SECTION SE-Unsa de la CHARENTE - 10 RUE DE CHICOUTIMI - 16000 ANGOULEME
Tél. 05 45 38 28 44 - Por. 06 35 31 75 09 - 16@se-unsa.org

 
DOSSIER CUI EVS ECOLE ET COLLEGE
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

9/10/14 : LE SE-Unsa16 RENCONTRE LE CONSEILLER DE Mme LA MINISTRE

Le SE-Unsa de la Charente a profité de la visite de Monsieur le Président de la République et de Madame la Ministre de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, pour demander une audience au sujet de l’aide administrative aux directeurs d’école et l’encadrement  vie scolaire dans les collèges.

Nous avons été reçus par un conseiller de Madame la Ministre de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, à 9h30 ce matin, en présence du Directeur Académique de la Charente.

En préambule, le SE-Unsa 16 rappelé qu’il ne s’agissait nullement de remettre en cause l’accompagnement des élèves porteurs de handicap indiscutable légalement et humainement ; qu'il se satisfaisait de la création de la classe autiste maternelle mais que la hausse des notifications MDPH conduisait à engloutir les autres missions.

Nous avons rappelé les chiffres sur l’ensemble de l’académie. Une baisse de 3/4 de l’encadrement vie scolaire dans les collèges et de plus de la moitié de l’aide administrative dans les écoles.

Nous avons pointé le fait que l’académie de Poitiers était dans une situation particulière au regard du reste de la France.

Nous avons rappelé l’importance de ces missions qui ne peuvent être opposés.

L’aide administrative est un maillon essentiel à l’heure de la réforme des rythmes et de l’allègement des tâches administratives. Nos interlocuteurs ont acquiescé.

Nous avons rappelé la possibilité évoquée par M. le Recteur d’une bascule de 200 contrats aidés de l’industrie vers l’éducation nationale. Le conseiller l’a pris en note.

Nous avons été écouté avec attention et même si le conseiller a dit Â« vous vous doutez bien que je ne suis pas venu avec des postes dans ma besace.», il a dit vouloir examiner tout cela.

Le Directeur Académique nous a dit rester attentif aux jeunes directeurs et nous a demandé de lui signaler toutes les difficultés rencontrées pour mettre en place une aide par les circonscriptions (conseiller pédagogique, remplacement…).

Nous lui avons demandé la remise en place d’une formation 1ere fonction de directeur, comme nous l’avion fait par courrier le 29 septembre. C’est en réflexion…

Sur ces deux sujets, le SE-Unsa 16 reviendra à la charge très souvent afin que les directeurs d’école débutants soient mieux armés dans leur fonction et qu’un maximum d’école puisse bénéficier d’une aide administrative pérenne.

8/10/14 : LANCEMENT D’UNE PETITION SUR TOUTE L’ACADEMIE

 

23/09/14

Face aux revendications, depuis le 8 septembre, M. le Recteur et Mme la Préfète de Région ont alerté le ministère et obtenu mercredi 17/09 Ã  1h du matin une rallonge de 50 contrats aidés.

Ce soir en CDEN, le DASEN nous a informé que de nouvelles demandes MDPH apparaissaient : +40 soit 115 (75 en début d’année + 40 maintenant).

En conclusion, le DASEN n’était pas en mesure de dire comment allaient être répartis les 50 CUI supplémentaires entre les 4 départements. QUID des demandes MDPH supplémentaires ? Restera-t-il quelque chose pour permettre des renouvellements ?

Sur les 49 contrats aidés affectés à l’aide administrative, 24 ont été sauvés mardi 16/09...

Il en reste donc 25 :

-5 n’ont pas souhaité prolonger leur contrat

-5 ont été basculé sur l’accompagnement au handicap.

-10 n’ont pas été renouvelés ou ne seront pas renouvelés (certains se terminant aujourd’hui, d’autres en novembre).

Le SE-Unsa ne peut se satisfaire de cette situation, il a dénoncé la façon dont ont été traités ces personnels, le gâchis produit.

Dans l’immédiat, nous continuons de demander le maintien de l’aide administrative dans les 49 écoles de Charente qui en bénéficiaient, le renouvellement des contrats se terminant en novembre.

19/09/14

LA SECTION ACADEMIQUE DU SE-Unsa REÇUE EN AUDIENCE AUPRES DU RECTEUR

Lire le CR

10/09/14 - 16h30

Le service des moyens vient de nous annoncer 24 renouvellements EVS Aides Administratives.

Les critères qui ont été retenus :

- renouvellement des contrats de 7 personnes en situation de handicap

- renouvellement de tous les contrats en éducation prioritaire et ZUS

- prise en considération des écoles élémentaire 3, 7, 8 et 9 classes en fonction du taux d'encadrement.

Le SE-Unsa 16 ne se satisfait qu'à moitié, puisque seulement 24 sur 49 EVS sont renouvellés. Nous ne savons pas à l'heure d'aujourd'hui quels sont les personnels qui auraient basculé sur des contrats EVS-ASEH.

La liste des 24 renouvellements pourrait évoluer dans l'attente d'une dotation supplémentaire.

Le SE-Unsa intervient auprès du cabinet du ministre.

Le SE-Unsa demandera à M. Le recteur que tous les EVS aides adminitratives soient renouvellés.

Continuez à signer et faire signer la motion.

Contactez nous pour savoir si votre EVS Aides administratives est renouvellée

10/09/14

DEVANT L’URGENCE DE LA SITUATION, LE DASEN NOUS A REÇU EN AUDIENCE INTERSYNDICALE MERCREDI 10 SEPTEMBRE À 17H30.

Le DASEN nous a affirmé que l’initiative du mail aux écoles par le service gestionnaire du LISA informant du non renouvellement des CUI aide administrative ne venait pas de ses services, et que l’ensemble de ces personnels seraient contactés sur cette fin de semaine afin d’envisager une bascule sur un contrat d’un an supplémentaire affecté à l’accompagnement d’élève en situation de handicap. Chaque dossier sera examiné au regard des compétences. Ceci explique le second mail que les écoles ont pu recevoir aujourd’hui.

En effet, alors que la dotation de CUI sur le département serait quasiment identique à l’année précédente, les demandes exponentielles de prise en charge MDPH en ce début d’année engloutirait le contingent des 49 aides administratives affectées dans les écoles ainsi que les emplois vie scolaire dans les collèges…. C’est INACCEPTABLE.

Voici les propos que le SE-Unsa 16 a tenu :

MALTRAITANCE : alors que chaque école concernée pouvait espérer en juillet un renouvellement de son EVS, ces personnels apprennent par un courrier aux écoles, ce lundi, que le renouvellement n’était pas possible actuellement, à quelques jours de la fin de leur contrat.

GACHIS !!! Que d’énergie dépensée de la part des directeurs et de ces personnels et maintenant que tout fonctionne dans la plupart des cas…il faudrait s’en passer ou tout recommencer au gré d’une nouvelle hypothétique dotation …

Modèle de motion adressée au Recteur, pour le maintien de cette fonction indispensable, Ã  faire signer en conseil d'école extraordinaire. (dès que possible)

A envoyer au DASEN de la Charente. 

Le SE-Unsa intervient auprès du cabinet du ministre, les aides administratives ne peuvent pas être une variable d’ajustement.

Si les demandes de prises en charge de la MDPH doivent être honorées (sur ce point, un groupe de travail doit être mis en place), pour le SE-Unsa 16, le contingent de CUI aide administrative doit être traité séparément. L’IA doit faire remonter cette demande auprès du recteur.

Toutes les sections départementales du SE-Unsa ont interpelé le Recteur.

8/09/14

Le SE-Unsa de la Charente, alerté lundi par des directeurs et directrices d'école, qui emploient des contrats aidés pour des tâches administratives, du non renouvellement de ceux-ci à quelques jours de la fin de leur 1ère année avait aussitôt demandé une audience au DASEN 16.

Pour le SE-Unsa de la Charente c'est un manque de respect inacceptable au regard de ces personnels et de toute la communauté éducative.

N'hésitez pas à prendre contact avec le SE-Unsa 16.

 


   motion   
(38.2 ko)
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir