SECTION SE-Unsa de la DROME - MAISON DES SYNDICATS - 17 RUE GEORGES BIZET - 26000 VALENCE
Tél. 04 75 82 83 18 - Por. 07 78 10 03 78 - 26@se-unsa.org

 
Harcèlement : rĂ©vĂ©lateur d’une jeunesse en souffrance
Article publié le mercredi 17 novembre 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Alors que de nombreux plans ont Ă©tĂ© mis en place contre le harcèlement scolaire, le suicide d’une jeune adolescente est venu nous rappeler que ce problème sociĂ©tal nĂ©cessite des rĂ©ponses plus efficientes. 
 
 
La jeune fille qui s’est suicidĂ©e dĂ©but octobre aurait Ă©tĂ© victime de harcèlement pendant plusieurs mois en raison de son orientation sexuelle selon sa famille. Il semblerait que l’École n’ait pas rĂ©ussi Ă  apporter les rĂ©ponses suffisantes pour Ă©viter ce drame. Selon Éric Debarbieux, la lutte contre le harcèlement nĂ©cessite une prise en charge globale de l’acceptation de l’autre qui dĂ©passe le milieu scolaire. Dans une rĂ©cente interview, il pointait le manque de formation des personnels ainsi que celui des cellules d’écoute mĂŞme s’il y a eu du progrès. Il considère Ă©galement que c’est un problème qui dĂ©passe le cadre de l’École : quand une sociĂ©tĂ© vous vend Ă  longueur de journĂ©e la peur de l’autre, la xĂ©nophobie, le racisme, le sexisme comme des arguments de campagne politique, comment voulez-vous Ă©viter les impacts dans la cour de rĂ©crĂ©ation ?(1)
 
Quelle rĂ©ponse institutionnelle ?
 
Le lien entre harcèlement et climat scolaire doit absolument ĂŞtre pris en compte. Pour le pĂ©dagogue, une politique qui ne serait que rĂ©pressive ne fonctionne pas. 
La rĂ©ponse apportĂ©e par le gouvernement est le programme pHARe(2), dont les principaux points sont les suivants : Des rĂ©fĂ©rents harcèlement qui contribuent Ă  la formation des personnels et au traitement de ces situations sont identifiĂ©s dans tous les Ă©tablissements. D’autre part, des Ă©lèves ambassadeurs de la lutte contre le harcèlement sont dĂ©signĂ©s dans les Ă©tablissements qui dĂ©ploient le dispositif. Ils permettent de sensibiliser leurs camarades aux phĂ©nomènes de harcèlement, de repĂ©rer les signes du harcèlement et de les signaler(3).
Le programme était en expérimentation l’an dernier et a été généralisé à l’ensemble du territoire à la rentrée 2021. Il devrait être obligatoire dans l’ensemble des écoles et des établissements à la rentrée 2022.
 
S’il semble aller dans le bon sens, il doit ĂŞtre associĂ© Ă  des plans de formation de tous les personnels. Les enseignants doivent avoir la possibilitĂ© de mener des sĂ©ances en petits groupes afin que chaque Ă©lève puissent s’exprimer comme il le souhaite lors de sĂ©ances dĂ©diĂ©es avec des objectifs prĂ©cis. 
 
 
Les préconisatins des spécialistes
 
Selon les spĂ©cialistes du harcèlement, la compĂ©tence sociale de l’empathie est la variable clĂ©. Selon eux, il faut travailler l’estime de soi : celle de la victime bien sĂ»r, qui est complètement dĂ©truite parfois, mais aussi celle du harceleur. En effet, celui qui attaque un autre est parfois celui qui se sait ou se sent fragile et, en harcelant, il Ă©vite d’être attaquĂ© le premier. Le passage Ă  l’acte peut ĂŞtre Ă©vitĂ© si on active empathie et estime de soi - confiance en soi, confiance en les adultes... c’est un travail de long terme qui doit commencer très tĂ´t en Ă©lĂ©mentaire ; en 2018, les plus gros pourcentages de cas de harcèlement Ă  l’école Ă©taient entre le CM1 et la 5e.
 
Après une formation solide, le Jeu des trois figures de Serge Tisseron peut ĂŞtre utilisĂ© en mode prĂ©vention : on fait jouer aux enfants les 3 positions harcelĂ© - harceleur - tĂ©moin, après avoir bâti ensemble un scĂ©nario.
 
Le SE-Unsa considère que le bien-être des élèves et des enseignants doit être interrogé et le nombre de pédopsychiatres largement augmenté. Une formation à la prévention du harcèlement doit également être mise en place afin d’éviter les drames futurs. La prévention du harcèlement s’inscrit dans une réflexion plus large sur la violence (dans la société donc dans l’école), sur le climat scolaire et le bien-être, c’est un travail de tous les jours.
 
(1) interview donnée au journal l’Humanité
(2) programme de lutte contre le harcèlement Ă  l’École
(3) interview de Nathalie Elimas pour le JDD
 
Ressources
Association de lutte contre le harcèlement : https://www.asso-hugo.fr/
Parcours pĂ©dagogiques pour dĂ©samorcer les discours de haine en ligne : https://cloud.cemea.org/index.php/s/6o9fHNB5FJd7fdE
Plateforme des CEMEA : https://www.seriously.ong/
 
 
 
 
ALC