SECTION SE-Unsa de l'EURE ET LOIR - 19/21 RUE DES GRANDES PIERRES COUVERTES - 28000 CHARTRES
Tél. 02 37 36 47 02 - Por. 06 34 43 21 67 - 28@se-unsa.org

 
Collège Jean Moulin : la dĂ©cision dĂ©pend du prĂ©fet
Article publié le samedi 3 décembre 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Que signerait le préfet de Chartres s'il s'appelait Jean Moulin ??...

... Certainement pas la fermeture de ce collège historique de centre ville à Chartres !!!
La rectrice l'a écrit dans sa lettre au préfet et au président du CD28 datée du 24 novembre et dont nous avons eu connaissance - extraits-:

"je vous fais part de mon refus du projet de déménagement de cet établissement dans les conditions que le Conseil Départemental envisage"

"On peut noter, dit-elle, que le projet tel qu'il est engagé vise un objectif... mais jamais celui d'offrir de meilleures conditions de vie aux élèves de ce collège et à leurs enseignants"

"Les cohortes actuelles des élèves ont commencé leur scolarité dans cet établissement, guidées par des équipes qui axent leur travail à partir des priorités tenant d'un diagnostic pédagogique précis... le déménagement prolongé vers d'autres sites cassera toutes les dynamiques mises au service de la réussite des élèves."

"La répartition proposée des effectifs actuels du collège conduit à deux établissements au dessus de 800, ce qui les placerait en situation d'extrème tension... nous observons que de telles augmentations modifient considérablement le fonctionnement d'un établissement. La qualité du travail des équipes et des jeunes, ainsi que leurs conditions de travail, risquent de s'en trouver particulièrement altérées."

"Si  cette opĂ©ration devait aboutir selon le schĂ©ma envisagĂ©, elle reviendrait purement et simplement Ă  prononcer la fermeture d'un Ă©tablissement."

"Je considère que les conditions ne sont pas remplies pour procéder au déménagement de ce collège. Je demande donc que la collectivité départementale se saisisse de ce dossier en posant le principe d'un transfert murs à murs, sans période transitoire."

A VOUS DE JOUER M. Le Préfet !

 

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir