SECTION SE-Unsa de l'EURE ET LOIR - 19/21 RUE DES GRANDES PIERRES COUVERTES - 28000 CHARTRES
Tél. 02 37 36 47 02 - Por. 06 34 43 21 67 - 28@se-unsa.org

 
CT "Collèges" du mardi 11 février 2020
Article publié le mardi 11 février 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Déclaration préalable de l'Unsa Education

Boycott

Le CT prévu le 4 février dernier n’a pas eu lieu suite au boycott des autres organisations syndicales, et s’est donc tenu ce jour.

E3C

En réponse aux déclarations de la FSU et de FO, l’inspectrice d’académie annonce que, malgré les diverses contestations, les E3C se sont déroulées aux dates prévues en Eure et Loir. Elle s’en réjouit car les élèves n’ont pas eu à pâtir de report des épreuves ou d’autres perturbations. Elle réaffirme l’équité des diplômes quel que soit le lycée d’obtention. Quant au stress généré par des épreuves et dénoncé par parents et profs, elle dit que ça aide les élèves à appréhender les études supérieures. Les lycées constatent d’ailleurs que les élèves de 1ère se sont mis au travail beaucoup plus tôt.

PrioritĂ© au 1er degrĂ© 

L’inspectrice d’académie réaffirme la priorité mise sur le 1er degré pour le ministre, avec 124 dédoublements réalisés dans le 28, salués de façon unanime par les enseignants.

Nouveau mode de calcul de la DHG

Cette année, le rectorat a pris en charge la répartition de la DHG par établissement, pour tous les collèges de l’académie, dans un souci d’équité, et surtout d’économie à notre sens ! (Auparavant, une enveloppe globale était donnée à la DSDEN 28 qui faisait la répartition.)
L’Inspection Académique a informé tous les chefs d’établissement de ce nouveau calcul.
⇒ N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur le calcul à 28@se-unsa.org

Le SE-Unsa dénonce que le nombre de divisions soit obtenu en divisant l’effectif de chaque niveau (hors ULIS) par 30.

Les ULIS qui devraient être comptabilisés dans la carte scolaire ne le sont toujours pas. Le SE continue de revendiquer, depuis de nombreuses années, leur prise en compte. L'école inclusive ne peut exclure les élèves qui relèvent du handicap des effectifs pris en compte dans la carte scolaire !

Après cette étape, divers critères sont mis en œuvre pour obtenir l’APM (allocation progressive de moyens).

  • la taille de l’établissement : peu distinctive Ă  notre goĂ»t !
  • l’indice de position sociale (IPS) : diplĂ´mes des parents ; pratiques culturelles ...
  • l’indice d’éloignement :  cette annĂ©e, un regard particulier a Ă©tĂ© portĂ© sur les Ă©tablissements ruraux)
  • le taux d’élèves Ă  besoins Ă©ducatifs particuliers (ULIS et UPE2A) : le SE-Unsa demande une plus grande prise en compte de ce critère.

L’inspectrice annonce que l’APM n’est pas figée dans le temps, et que les services font remonter des améliorations pour l’APM de l’an prochain.

Elle annonce qu’elle va, suite à notre déclaration, demander à ce que les élèves suivis par l’ASE ou la MDA soient comptés dans le dernier critère.

Il est regrettable que l’APM ne soit pas corrigée dès maintenant !

L’APM théorique a ensuite été lissée par les services pour éviter les effets de seuil, ou une trop grande différence avec les années précédentes. Certains établissements ont pu grâce à cette APM créer des divisions supplémentaires. Tous les principaux n’ont pas fait ce choix. Tous les TRM ne sont pas encore remontés, mais il y a déjà 40 divisions de plus que la calcul théorique.
 

4 établissements ont été d’ores et déjà abondés :

  • M. RĂ©gnier : +2HP (Allemand)
  • Epernon : +18HP (effectifs sous estimĂ©s)
  • M. Pagnol : +18 HP (effectifs sous estimĂ©s)
  • Mainvilliers : 10 HP (pour mise en place de projet)

La Dasen continue de recevoir les établissements qui le demandent, mais elle rappelle qu’obtenir une audience ne signifie pas l’obtention automatique d’HP. Les services nous affirment que tous les effectifs seront revus en juin pour un abondement de moyens, dans la limite de ce qu’ils peuvent faire.

Le SE-Unsa dénonce un calendrier trop tardif !

La Dasen a limité les dégâts en ne perdant que 12 postes l’an prochain, le rectorat en voulait beaucoup plus.

IMP

Pas de baisse en IMP, y compris en devoirs faits.

UPE2A

Toutes les sections reçoivent 12 heures poste cette année. Par contre, les effectifs pris en compte sont ceux de la rentrée. Les services ont fait remonter qu’il vaudrait mieux les prendre plus tard pour être au plus près de la réalité.

SEGPA

Là aussi, un réajustement académique a été réalisé par le rectorat, à la défaveur du 28 pour les SEGPA en 6e et 5e.
Il est dommage que par souci d’égalité, ce soit toujours le moins-disant qui l’emporte !

Formation : La Dasen nous informe que Blanquer a réuni tous les IA pour parler formation, y compris sur les vacances. Elle répondra aussi aux besoins de chaque établissement.

Jean Moulin

En respect des engagements, tous les enseignants restent en poste sauf la collègue de musique, responsable de la CHAM, qui devra postuler sur le poste SPEA (la CHAM reste à Hélène Boucher encore 2 ans).
Le calendrier des travaux est respecté, une visite sera organisée pour les parents ce printemps. Les services sont optimistes sur les effectifs prévus.

CIO

L’inspection recherche toujours un lieu sur Chartres car les locaux à Jehan de Beauce ne sont pas appropriés (et ça, nous l’avions dénoncé !). Les autres CIO restent en place, avec partenariat avec la région.

Drame du 21/01

L’auteur, Lucéen, élève au LP de Jehan de Beauce, a tué d’un coup de couteau un jeune Mainvillois, élève au LP privé de Maintenon, suite à un différend lors d’une rencontre sportive.
La Dasen a rĂ©uni tous les chefs d’établissement de l’agglo dès le vendredi soir, avec la  prĂ©fète, le commissaire, le procureur, les Ă©quipes EMS, … pour Ă©viter Ă  tout prix un acte 2. Le lundi, les IPR vie sco et Mme Chaboche (IEN 1er degrĂ©) se sont rĂ©unis pour la mise en place d’une action pĂ©dagogique dès le 1er degrĂ©. Un courrier a Ă©tĂ© envoyĂ© aux familles, et ils ont communiquĂ© Ă©galement avec les maisons de quartier.
Le renfort policier n’a pas pu être maintenu.
Un autre conflit avec coup de couteau a eu lieu samedi dernier à Châteaudun (élèves de Terminale STMG). La victime va bien et l’auteur(e) a comparu immédiatement.
Des contrôles visuels des sacs ont été effectués à l’entrée des établissements : on y a déjà trouvé un couteau et une arme factice.


Vos représentants du personnels en CTSD "Collèges"


Olivia MOULIN, professeure certifiée

 

 

David Cochennec, professeur des écoles _ ULIS Collège

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir