SECTION SE-Unsa de la CHARENTE - 10 RUE DE CHICOUTIMI - 16000 ANGOULEME
Tél. 05 45 38 28 44 - Por. 06 35 31 75 09 - 16@se-unsa.org

 
CAPD du 8 septembre 2009
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Compte rendu de la CAPD du 8 septembre 2009

AFFECTATIONS DE RENTRÉE
La liste des affectations a été envoyée dans les écoles (+ modifications ultérieures à la CAPD).
Pour la recevoir personnellement : 16@se-unsa.org

Le SE-UNSA est intervenu pour :
- que les vœux du 1er mouvement d’une collègue soient respectés lors de cette 3ème phase ;
- proposer la réaffectation d’une collègue dont le domicile est très éloigné de l’école de rattachement (116 km !)
- faire remarquer que les affectations en brigade provisoire concernent l’école de rattachement mais que les remplacements à effectuer ensuite sont parfois très éloignés ;
- dénoncer la situation faite à certains débutants qui se retrouvent sur des postes difficiles plusieurs années de suite.

OUVERTURE DE CLASSE
Après débat et en toute fin de réunion, l’IA a décidé :
- d’ouvrir une classe à l’école maternelle St Exupéry d’Angoulême
- et de maintenir à temps plein le poste surnuméraire E de l’école J. Mermoz.

EFFECTIFS / BASE ÉLÈVES / CLÉ OTP
Il manquerait 7 000 élèves dans la base de données départementale ! Tout en sachant bien que les élèves sont bel et bien présents, l’IA craint que le ministère ne s’appuie sur ces chiffres de rentrée pour retirer des emplois à la Charente* (la "remontée" nationale est prévue au 15 septembre).
L’IA a cependant relativisé en rappelant qu’il manquait 10 000 élèves il y a un an à la même période.
Le SE-UNSA lui a fait remarquer que les directeurs n’ont pas pu mettre à jour BE1D pendant les vacances… puisqu’ils n’y avaient pas accès ! Depuis la rentrée, ils ont ensuite eu bien d’autres choses à faire que de renseigner BE1D.
Le SE-UNSA en a profité pour dénoncer tous les dysfonctionnements de BE1D et des clés OTP (la liste est trop longue pour être développée ici). BE1D a été "vendu" comme un outil de gestion efficace pour les directeurs. On est loin du compte : chaque utilisateur a pu constater combien BE1D est chronophage et inutile (d’autant qu’un second logiciel de gestion d’école est souvent nécessaire).

*On comprend bien le "message" : La "remontée" nationale étant prévue au 15 septembre, si le ministère retire des postes au département, ce sera de la faute des directeurs et non pas, bien sûr, de celle d’un logiciel inadapté et défaillant !
Nous avons demandé à l’IA ce qu’il en était dans les autres départements : il serait étrange que les seuls à rencontrer des difficultés soient les directeurs de Charente.

POSTE "ENFANTS DU VOYAGE"
Le SNUipp a demandé que soit compensé le temps partiel du poste de Chateaubernard. Après étude par l’IEN chargé de mission, les 50% manquants pourraient être pourvus.

"SURNOMBRES" / INEAT-EXEAT
Le département subit encore 20 surnombres (+ d’enseignants que de postes budgétaires : 19,7 exactement !???). Aucun ineat n’est donc envisagé.

SCOLARISATION DES ÉLÈVES EN SITUATION DE HANDICAP
Il n’y aurait pas de situation critique : toutes les demandes d’accompagnement ont été satisfaites ou sont en passe de l’être. Les enseignants confrontés à des difficultés doivent s’adresser à leur IEN.

AIDE AUX DIRECTEURS (question SE-UNSA)
- Faute de moyens, les décharges de direction des écoles qui ont bénéficié d’une ouverture à la rentrée ne seront pas réévaluées pour cette année scolaire !
- Malgré la réduction du nombre de PE2, les décharges des écoles à 4 classes sont toutes assurées.
En revanche, l’aide aux directeurs d’école de 3 cl et moins est plus aléatoire : elle est prévue dans les jours (semaines ?) qui suivent la rentrée mais selon les moyens de remplacement de chaque circonscription.
Merci de nous signaler tout dysfonctionnement.

PRIME D’INSTALLATION AUX NÉO-TITULAIRES (question SE-UNSA)
À la rentrée 2008, l’info n’était pas passée inaperçue : le ministère avait largement fait savoir dans tous les médias qu’il accordait une prime d’installation de 1 500 euros à tous les T1. Cette prime avait effectivement été versée en cours d’année.
Cette année, il est impossible d’obtenir une info sur ce sujet, même au ministère. La prime est-elle toujours d’actualité ? Ou bien les T1 de 2009 auraient-ils un pouvoir d’achat bien supérieur à ceux de 2008 ?
De là à penser qu’il ne s’agissait que d’un coup médiatique…

INDEMNITÉ ÉVALUATIONS CE1-CM2
L’IA a annoncé que les indemnités seraient versées sur la paye de fin octobre ou de fin novembre (avis du SE-UNSA : plutôt fin novembre).
Ce versement concerne les écoles qui ont renvoyé les résultats sous la forme attendue par l’administration et qui ont répondu à la récente enquête sur la passation.
Pour les autres, l’IA n’aurait pas encore pris de décision :
- ne percevraient rien : les écoles qui n’ont rien renvoyé ; celles qui n’ont fait remonter que des "1" ou que des "0".
- quid des écoles ayant suivi la consigne syndicale SE-UNSA/SNUipp/Sgen-CFDT ?
L’IA prendra une décision après un état des lieux précis et un débat au cas par cas en conseil d’IEN.

Le SE-UNSA est intervenu pour demander à l’IA de répondre favorablement à la demande des écoles qui ont fait le travail demandé sous une forme ou une autre.
Nous avons néanmoins réaffirmé notre opposition au principe de l’individualisation du traitement. À terme, cela remettra en cause le statut des fonctionnaires et engendrera des injustices et des rancœurs.

GRIPPE A / H1N1 (question SE-UNSA)
Hormis ce qui était déjà dans les documents officiels, l’IA n’a pas vraiment pu apporter de réponses précises à toutes nos questions dont plusieurs restent encore en suspens.
Un numéro vert devrait être disponible pour les personnels et les parents de toute l’académie !
Le SE-UNSA a dénoncé :
- la vraisemblable surcharge de travail pour les directeurs ;
- la surmédiatisation du sujet (pendant qu’on parle de la grippe, on ne parle pas des vrais problèmes) ;
- l’évidente démagogie des annonces sur la continuité pédagogique ;
- le manque révoltant de médecine du travail pour les personnels de l’Education Nationale : pour l’académie de Poitiers, il y 2 médecins de prévention pour 25 000 agents !

 

Les représentants du personnel du SE-UNSA :
Hélène BOYER – Patricia MORTIER-ROY – Sophie REBOUL-PIAS
Christophe CHEVRIER – Pascal LESCOUZERES – François PONCHIE – Anael TRIBOT - Philippe VINOT
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir