscription

  • Suppression d‚Äôun poste de CPD* Musique et d‚Äôun poste de CPD Arts Visuels
  • Cr√©ation de 2 postes de Conseiller P√©dagogique D√©partemental (Fran√ßais, Math√©matiques),

Nous dénonçons la disparition des CPD Musique et AV au profit de la création de 2 CPD Maths et Français afin de répondre aux directives nationales accès essentiellement sur les savoirs dits "fondamentaux". Ces autres domaines ont toute leur place au sein de l'Ecole et permettent l'épanouissement créatif des élèves et la transversalité des disciplines. Ces 2 postes auraient pu être maintenus malgré les 2 créations.

  • Augmentation des d√©charges Ma√ģtre Formateur ¬ę IMF ¬Ľ (9 x 0,50 etp) dans le cadre des missions d‚Äôappui aux circonscriptions.

Chaque circonscription est dotée de 2 ou 3 CPC (à l'exception de Chartres 3) + d'1/2 postes PEMF. Cette mesure vise à augmenter de 0,5 chaque circonscription (à l'exception de Chartres 3) en comptant la circonscription ASH. Les modalités d'augmentation de ces supports restent à définir pour le mouvement à venir (maintien de décharges comme actuellement ou postes parus au mouvement pour supports 1 etp*). A priori, la DASEN opterait pour les faire paraitre dans le mouvement pour les supports à temps plein.

  • Augmentation du nombre de supports ¬ę d√©charge CAFIPEMF ¬Ľ : +3

Ces moyens sont provisionnels. Aujourd'hui 12 enseignants sont en formation CAFIPEMF. Si chacun obtient la spécialisation et l'active alors les 3 etp correspondent à 12 x 0,25 (décharge PEMF).

 

Moyens de remplacement

  • Cr√©ation de 15 postes de TR BD (Brigade d√©partementale)

Ces créations sont indispensables à notre département. Le nombre de journées non remplacées devient extrêmement problématique.

  • Provision de 2,4 postes de TR pour le financement des contractuels alternants (soit 30 x 0,08).

 

Les 3 organisations syndicales ont voté CONTRE à l'unanimité.

Le CSA-SD de repli qui devait se tenir le 31 janvier (jour de l'appel à la grève) est repositionné au 7 février (avant le CDEN* du 9 février).

 

Questions diverses

Remplacement

Au 1er trimestre (de septembre à décembre) : 92,97% des absences "prévisibles" ont été honorées pour seulement 59,96% pour les absences "non prévisibles", ce qui fait une moyenne de 72,85 %.

La DASEN dit vouloir, entre autre, abonder la brigade des remplaçants pour permettre la tenue des formations fortement impactées ces dernières années.

Contractuels 1er degré

Le département compte toujours 8 contractuels depuis le 1er septembre. Malgré un déficit de -29,12 postes, le département n'est pas autorisé à faire d'autre recrutement. Visiblement, le robinet ouvert pendant la période pré-élections présidentielles, s'est refermé...

Allègement de service

A ce jour, faute de moyen et face √† des situations m√©dicales difficiles, certains coll√®gues font le choix d'am√©nager leur temps de travail en prenant un temps partiel de droit pour raison m√©dicale alors qu'ils pourraient b√©n√©ficier d'un am√®nagement de service. Cette situation est impensable : ils se mettent en difficult√©s financi√®res parce que l'EN ne peut r√©pondre positivement √† leur situation. 

Une note à destination des personnels sera envoyée afin de les orienter vers le médecin académique (Dr Gruel)

Les 10 etp* académiques dédiés aux postes adaptés peuvent être sollicités pour répondre à des besoins en allègement de service. Nous déplorons le manque de moyens dédiés qui oblige à piocher dans d'autres dispositifs tout aussi importants.

AESH et PIAL

1663 élèves sont notifiés à ce jour, un nombre en constante augmentation. 1 élève sur 2 est accompagné par un AESH.

Le contigent de notre département est de 640 postes, contingent presque atteint. La situation est inquiétante, les notifications pouvant arriver jusqu'à mars (après notifications pour la rentrée scolaire). Quid de ces notifications si notre département n'a pas l'autorisation d'embaucher d'autres AESH ? La situation a été remontée au rectorat avec la demande d'abonder ce contingent.

Nous avons alerté sur la mutualisation qui ne peut être utilisée comme variable d'ajustement. Elle n'a de sens que si le nombre d'élèves mutualisés reste raisonnable.

  • Formations : elles sont positionn√©es pour moiti√© le mercredi, pour moiti√© sur le temps scolaire. Nous avions d√©j√† alert√© la DASEN sur les difficult√©s que peuvent rencontrer les AESH sur les formations du mercredi (double emploi, garde d'enfant) et nous avons demand√© que lors d'une absence non justifi√©e, la bienveillance soit requise au regard des situations personnelles.

Une formation académique (en visio) a été proposée à 18 AESH choisis en fonction des thèmes sélectionnés ou en cas d'oubli d'inscription aux formations.

  • AESH r√©f√©rent : Ils sont 6 (lettres de mission envoy√©es). Plusieurs temps de formation sont pr√©vues d'ici la fin de l'ann√©e scolaire pour les rendre "op√©rationnels" √† la rentr√©e 2023. Une intervention sur le terrain sera progressivement mise en place sur la fin d'ann√©e.
  • Prime REP/REP+ : pas de nouvelle √† ce jour sur le versement de cette prime. La DSDEN, tout comme le Rectorat, est en attente de consignes minist√©rielles.


*CSA-SD : Comité social d'administration spécial départemental

*etp : équivalent temps plein

*DEA : direction école d'application

*CPD : Conseiller Pédagogique Départemental

*CDEN : conseil départemental de l'Education nationale

 

Vos représentantes en Carte scolaire


 

 
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir
Je m‚Äėinscris
Formation