SECTION SE-Unsa de l'EURE ET LOIR - 19/21 RUE DES GRANDES PIERRES COUVERTES - 28000 CHARTRES
Tél. 02 37 36 47 02 - Por. 06 34 43 21 67 - 28@se-unsa.org

 
CHSCT-D exceptionnel du 5 mars 2020 : COVID-19
Article publié le jeudi 5 mars 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

L'Unsa-Education a demandé la tenue d'une réunion d'information relative au Covid-19 dans notre département, cette demande s'est traduit par l'organisation d'un CHSCT exceptionnel.

Mme Mège a introduit le CHSCT en expliquant que face à cette crise l'objectif est de PRÉVENIR, PROTÉGER, INFORMER, et S’ADAPTER au fil des jours.

Les informations évoluent en fonction de l’évolution de la pandémie. Nous sommes d’ailleurs passés du stade 1 au stade 2 le week-en dernier.

Il faut assurer le meilleur fonctionnement des écoles dans l’intérêt du service public, des élèves et des personnels.

 

Les actions mises en place :

Au niveau du Rectorat :

Une cellule est ouverte : un numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone 24/24h : 02.38.79.39.75 ainsi que des informations disponibles sur le site de la DSDEN ICI

 

Au niveau du dĂ©partement :

La DSDEN est en relation étroite avec la Préfecture, l’Agence Régionale de la Santé (ARS) (consultez le site ICI) et le Rectorat.

Compte tenu du déclenchement du stade 2 du plan de prévention et de gestion, les mesures de confinement (ou quatorzaine) initialement prévues ne s’appliquent désormais plus.

→ Seuls les personnels ou les Ă©lèves Ă©tant passĂ©s ou ayant sĂ©journĂ© dans un des « clusters Â» (= territoire oĂą au moins 3 cas se sont avĂ©rĂ©s positifs) sont concernĂ©s par une mesure de confinement Ă  savoir :

  • l’Oise ( communes de Creil, CrĂ©py-en-Valois, Vaumoise, Lamorlaye, Lagny le Sec, La Croix Saint Ouen, Montataire, Nogent-sur-Oise et Villers-Saint-Paul).

  • la Haute Savoie, sur la commune de La Balme-de-Sillingy.

  • le Morbihan, sur les communes d’Auray, Carnac et Crac'h.

Un plan de continuitĂ© a Ă©tĂ© mis en place :

  • gestion des paies et des personnels : La paie est maintenue et il n’y aura pas de jour de carence puisqu'il ne s'agit pas d'un arrĂŞt de travail mais d'une autorisation d'absence.

  • accompagnement des personnes confinĂ©es :

- Certains personnels ont reçu la consigne d'un confinement puis d'une réintégration dès lundi à leur poste en raison du passage au stade 2. Pour ceux qui n'ont pu réintégrer leur poste immédiatement, aucune sanction ne sera prise à leur encontre.

- Pour les personnels contraint de rester auprès de leur.s enfant.s "confiné.s" ou dont l’établissement est fermé dans le cas d’un passage au stade 3, des autorisation d'absence seront accordées. Elles n'impacteront pas le quotat des jours pour enfant malade.

  • Avec le Rectorat, les services de la DSDEN travaillent sur la continuitĂ© pĂ©dagogique :

- le CNED se mettrait Ă  disposition

- pour le second degrĂ© : Pro-Note

- une plate-forme est prête pour 4 semaines de cours, pour tous les niveaux de classe au niveau du ministère.

- les services de la DSDEN réfléchissent à une plate-forme afin d’anticiper un éventuel passage au stade 3. Certains personnels seront d’astreinte pour assurer la continuité administrative.

L’administration est bien consciente également que tous les personnels et élèves ne sont pas à égalité face à la qualité de la connexion internet.

  • Un rappel des règles d’hygiène :La meilleure des dĂ©sinfections prĂ©ventives est de se laver rĂ©gulièrement les mains au savon.

    Le gel hydroalcoolique n’est à utiliser qu’en l’absence de savon.

Des demandes de livraison de savon ont Ă©tĂ© effectuĂ©es pour les Ă©tablissements en rupture. 

  • Annulation de formations (par les infirmières et les personnels de l’EN) afin qu’un maximum de personnes soit en poste.

  • Suspension des voyages scolaires et transits : Ă  l’international et dans les clusters du territoire français sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. A ce jour, les voyages en France ne sont pas annulĂ©s.

 

Questions diverses :

  • Concernant l’attribution des masques (chirurgicaux et FFP2) : elle est rĂ©servĂ©e au personnel libĂ©ral.

  • Pour les personnels reconnus en affection de longue durĂ©e et les femmes enceintes: ce sont des personnes plus fragiles que les autres. Il faut qu’elles prennent contact avec leur mĂ©decin traitant qui seul dĂ©cidera de leur accorder un arrĂŞt de travail.

  • En cas de suspicion de cas chez un Ă©lève : dans le 1er degrĂ©, on demande Ă  la famille de rĂ©cupĂ©rer l’élève et dans le 2nd degrĂ©, la personne sera prise en charge par l’infirmière. Le SE-Unsa demande Ă  ce qu'un protocole soit mis en place pour uniformiser et faciliter la prise en charge des Ă©lèves pouvant ĂŞtre infectĂ©s.

  • Le SE-Unsa a demandĂ© Ă  la DASEN que les organisations syndicales soient informĂ©es des nouvelles mesures mises en place afin de pouvoir les relayer auprès des personnels.                 

Vos représentantes syndicales en CHSCT :

Marie JAUPITRE

Delphine MIENS

                            

 


 

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir