SECTION SE-Unsa de l'EURE ET LOIR - 19/21 RUE DES GRANDES PIERRES - COUVERTE - 28000 CHARTRES
Tél. 02 37 36 47 02 - Por. 06 34 43 21 67 - 28@se-unsa.org

 
Nouveautés (ou retour en arrière) dans la FAQ
Article publié le lundi 15 février 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le protocole sanitaire et la FAQ ont été mis à jour le 12 février 2021

La FAQ vient de connaître un nouveau revirement de situation.

Après avoir renforcé les règles sanitaires en début de semaine quant au seuil de fermeture en cas de variantes du virus, le ministère les réassouplit.

Si l’avis des autorités sanitaires est sans cesse pris pour référence de cette évolution, on lit aussi dans ce revirement de situation une impossibilité de tenir le rythme des fermetures tel que les consignes de début de semaine l’exigeaient.

  • Port du masque :

La notion de type de masque (grand public de catĂ©gorie 1) est remplacĂ©e par celle de capacitĂ© filtrante. Le masque obligatoire pour les personnels et pour les Ă©lèves dès l’école Ă©lĂ©mentaire est dĂ©sormais qualifiĂ© par une capacitĂ© de filtration devant ĂŞtre de 90% minimum.

  • Gestion des « cas contacts Ă  risque Â» :

Quel que soit le niveau de classe, si trois élèves d’une même classe (de fratries différentes) sont positifs, c’est désormais une étude approfondie des contacts qui détermine si les personnels de la classe doivent être également considérés comme contacts à risque.

  • Dispositif spĂ©cifique aux situations de « variantes du virus Â» :

Il se distingue toujours selon le type de variante mais de façon plus significative :

Variante britannique 

Désormais la confirmation d’un cas de variante britannique dans une classe n’implique plus la fermeture de la classe et s’apparente donc au cas général.

Cependant selon l’analyse locale concernant la circulation de cette variante sur le territoire, en lien avec l’ARS, la fermeture de la classe pourra toutefois être envisagée dès le premier cas.

Variante sud-africaine ou brĂ©silienne 

La confirmation d’une variante sud-africaine ou brésilienne implique toujours la fermeture de la classe. Les élèves de la classe et les personnels sont assimilés à des contacts à risque.

En revanche, le test à l’issue d’une deuxième période d’isolement (à J17) n’est plus nécessaire pour le retour à l’école.

Notre avis :

Lors du CHSCT MEN du 10 fĂ©vrier, il nous a Ă©tĂ© annoncĂ© un nouveau protocole. Sans doute en raison du tunnel de congĂ©s, le ministère semble avoir optĂ©, pour l'instant, pour une mise Ă  jour de sa FAQ.  

Nous regrettons que la communication se fasse essentiellement Ă  travers la mise Ă  jour d'une FAQ Ă  la lecture complexe. Ces incessants changements ont pour consĂ©quence d'Ă´ter  tout repères aux personnels et de les mettre tojours plus sous tension. 

De plus seul l’assouplissement des règles parait avoir été envisagé (avec accord des autorités sanitaires) pour rendre viable le respect du cadre, sans que des moyens semblent être dégagés pour assurer un soutien à la profession.

Enfin, nous restons toujours sans aucune visibilité sur ce que le ministère dresse comme perspectives pour le retour des congés d'hiver.

______________________________________________________

Le protocole sanitaire et la FAQ ont été mis à jour le 1er février 2021

Evolution du protocole sanitaire

  • Port du masque

Désormais l’employeur fournit obligatoirement un masque « grand public » de catégorie 1 pour les personnels.

Afin que les familles puissent acquĂ©rir de nouveaux masques respectant ces exigences, un dĂ©lai est accordĂ© jusqu’au 8 fĂ©vrier 2021.

  • AĂ©ration des locaux

Les locaux (jusqu’à présent aérés au moins 15 minutes le matin avant l’arrivée des élèves, pendant les intercours, pendant chaque récréation, au moment du déjeuner et pendant le nettoyage des locaux) doivent être aérés toutes les heures (durant quelques minutes).

  • Restauration scolaire

Le protocole impose lors du temps de déjeuner :

* dans le 1er degrĂ© : une distance d’au moins deux mètres est respectĂ©e entre Ă©lèves de classes diffĂ©rentes. Cela nĂ©cessite de privilĂ©gier la stabilitĂ© des groupes d’élèves Ă  une mĂŞme table.

* dans le 2nd degrĂ© : une distance de deux mètres est recommandĂ©e entre Ă©lèves, mais elle n’est pas obligatoire ; lorsque le respect de la distance de deux mètres entre Ă©lèves est matĂ©riellement impossible, il convient de faire dĂ©jeuner les Ă©lèves d’un mĂŞme groupe (classe, groupes de classe ou niveau) ensemble et de respecter les 2 mètres entre les groupes.

Cette mise en Ĺ“uvre de la distanciation de deux mètres entre classes dans le premier degrĂ© et entre groupes dans le second degrĂ© devra ĂŞtre mise en place au plus tard le 8 fĂ©vrier 2021.

Les tables du réfectoire sont nettoyées et désinfectées, a minima, après chaque service et, si possible, après chaque repas.

Aucune évolution du protocole ne concerne l’organisation pédagogique pour laquelle le schéma de référence reste celui d'un enseignement en présentiel pour tous les élèves des écoles et des collèges (sous réserve de situations locales particulières de type « cluster ») et un enseignement hybride au lycée est mis en œuvre chaque fois que cela est nécessaire.

Evolution de la FAQ 

La FAQ a été mise à jour en adéquation avec le protocole modifié et apporte des précisions supplémentaires.

  • Évolution du dispositif Contacts Ă  risque

Désormais, en cas d’identification d’un des variants du Covid-19 chez un personnel ou un élève, la classe concernée, a minima, sera fermée.

Compte tenu du fait que les élèves ne portent pas le masque en maternelle, une classe devra dorénavant fermer dès l’apparition d’un cas du virus "classique" chez un élève.

  • Internats 

La distance entre les lits doit être d’au moins un mètre et, si possible, de deux mètres.

  • Espace fumeurs aux abords des Ă©tablissements

Des élèves qui fumeraient devant leur établissement, si le règlement intérieur de ce dernier le permet, doivent respecter une distance de deux mètres entre personnes ayant posé le masque pour fumer ou vapoter et se conformer à la limitation des regroupements à six personnes sur la voie publique.

Notre avis :

Lors du point sanitaire de vendredi soir avec le ministère, ces Ă©volutions nous avaient Ă©tĂ© annoncĂ©es.

Si l’on peut au moins se satisfaire pour une fois d’avoir appris l’évolution du protocole directement de notre employeur et non par un canal médiatique, ces évolutions vont à nouveau avoir un impact sur l’organisation du quotidien de notre profession. Le risque contagieux en maternelle est enfin reconnu...encore faut il que les élèves soient testés !


La FAQ ministérielle a été mise à jour le 22 janvier 2021

  • Annulation des Ă©preuves de spĂ©cialitĂ© du bac gĂ©nĂ©ral et technologique

Il est confirmé que les épreuves des enseignements de spécialité qui devaient avoir lieu du 15 au 17 mars pour la métropole sont annulées et que ces enseignements seront évalués par la prise en compte du contrôle continu, c’est-à-dire sur la base des moyennes des trois trimestres obtenues en classe de terminale.

Il est également précisé que la procédure Parcoursup prendra en compte les moyennes des élèves qui sont portées dans les bulletins des deux premiers trimestres ainsi que les appréciations des professeurs.

Le calendrier initialement prévu pour la procédure d’orientation reste en revanche le même.

Notre avis :

Avec le même manque de considération pour la voie professionnelle que lors de son message à tous les collègues de lycées, le ministère fait le choix de ne mettre à jour la FAQ qu’avec les seuls réaménagements des spécialités de la voie générale et technologique, sans apporter la précision pourtant connue du nombre de semaines de PFMP requises pour l’obtention du diplôme professionnel de la session 2021.

Examens 2021 : et la voie pro ?

Bac général et technologique 2021 : nous voilà enfin fixés

  • Enseignement de l’EPS

Après la suspension des activitĂ©s physiques et sportives en intĂ©rieur, le ministère prĂ©cise qu’en cas d’impossibilitĂ© matĂ©rielle liĂ©e Ă  l’absence d’équipements extĂ©rieurs ou Ă  des conditions mĂ©tĂ©orologiques incompatibles avec une pratique adaptĂ©e aux contraintes sanitaires, les enseignants peuvent organiser des « cours thĂ©oriques d’EPS Â». Sont donnĂ©s Ă  titre d’exemples des travaux dirigĂ©s ou des films.

Il est néanmoins précisé que cette possibilité est ouverte uniquement si l’établissement dispose de salles permettant d’accueillir de tels cours.

Le recours à un gymnase au sein de l’établissement ou mis à disposition à cet effet peut également être envisagé pour accueillir ces cours théoriques.

Notre avis :

Cette proposition d’alternative est loin de celles que nous avions demandĂ©es. D’une part, si nous pouvons reconnaĂ®tre de façon gĂ©nĂ©rale un certain intĂ©rĂŞt Ă  un apport thĂ©orique en EPS, il ne peut nullement remplacer la pratique, essentielle Ă  la santĂ© et au bien-ĂŞtre de nos Ă©lèves. Une fois de plus, c’est bien mal connaĂ®tre la discipline. D’autre part, suggĂ©rer le recours Ă  l’utilisation de salles libres d’établissements est Ă©galement très loin de la rĂ©alitĂ© des possibles dans le contexte que nous connaissons avec un manque cruel de locaux. Et que dire d’une suggestion en mode « non prioritaire » …

  • JournĂ©es portes ouvertes dans les Ă©coles et Ă©tablissements scolaire

S’appuyant sur l’apparition de nouveaux variants du SARS-CoV-2 au regard du brassage engendré par les journées portes ouvertes, même sous forme de rendez-vous, le ministère suspend ces manifestations en demandant de privilégier des visites virtuelles et des visio/audio conférences.
 

 


La FAQ ministérielle a été mise à jour le 19 janvier 2021

  • Port du masque et types de masques (p.6) 

Les personnels doivent-ils porter des masques ?  (p.6)

Compte tenu de l’apparition de variants du SARS-CoV-2 potentiellement plus transmissibles, il est fortement déconseillé de porter des masques « faits maison » ou des masques « grand public » de catégorie 2 beaucoup moins filtrants que les masques tissu et réutilisables de catégorie 1. Ce sont des masques « grand public » de catégorie 1 que le Ministère de l’éducation nationale met à la disposition de ses personnels.

Les Ă©lèves doivent-ils porter des masques ?  (p.6)

Compte tenu de l’apparition de variants du SARS-CoV-2 potentiellement plus transmissibles, il est fortement déconseillé de porter des masques « faits maison » ou des masques « grand public » de catégorie 2 moins filtrants que les masques tissu et réutilisables de catégorie 1

  • Conseils de classe et rĂ©union de parents (P.11)

Les conseils de classe et autres instances sont-ils maintenus ?  (p.11)

Oui. Les conseils de classe ainsi que les instances de concertation et de décisions essentielles à la vie de l’établissement, de même que les réunions nécessaires à la coordination pédagogique, doivent être maintenus mais organisés de préférence à distance en faisant usage de la visioconférence, la conférence téléphonique, la consultation dématérialisée ou l’utilisation des espaces numériques de travail et des outils de vie scolaire.

Toutes les parties prenantes doivent être conviées à ces instances.

Lorsque ces réunions sont organisées en présentiel un strict respect des gestes barrières et des capacités d’accueil des salles de réunion doit être observé.

Notre avis :

Il Ă©tait nĂ©cessaire d’avoir des prĂ©cisions sur ce types de rĂ©union. En effet les prĂ©cĂ©dentes FAQ faisaient mentions de « rĂ©unions entre personnels Â» au sein d’une Ă©cole ou d’un Ă©tablissement et ne prĂ©cisaient pas si les instances statutaires Ă©taient concernĂ©es.

Les rĂ©unions avec les parents d’élèves organisĂ©es au sein d’une Ă©cole ou d’un Ă©tablissement scolaire sont-elles autorisĂ©es ?  (p.11)

Les réunions parents-professeurs, même organisées selon un système de prise de rendez-vous, conduisent à un brassage important de personnes et posent la question du respect de la distanciation physique. Elles sont donc vivement déconseillées en présentiel mais peuvent se dérouler à distance.

Notre avis :

Si la décision est effectivement de mieux protéger les agents nous nous interrogeons sur la mise en place de cette modalité au sein des établissements et de la surcharge de travail engendrée pour les agents.

  • Accès Ă  une Ă©cole ou un Ă©tablissement Ă  un personnel ou un Ă©lève (ni cas confirmĂ©, ni identifiĂ© cas contact) qui refuse de participer Ă  une campagne de dĂ©pistage

Peut-on interdire l’accès Ă  une Ă©cole ou un Ă©tablissement scolaire Ă  un personnel ou un Ă©lève (ni cas confirmĂ©, ni identifiĂ© contact Ă  risque) qui refuse de participer Ă  une campagne de dĂ©pistage ?  (p.20)

Non. Les campagnes de tests déployées au sein des écoles, des établissements scolaires ou aux abords immédiats de ces derniers n’ont pas de caractère obligatoire. Les personnels et les élèves et leurs responsables légaux participent sur le principe du volontariat.

Notre avis : Nous sommes ici sur le respect des libertĂ©s fondamentales.

  • Utilisation des vestiaires

L’utilisation des vestiaires est-elle autorisĂ©e ?  (p.21)

Dans la mesure du possible, les élèves viennent en cours d’EPS déjà vêtus d’une tenue adaptée à l’activité physique. Si le recours aux vestiaires est inévitable (les élèves devant changer de tenue avant et/ou après l’activité) et à défaut de vestiaires individuels, les vestiaires collectifs peuvent être utilisés dans le strict respect du protocole sanitaire. Ces vestiaires peuvent se situer au sein des établissements ou dans les gymnases des collectivités habituellement utilisés (même pour une activité se déroulant à l’extérieur de ces derniers).

  • Organisation de journĂ©es portes ouvertes

Des journĂ©es portes ouvertes peuvent-elles ĂŞtre organisĂ©es dans les Ă©coles et Ă©tablissements scolaires ?  (p.27)

Les journées portes ouvertes, même organisées selon un système de prise de rendez-vous, conduisent à un brassage important de personnes et posent la question du respect de la distanciation physique. Elles sont, à ce stade, donc vivement déconseillées. Une organisation sous forme de visite virtuelle et de visio/audio conférence est à privilégier.

Notre avis : Si la dĂ©cision est effectivement de mieux protĂ©ger les agents nous nous interrogeons sur la mise en place de cette modalitĂ© au sein des Ă©tablissements et de la surcharge de travail engendrĂ©e Ă  ce titre.

Autre information : accès prioritaire aux tests RT-PCR et antigĂ©niques pour les personnels

Pour renforcer la protection des personnels et des élèves et accélérer l’identification des cas confirmés et la levée de doute devant l'apparition de symptômes, selon les modalités locales, les personnels des établissements scolaires des premier et second degrés peuvent bénéficier d'un accès prioritaire aux tests RT-PCR en laboratoire de biologie médicale et de dépistages réalisés par test antigénique au sein même des écoles et établissements scolaires. Les campagnes pourront également être déployées en cas d’apparition de cas groupés ou dans le cas d’une circulation particulièrement active dans un secteur géographique, en lien avec les autorités sanitaires et préfectorales.

Ces campagnes pourront être étendues aux élèves du second degré.

Lorsque les autorités sanitaires le décident, des tests peuvent être proposés aussi aux élèves à partir de 6 ans après autorisation parentale notamment dans le cadre de la stratégie de maîtrise de la circulation des variants SARS-Covid2.

 


La FAQ ministérielle a été mise à jour le 15 janvier 2021

  • Cantines (p.9)

Dans le 1er degrĂ© : pas de  brassage interclasses, distanciation de 1m entre les tables de classes diffĂ©rentes.

Dans le 2nd degré : si la distanciation de 1m entre les élèves n'est pas possible, privilégier les repas par classe.

1D et 2D : Si nécéssaire, possibilité d'étaler la pause méridienne, d'utiliser d'autres salles que celles habituellement utilisées pour la restauration, possibilité de repas à emporter. Masques entre les plats dès 6 ans. Eviter les corbeilles où les élèves se servent.

  • tests (p.18-19)

Mise à dispositions de tests antigéniques dans les établissements où il y aurait 3 cas avérés en 7 jours. La FAQ précise le déroulement, les conditions, l'obligation ou non.

  • EPS (p.20)

Pas d'EPS en intérieur.

Possibilité en extérieur avec distanciation, respect des gestes barrières. La fiche repère vient d'être mise à jour et est disponible ICI

  • Au collège, hybridation prĂ©sentiel et distanciel possible (p.21)

De façon exceptionnelle, sur autorisation de la rectrice, pour les 4ème et 3ème , avec présentiel minimum de 50%.

  • Accueil pĂ©riscolaire et extrascolaire (p.25)

La FAQ ministérielle a été mise à jour le 12 janvier 2021

  • AĂ©ration des locaux : Doit-on aĂ©rer rĂ©gulièrement les locaux ? (p.10)

L’aération des locaux est fréquente, a minima toutes les deux heures et dure au moins 15 minutes à chaque fois. La fréquence peut, bien entendu, être plus importante si cela est jugé nécessaire localement.

  • Vaccination des personnels de santĂ© scolaire : Les personnels de santĂ© scolaire peuvent ils se faire vacciner ? (p.20)

Oui, les personnels de santé scolaire de même que les personnels des services de médecine de prévention volontaires et remplissant les critères de ciblage établis par la Haute autorité de santé (professionnels de santé de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités avec risque de forme grave de Covid-19) ont accès à la vaccination de la même manière que tous les professionnels de santé.

Notre avis : Les personnels de santĂ© scolaire connaissent le mĂŞme rĂ©gime que les autres professionnels de santĂ© et c’est heureux. La vaccination des enseignants et personnels d’éducation ne doit pas ĂŞtre oubliĂ©e pour autant.

  • Sorties et voyages scolaires : Les sorties et voyages scolaires sont-ils autorisĂ©s au plan national ?(p.26)

A ce jour, les sorties et voyages scolaires sur le territoire national sont autorisés dans le strict respect des conditions sanitaires et de sécurité. En effet, le contexte sanitaire actuel lié à l’épidémie de Covid-19 conduit le ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports (MENJS) à insister sur le nécessaire respect des gestes barrières et du port du masque, tels qu’ils sont notamment rappelés dans le protocole sanitaire des écoles et établissements scolaires. Des restrictions locales peuvent-elles interdire les sorties et voyages scolaires ? Aux termes de l’article 3 du décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, des mesures restrictives peuvent être prises localement, sur décision préfectorale. Ces mesures permettant de faire face à une reprise de la circulation du virus peuvent notamment s’appliquer aux sorties et voyages scolaires et classes transplantées.

  • Accueil pĂ©riscolaire et activitĂ©s extrascolaires :

> L’accueil périscolaire est-il autorisé ? (p.26)

L’accueil de loisirs périscolaire est autorisé. Il est assuré dans des conditions permettant de limiter au maximum le brassage des élèves appartenant à des groupes différents et dans le respect des mesures sanitaires. Les déplacements entre le lieu d’activité et le domicile constituent un motif de déplacement dérogatoire aux horaires de couvre-feu. Une attestation mentionnant ce motif est nécessaire.

> Les activités extra-scolaires sont-elles autorisées ? (p.26)

Les activités proposées aux mineurs dans les accueils de loisirs extrascolaires, les accueils de jeunes et les accueils de scoutisme sans hébergement sont autorisées dans le respect des gestes barrières. En revanche ces activités et les déplacements liés n’entrent pas dans le champ des dérogations aux horaires de couvre-feu.

  • Autres ajouts :
    • Les personnels et les Ă©lèves identifiĂ©s comme contacts Ă  risque ne sont pas accueillis dans l’école ou l’établissement jusqu’au rĂ©sultat nĂ©gatif d’un test RT-PCR ou antigĂ©nique rĂ©alisĂ© 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmĂ©. (p.18)
    • Les collĂ©giens peuvent bĂ©nĂ©ficier des tests antigĂ©niques (p.20).

La FAQ ministérielle a été mise à jour le 8 janvier 2021

  • Quelles sont les règles applicables pendant les horaires de couvre-feu ? (p.5)

Les activités scolaires et périscolaires peuvent se poursuivre au-delà des horaires du couvre-feu et les déplacements domicile-établissement font l’objet d’une dérogation. Les parents peuvent bénéficier d’une attestation pour accompagner ou aller chercher leur enfant.

  • Les mineurs sont-ils autorisĂ©s Ă  se rendre seuls dans leur Ă©tablissement scolaire ? (p.5)
  • Quel justificatif prĂ©senter lors d’un contrĂ´le pendant les plages horaires du couvre-feu ? (p.28)

La carte professionnelle tient lieu de justificatif. Si elle ne mentionne pas le lieu d’exercice, il faut prévoir un document le précisant.

  • RĂ©unions entre personnels : Les rĂ©unions entre personnels organisĂ©es en prĂ©sentiel au sein d’une Ă©cole ou d’un Ă©tablissement scolaire sont-elles autorisĂ©es ? (p.11)

Une prĂ©cision a Ă©tĂ© ajoutĂ©e : Les rĂ©unions regroupant plus de 6 personnes doivent dans la mesure du possible se tenir en audio/visio confĂ©rence.

  • Épreuves de spĂ©cialitĂ©s : Les Ă©preuves de spĂ©cialitĂ©s seront-elles allĂ©gĂ©es ? (p.23)

Des précisions ont été apportées en fonction des disciplines dans le guide pour la mise en oeuvre du doublement des sujets pour les épreuves terminales de spécialité du baccalauréat 2021.

Notre avis : La prĂ©paration de ces Ă©preuves est difficile au vu des retards pris dans les progressions, tout particulièrement dans les lycĂ©es contraints de mettre en place un accueil partiel des lycĂ©ens. La situation sanitaire s’est encore dĂ©gradĂ©e ces dernières semaines et les perspectives sont très inquiĂ©tantes. C’est pourquoi nous pensons qu’il faut envisager sĂ©rieusement de renoncer aux Ă©preuves de spĂ©cialitĂ© en mars et de recourir aux notes de contrĂ´le continu pour le dossier Parcoursup. Si la situation ne s’amĂ©liorait pas rapidement, c’est Ă  l’ensemble des Ă©preuves terminales qu’il faudrait renoncer au bĂ©nĂ©fice du contrĂ´le continu.

  • Accueil pĂ©riscolaire et activitĂ©s extrascolaires :
    • L’accueil pĂ©riscolaire est-il autorisĂ© ? (p.26)
    • Les activitĂ©s extra-scolaires sont-elles autorisĂ©es ? (p.26)

Notre avis : Des restrictions ont Ă©tĂ© levĂ©es, il ne reste que la limitation du brassage pour l’accueil pĂ©riscolaire et le respect des gestes barrière pour l’extrascolaire.

  • Personnels « cas contact Ă  risque Â» et devant garder leur(s) enfant(s)
    • Quelle est la position des agents identifiĂ©s « personne contact Ă  risque » ? (p.28)
    • Quelle est la situation des parents devant assurer la garde de leurs enfants en raison de la fermeture de leur crèche, Ă©cole ou collège, ou encore lorsque son enfant est identifiĂ© comme personne contact Ă  risque ? (p.28)

Notre avis : La mise Ă  jour confirme les Ă©lĂ©ments apportĂ©s par la circulaire du 8 janvier « Point Covid 19 : suppression jour de carence et mesures d’auto-isolement Â». Le dĂ©cret est d’ailleurs paru au JO du 9 janvier : DĂ©cret n° 2021-15 du 8 janvier 2021 relatif Ă  la suspension du jour de carence au titre des congĂ©s de maladie directement en lien avec la covid-19 accordĂ©s aux agents publics et Ă  certains salariĂ©s


 

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir