SECTION SE-Unsa de l'EURE ET LOIR - 19/21 RUE DES GRANDES PIERRES COUVERTES - 28000 CHARTRES
Tél. 02 37 36 47 02 - Por. 06 34 43 21 67 - 28@se-unsa.org

 
Rythmes scolaires : Bilan première annĂ©e
Article publié le mardi 23 juin 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

généralisation des nouveaux Rythmes Scolaires

5 matinées de classe, ce qui évite une coupure dans la semaine et favorise l'entrée dans les apprentissages (dès la PS notamment)

Dans les communes qui ont mis en place des horaires rĂ©guliers,  cela donne des journĂ©es scolaires vraiment plus courtes de 45 minutes chaque jour,  avec une vraie matinĂ©e d’apprentissage le mercredi matin.

Pour certaines écoles qui ne font pas de récréation l’après-midi en cycle 3, gains de 45 minutes d’enseignement par semaine.

 Ce gain de 45 minutes hebdomadaire reprĂ©sente par exemple, l'intĂ©gralitĂ© du temps dĂ©volu Ă  l’enseignement de l’Histoire sur les trois annĂ©es de cycle 3 actuel.

Noté par certains collègues, la confiance faite par la hiérarchie qui a validé les propositions et aménagements.

MAIS

L’après-midi plus léger, c’est bien pour le rythme, mais plus délicat pour les sorties.

Dans de nombreux endroits le temps des TAP n’apporte aucune plus value éducative ou pédagogique (temps récréatif dans la cour)

Lorsque les activitĂ©s ne sont pas gratuites, on est donc complètement "Ă  cĂ´tĂ©" de l'objectif de cette rĂ©forme qui visait Ă   permettre Ă  tous les enfants de pratiquer des activitĂ©s.

La journée de l’enfant n’a pas été réduite pour ceux qui fréquentent les structures périscolaires avant et/ou après.

Le post-scolaire s’est vu complexifié avec trop de régimes différents (TAP; garderie; APC; car de ramassage) avec des services et des interlocuteurs différents

Pas de retour sur l’utilisation du fond d’aide (ce point même s’il ne concerne pas directement l’éducation nationale mériterait plus de transparence: combien cela coute –t-il? comment sont utilisés les sous?) Voire question sur le "suivi" de l'argent public : est-il normal pour les communes de percevoir des indemnités pour tous les enfants quand, d'une part, seul un "petit quart" participent aux TAP, et d'autre part, les TAP sont payants ?

Fonctionnement en décret Hamon (8 demi-journées)

La demi-journĂ©e Hamon ne rĂ©pond pas  au projet initial pour ce qui Ă©tait de rĂ©duire la journĂ©e de l'enfant.

InconvĂ©nients relevĂ©s dans les Ă©coles pratiquant la semaine des 8 demi-journĂ©es :

  • Une trop grande rupture dans la rĂ©gularitĂ© nĂ©cessaire des apprentissages.
  • DifficultĂ© pour les enseignants Ă  trouver un crĂ©neau dans la semaine pour placer les APC.
  • La liaison enseignants / animateurs s'avère compliquĂ©e.
  • Multiplication dans les emplois du temps, de sĂ©ances de 30 mn (8 contre 5 pour la semaine de 9 demi-journĂ©es) et diminution des sĂ©ances de 45 mn (24 contre 27). Or, le temps dĂ©volu suffisant pour permettre Ă  un Ă©lève de cycle 3 d'ĂŞtre dans l'apprentissage est de 45 minutes. C’est aussi le temps nĂ©cessaire pour la mise en place des dĂ©cloisonnements.

Merci aux collègues qui ont fait remonter leur analyse de cette première année de fonctionnement des nouveaux rythmes scolaires.

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir