SECTION SE-Unsa de l'EURE ET LOIR - 19/21 RUE DES GRANDES PIERRES - COUVERTE - 28000 CHARTRES
Tél. 02 37 36 47 02 - Por. 06 34 43 21 67 - 28@se-unsa.org

 
CTSD de repli du 5 octobre
Article publié le mardi 6 octobre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Situation sanitaire dans le 28

Le SE-Unsa a demandé à ce qu'un point d'étape de la situation sanitaire dans les écoles et établissements scolaires soit fait dans notre département depuis le dernier CHSCT-D.

RĂ©ponse de la Dasen :

A ce jour aucune fermeture sanitaire dans le 1er degré et quelques remontées pour des cas positifs dans le secondaire, qui ont rapidement été mis en isolement.

Elle s’est fĂ©licitĂ©e de l’importance du travail effectuĂ© avec  l’ARS, la CPAM et le mĂ©decin scolaire et de leur rĂ©activitĂ©, y compris le week-end.
La DASEN assure de la très grande réactivité des instances et de leurs partenaires.

Notre département n’est pas classé en zone rouge à ce jour. Il y aura prochainement une réunion avec Madame la Préfète ainsi que l’ARS, l’EN et la CPAM.

Collège Jean Moulin

La DASEN a Ă©tĂ© interrogĂ©e sur la question des moyens rĂ©partis en fonction des collèges  accueillant les Ă©lèves qui devaient aller Ă  Jean Moulin.

RĂ©ponse de la Dasen :

Les répartitions sont effectuées en concertation avec les chefs d’établissement, en fonction des heures déjà données et de leur capacité à mobiliser des enseignants en heures supplémentaires.

A Mainvilliers, l’affectation d’un professeur de technologie supplĂ©mentaire a entraĂ®nĂ© l’allocation de moyens.  

Les principaux critères restent les effectifs, l'IPS du collège (Indice de Position Sociale).

A la demande de la tenue d’un GT au mois de juin pour ĂŞtre tenu informĂ© de l’allocation de moyens, la DASEN s'y refuse car l’ajustement est effectuĂ© au fil de l’eau.  De plus, la tenue d’un GT Ă  cette Ă©poque de l’annĂ©e empĂŞcherait les chefs d’établissement d’effectuer leurs ajustements. Mme Beltrand assure que l’administration fait ce qu’elle peut pour ĂŞtre aussi complète et transparente que possible.

Point sur la rentrée des collèges

Mode de calcul

L'administration pourra transmettre aux organisations syndicales les clĂ©s de calcul pour le collège : les effectifs, la difficultĂ©, la prĂ©sence de dispositif ULIS, UP2A

Le SE Unsa demande si la présence d’enfant de l’aide sociale à l’enfance pourra jouer dans l’allocation de moyens.

Mme Julien-Titeux répond qu’il est difficile de recueillir ces données. Néanmoins, il pourrait être pris en compte les PAI, les PPS, PAP. Ce sont des données communiquées par les chefs d’établissement lors de leur dialogue de gestion.

Des corrections ont d’ores-et-déjà été effectuées (suite aux remontées des départements à la rectrice) :

  • l’effet de seuil ;
  • dĂ©faut d’octroie de l’APM ;
  • l’abandon de l’indice d’éloignement.
  • la comparaison avec la dotation prĂ©cĂ©dente.

C’est le Rectorat qui va modifier le mode de calcul et non le département.

De plus, les dotations par département sont connues la veille des vacances de Noël, le département n’a donc que très peu de temps pour faire la répartition.

Vote  : CONTRE Ă  l’unanimitĂ©

Audiences collèges

Suite de l’audience du collège H. BOUCHER et Mme Julien-Titeux : attribution de 8 HSA proratisĂ©es au nombre de semaines pour aller jusqu’à la fin de l’annĂ©e.

Suite de l’audience du collège Louis Armand et Mme Julien-Titeux : attribution de 2,5 HSE pour reconstituer le « braille Â» juste pour finaliser l’annĂ©e (= la rĂ©serve d’heures supplĂ©mentaires).

Madame la DASEN rappelle que c’est le rôle du chef d’établissement d'informer ses personnels de ces attributions et que la règle de la voie hiérarchique doit être respectée.

Nouvelle Ă©valuation des Ă©tablissements

20 % des Ă©tablissements de chaque dĂ©partement peuvent s’inscrire dans le nouveau processus d’évaluation des Ă©tablissements. Ce nouveau processus ne se subtilise pas Ă  la contractualisation.

Dans le dĂ©partement, une dizaine de collèges et lycĂ©es se sont inscrits. Ce sont des Ă©tablissements qui n’ont, du fait du confinement, pas pu commencer le travail d’évaluation « ancienne version Â».

Ce processus se dĂ©roule en deux Ă©tapes :

1) Auto Ă©valuation par l’équipe :

Sur la base de quatre critères, l’équipe va mettre en valeur ce qu’elle organise pour la rĂ©ussite des Ă©lèves :

  • l’enseignement ;
  • la vie et le bien-ĂŞtre de l’élève avec le climat scolaire ;
  • les acteurs, la stratĂ©gie et le fonctionnement ;
  • l’établissement dans son environnement institutionnel et les partenariats.

2) Échange avec un groupe d’experts (IPR, IEN,…) qui accompagnent l’établissement :

Cet échange se fait à partir de l’auto évaluation. Il va en ressortir un rapport provisoire puis un rapport définitif.

Le calendrier s’étale entre début octobre jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Dix établissements sont invités le 6/10/2020 à participer au Webinaire national, sous le pilotage de la Doyenne des IAPR, Mme Lienhart.

Questions diverses

La situation de l’école Rolland Garros de La Loupe :

Le SE-Unsa a obtenu l’octroie d’une décharge supplémentaire exceptionnelle.

Mme la DASEN a d’ailleurs pris des mesures d’ajustement pour 4 autres écoles.

Les services civiques :

  • au 01/09 : 10 contrats, 
  • au 01/10 : 35 de plus,
  • au 01/11 : 40 de plus,
  • au 01/12 : 40 de plus.

Une enveloppe supplémentaire arrivera sous peu. Entre 125 et 165 contrats seront signés, pour une durée allant de 6 à 9 mois. L’objectif est de maximiser la durée à 8 mois. Les contrat seront signés jusqu’au 31/12.

Le nombre de personnes prises sur liste complĂ©mentaires : 8 recrutements depuis la rentrĂ©e

Le nombre de contractuels : pas de contractuel pour le moment

Le nombre d’ineat/exeat accordĂ©s : 3 ineats et 6 exeats.

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir