SECTION SE-Unsa de la CHARENTE - 10 RUE DE CHICOUTIMI - 16000 ANGOULEME
Tél. 05 45 38 28 44 - Por. 06 35 31 75 09 - 16@se-unsa.org

 
LA NOTATION DES ENSEIGNANTS : UN SUJET QUI FÂCHE
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le SE-UNSA estime que la notation n’est pas le système le plus approprié pour évaluer les compétences professionnelles des enseignants (voir ci-après nos mandats de congrès). Pour autant, ce système étant encore en vigueur, nous ne pouvons rester sans réagir face aux pratiques de l’administration dans notre département.

Le précédent IA de la Charente avait décidé arbitrairement de plafonner les notes en fonction de l’échelon, contrairement à l’avis des représentants des personnels et de celui des IEN (rappelons que la note est attribuée par l’IA lui-même). Le SE-UNSA avait alors fermement condamné cette disposition en précisant à l’IA de l’époque qu’elle était tout à la fois techniquement inutile pour l’Inspection Académique mais, pour les personnels, psychologiquement désastreuse, génératrice d’injustices et, selon les cas gravement préjudiciable financièrement.

- Techniquement inutile pour l’administration : le plafonnement des notes n’influe ni sur le nombre des promotions ni sur celui des passages à la hors-classe. Il n’a donc aucune incidence sur la masse salariale.

- Psychologiquement désastreuse pour les personnels  : toute réserve sur la notation mise à part, force est de constater que les enseignants que nous sommes restent sensibles à la valeur de la note qui leur est attribuée après une inspection. Il est facile de comprendre l’état d’esprit de collègues qui, recevant un rapport d’inspection élogieux, constate que leur note n’augmente que d’1/4 de point voire est maintenue (ce qui, il y a encore peu de temps, était considéré comme une sanction).

- Génératrice d’injustice : le plafonnement des notes crée une discrimination entre les collègues à qui il est appliqué et ceux qui, ayant été inspectés avant sa mise en application, ont déjà une note supérieure à celle de leur échelon.

- Préjudiciable financièrement : en lien avec ce qui précède et la note étant prise en compte dans le barème des promotions, il est évident que les collègues victimes d’un plafonnement peuvent ne pas obtenir le changement d’échelon qu’ils attendaient. Il en va de même pour les passages à la hors classe. On constate même des aberrations : tel collègue au 10è échelon, susceptible vraisemblablement de passer au 11è échelon pourra se voir privé d’un passage à la hors classe avant son départ en retraite. En effet, son inspection ayant lieu au 10è échelon, sa note sera plafonnée à 19, ce qui sera insuffisant ensuite pour passer à la hors classe.

A plusieurs reprises, le SE-UNSA a instamment demandé à l’actuel IA de revenir sur les décisions de son prédécesseur. À la rentrée 2008, l’IA nous avait répondu que les notes seraient progressivement déplafonnées. Depuis, de nombreux collègues ont constaté que ce n’était pas le cas.
Pire, en réponse à un courrier du SE-UNSA à ce sujet, l’IA nous a fait la réponse suivante : "[…] je vous rappelle qu’une note est confirmée lorsqu’elle se situe au-delà du barème départemental. Les rares dépassements sont volontairement limités à ¼ de point afin de réduire les écarts de notation et favoriser l’harmonisation départementale dans ce domaine."

Cette réponse ne nous satisfaisant nullement, le SE-UNSA a demandé à ce que cette question soit à l’ordre du jour de la CAPD du 27 janvier 2009.
Le débat entre l’IA et le SE-UNSA a été plutôt vif (ou viril comme on dit en langage sportif).
Après avoir tenté de nous convaincre en nous assénant qu’il y avait une différence entre une note "maintenue" et une note hors grille "confirmée", l’IA a fini par nous dire qu’il lui était maintenant difficile de revenir sur les dispositions prises par son prédécesseur sans créer de nouveaux motifs de mécontentement chez les collègues dont la note a été "confirmée".

S’agit-il d’une fin de non recevoir ? Nous espérons encore pouvoir faire évoluer ce dossier.

Grille de notation PE
Echelon3ème4ème5ème6ème7ème8ème9ème10ème11ème
Note maximale13,51414,5151617181920
Note minimale991010,5111212,51313,5

 

Extraits des mandats de congrès du SE-UNSA (Congrès de La Rochelle - Mars 2007)
Évaluation, notation :
- Le statut de la fonction publique prévoit l’existence d’une notation et appréciation générale exprimant la valeur professionnelle des fonctionnaires.
Les statuts particuliers des enseignants prévoient le système de notation administrative et/ou pédagogique.
Si le SE-UNSA estime légitimes des contrôles découlant du statut de fonctionnaire, il estime que la notation n’est pas le système le plus approprié pour évaluer les compétences professionnelles des enseignants. Il se propose de lancer une réflexion sur leur évaluation.

- L’évaluation des enseignants est l’une des données permettant d’améliorer l’efficacité du système éducatif. Son objectif principal doit donc viser à améliorer les pratiques individuelles et collectives. L’évaluation doit être formative. En ce sens, l’évaluation individuelle d’un enseignant ne saurait être dissociée d’une évaluation collective de l’équipe pédagogique, prenant en compte la spécificité de l’établissement au sein duquel il travaille.
L’évaluation doit être régulière. Elle doit déboucher sur des actions de conseils ou de formation si nécessaire.
Les critères d’évaluation pédagogiques doivent être portés à la connaissance des enseignants.

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir