SECTION SE-Unsa de la CHARENTE - 10 RUE DE CHICOUTIMI - 16000 ANGOULEME
Tél. 05 45 38 28 44 - Por. 06 35 31 75 09 - 16@se-unsa.org

 
Édito : De l’intersyndicale et « des » syndicats
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Depuis le 5 décembre, l’intersyndicale interprofessionnelle (CGT, FO, CFDT, UNSA, CFTC, SUD, FSU, CFE-CGC) s’est construite dans une ambiance chaleureuse et sincère avec pour but commun de faire reculer la réforme des retraites.

Que ce soit pour le partage des tâches et les choix d’actions et de communications, chacune des organisations a pris soin de préserver l’équilibre dans le respect des mandats des uns et des autres avec le succès que l’on connaît (2 fortes mobilisations les 19 et 31, une descente aux flambeaux enthousiaste le 26 et des tractages remarqués).

Les syndicats d’enseignants et/ou représentés par le biais de leur fédération ou de leur union ont pris leur part dans le débat. Nous avons ainsi, Unsa 16, Unsa Education 16, SE Unsa 16 travaillés au côté de nos confrères de la FSU16, du Snes-FSU16 et du Snuipp-FSU16.

Nos collègues pourront être satisfaits tant ils sont nombreux à nous faire part régulièrement de leur souhait de voir les syndicats se jeter tous ensemble dans les batailles.

C’est ce qui est fait contre le projet de réforme des retraites et qui s’illustre notamment par de nombreuses réunions publiques réalisées en intersyndicale dans les villes et villages de Charente.

Nous sommes unis et cohérents sur cette question.

Mais nous sommes tous différents. Nous sommes des syndicats et des organisations syndicales différentes.

L’équipe du SE Unsa 16 regrette que la presse ou la profession utilise trop souvent et sans nuance l’expression « les syndicats Â».

L’origine de l’écriture de cet édito provient de la diffusion d’un mail de nos confrères du Snuipp-FSU.

Dans un mail adressé aux écoles dans lequel ils invitent les collègues à faire part des informations sur leur structure dans le cadre des opérations de carte scolaire, ils indiquent qu’un syndicat n’était pas présent et que l’autre (c’est nous) souhaite la fermeture de toutes les écoles à une classe.

Tout cela est parfaitement exact même si ils auraient pu être tout à fait complet sur notre proposition et s’ils sont allés un peu vite en besogne.

Mais l’objet n’est pas ici de discuter de ce positionnement de notre part ou du leur mais bien de montrer que nos choix sont différents, les valeurs que nous portons le sont, nos méthodes le sont aussi. L’intersyndicale n’est donc pas toujours possible et c’est très bien ainsi.

Il en est de mĂŞme de la structuration des collèges en Charente et notamment sur le Grand AngoulĂŞme. Les Ă©carts d’Indice de Positionnement Social entre Ă©tablissement qui ont fait la une de la  presse locale et nationale nous obligent Ă  agir. Quand nous disons que l’on ne pourra se passer de modifications en profondeur des structures, nos confrères y sont plutĂ´t fermement opposĂ©s en insistant davantage sur le levier de la sectorisation dont nous pensons qu’il a ses limites.

Nous avons des positions différentes respectables et nous en débattrons en instance avec le DASEN.

De ces échanges qui se déroulent dans le respect mutuel, naîtrons des propositions, peut-être des consensus. Il y aura aussi sans doute des blocages. Nous verrons bien.

L’intersyndicale est indispensable quand elle est possible. Le débat incontournable.

Richard GAZAUD, Secrétaire Départemental


 

 

 
 
PĂ©tition
 
Nos campagnes
 
Santé
 
Aides spécifiques
 
Mouvement
 
Concours
 
Baromètre Unsa Éducation
 
ALC