SECTION SE-Unsa de l'EURE ET LOIR - 19/21 RUE DES GRANDES PIERRES COUVERTES - 28000 CHARTRES
Tél. 02 37 36 47 02 - Por. 06 34 43 21 67 - 28@se-unsa.org

 
CTSD du 26 septembre 1er et 2nd degré
Article publié le jeudi 26 septembre 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Lire la déclaration préalable du SE-Unsa :

  • 1er degré :
  1. manque de moyens
  2. EXEAT
  3. ULIS
  • 2nd degré :
  1. bilan de la carte scolaire et remontée des situations difficiles
  2. bilan des ULIS Collège
  • Collège Jean-Moulin
  • PIAL
  • Evaluations Nationales CP/CE1
  • Loi fonction publique et disparition des instances : le SE-Unsa demande le maintien des groupes de travail pour les dossiers relatifs aux CAPD et plus particulièrement le mouvement et les mutations interacadémiques
  • Loi Blanquer et formation

Ecole inclusive

La DASEN ne fait pas le même constat que les OS sur le bilan de la rentrée. Si les PIAL ont encore besoin d'ajustements, le département est perçu comme pilote (visite de M. Blanquer en lien avec l'école inclusive le 6 septembre -> visionner le reportage F3 Région (le SE-Unsa intervient sur le manque de formation des enseignants face à l'école inclusive).

Mme Mège rappelle que les AESH sont parties intégrantes des équipes éducatives et qu'ils doivent y prendre toute leur place. A ce jour moins de 15 élèves notifiés n'ont pas encore d'AESH. À notre remarque sur le manque actuel d’AESH, la secrétaire générale répond que c’est temporaire, le recrutement est en cours. Pour les notifications AVS mutualisé, Mme Mège précise que ce sont aux équipes de s'organiser pour répondre au mieux aux besoins des élèves. En fonction des situations et du nombre d'élèves notifiés, l'administration recrutera des AESH supplémentaires.

Il y a 152,4 postes d’AESH en CDI cette année qui sont rattachées à Châteaudun, ainsi qu’à peu près le même nombre en CDD et gérées par Châteauroux (SAGA 36). Le SE-Unsa relève que cette situation est difficile car les coordonnateurs n’ont pas la main sur celles gérées par Châteauroux.

30 % des AESH sont à temps complet, le choix s’est porté sur les plus anciens et sur les problématiques géogrpahiques. En fonction des besoins qui peuvent évoluer en cours d'année, les contrat à temps partiel pourront basculer sur des 100%.

Les AESH vont être réunies le 9 octobre par Mme Grimoin ; des précisions leur seront données sur les remboursements de leur frais de déplacement par exemple.

> PIAL, contrat d'AESH, faites nous remonter les situations difficiles au 28@se-unsa.org

 

Education prioritaire

Cités éducatives : au nombre de 80 pour la France, deux communes du  département ont été retenues : Dreux et Vernouillet. Le projet a été rédigé par M. Paillette, IEN adjoint. Le but de ces cités éducatives est de lier au mieux l’éducation nationale aux autres acteurs que sont les collectivités, la CAF, les associations …, afin de favoriser l â€˜ambition scolaire de la maternelle au lycée.

M. Paillette précise qu’il ne s’agit pas d’une ingérence des coll. locales dans les établissements scolaires.

En savoir plus...

 

RDV de Carrière

Cette année, malgré le calendrier ministériel, les messages destinés aux enseignants éligibles au RDV de Carrière ne sont arrivés qu'au mois de septembre. Le SE-Unsa a questionné l'administration pour en connaître la raison.

Réponse de l'administration : suite à une surcharge de travail lié aux changements de modalités du mouvement, la dpe n'a pas été en mesure de faire cet envoi plutôt.

> Le SE-Unsa a répondu qu'il comprenait les difficultés de l'administration qui doit faire face aux injonctions ministérielles dans des délais très courts. Il est toutefois dommageable que ce soient les enseignants qui fassent les frais de ces dysfonctionnement liés à la politique de M. Blanquer.

 

1er degré

Convention ruralité : 8 nouvelles conventions ont été signées en avril, se rajoutant à celle datant de 2017 avec la commune d’Argenvilliers. Ces conventions ont pour but d’accompagner les projets de réorganisation des écoles.

Evaluations Nationales CP/CE1 : les enseignants concernés pourront déduire 5h sur les APC (ou sur les 108h pour ceux qui en sont exempts).

Carte scolaire 2020 : Les services continueront à recevoir les délégations des écoles souhaitant défendre une fermeture ou demander une ouverture.

> Le SE-Unsa 28 accompagnera les écoles qui le souhaitent dans cette démarche et se fera le relais de leurs demandes lors des groupes de travail et des CT.

Mouvement : Suite aux affectations tardives des enseignants cette année en raison des nouvelles règles du mouvement, la Dasen prévoit de démarrer les GT plus tôt cette année.

Écoles à forts effectifs : Un travail va être mis en place sur Dreux pour mieux répartir les enfants (15 en CP dédoublés et 16 en CE1 à l’école Dreux Gambetta). La Dasen se dit également attentive à la situation de la maternelle de Toury. Elle a noté une forte paupérisation du sud du département.

La DASEN rappelle que le poste dédié à l'ouverture du nouveau groupe scolaire de Cloyes-les-3-Rivières en 2022 n'a pas été pris sur la dotation départementale mais résulte d'une dotation supplémentaire du ministère.

> On peut toutefois se questionner sur le fondement d'un tel choix quand partout les moyens humains manquent.

Les impossibilités de départ via les permutations et INEAT/EXEAT sont un vrai sujet de réflexion et d'inquiétude pour l'administration qui réfléchit aux moyens d'y remédier (ce qui passera probablement par la diminution des temps partiels sur autorisation).

Vote : contre à l'unanimité

2nd degré

L'administration travaille à pallier le manque d'enseignants dans le 2nd degré.

Collèges à forts effectifs : La Dasen assume ses choix par un souci d’équité.

Jean Moulin : La Dasen rappelle que cette année est transitoire, et que l’ouverture de Jean Moulin 2 se fera bien à la rentrée prochaine. Aucun problème ne lui a été remonté par les chefs d’établissement des 4 collèges à la sectorisation impactée cette année. Elle rappelle également qu’une HSA a été attribuée à chaque enseignant  afin que tous puissent participer aux CA (sans représentant des élèves mais avec des parents) et aux réunions de préparation de la rentrée dans ce nouvel établissement. Une très grande majorité des collègues se sont déjà inscrits pour une première réunion avec leur nouveau chef d’établissement. Celui-ci va régulièrement se déplacer dans les écoles du nouveau secteur et dans les collèges d’accueil.

D’autre part, les services ont remarqué de nombreux départs de CM2 sur le privé, sur le secteur de Soutine St Prest.

Moyens de surveillance : Un cadre académique a été appliqué cette année, et des établissements qui s’étaient vus attribuer des moyens supplémentaires avec le mode de calcul de 2016, se les ont vus retirer cette année, notamment en éducation prioritaire. Les postes de Jean Moulin ont été répartis au prorata des élèves reçus.

CIO : Les CIO font l’objet d’une réflexion académique. La réforme impacte principalement les directeurs. Des groupes de travail sont prévus à partir du 1er octobre. Les Psy-EN seront tous rattachés à une unité administrative (UAI).

SAPAD : 150 élèves ont été suivis l’an passé ; les 8 de niveau terminale ont eu leur bac. La Dasen remercie les collègues pour leur grand investissement.

Postes non pourvus : Il reste effectivement beaucoup de petits BMP non pourvus à ce jour.

Sectorisation scolaire : le Conseil Départemental n’a pas fait part d’une remise à jour de la sectorisation malgré les flux importants de population dans le 28.

Il n’a  pas non plus évoqué de travaux à venir sur Anatole France à Châteaudun.

Vote : contre à l'unanimité


Vos représentantes en CTSD :

Olivia MOULIN _ 2nd degré

 

 

Marie JAUPITRE _ 1er degré

 


   Déclaration préalable d   
(123.2 ko)
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir