SECTION SE-Unsa de la CHARENTE - 10 RUE DE CHICOUTIMI - 16000 ANGOULEME
Tél. 05 45 38 28 44 - Por. 06 35 31 75 09 - 16@se-unsa.org

 
Reprise : le réalisme s’impose
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Dans cette période éminemment complexe, tous les personnels sans exception sont sur le pied de guerre et s'échinent  à faire ce qu'ils peuvent avec les moyens du bord, les directeurs et directrices en première ligne, les personnels de direction et les équipes des établissements du second degré également. Les services de la DSDEN16 sont également à pieds d’œuvre.  En effet, nous ne sommes pas de ces organisations syndicales qui cassent du supérieur hiérarchique  par posture  ou pour le buzz.

Le ministre a une fois de plus, ce 28 mai,  annoncé un élargissement progressif de l'accueil à partir du 2 juin. Même un ton plus modéré ne fait pas oublier ses déclarations tonitruantes dans la presse.

Le SE Unsa 16 a toujours souhaité une reprise dès l'instant ou celle-ci n'est pas précipitée et imposée.

Par ailleurs, l'éducation nationale n'est pas hors du monde, les demandes des parents se font de plus en plus pressantes et sont entendables. Les difficultés des salariés contraints au chômage partiel sont de plus en plus sérieuses.  Les équipes et les directeurs et directrices encaissent de plein fouet ces demandes supplémentaires et tachent de les satisfaire.

Cependant, le protocole sanitaire ne change pas, les contraintes sont toujours les mêmes, toujours aussi rigoureuses.

Dans certaines structures, accueillir plus d'élèves peut s'avérer impossible. Ailleurs, une marge de manÅ“uvre existe mais il faut réorganiser les groupes, mettre en place plus de moyens pour l'accueil périscolaire.... réimaginer la circulation des élèves  et la configuration des classes. Cela peut demander du temps, le temps des échanges entre tous les partenaires, le temps des aménagements matériels. Tout cela ne se fait pas d'un claquement de doigt. Pour le SE Unsa 16, un changement de braquet au 8 juin est une solution plus acceptable.

L'investissement des personnels est sans précédent mais tout n'est pas possible, pour tous, partout, tout de suite. La réalité du protocole nous rattrape.

C'est le rôle de l'institution à l'échelon local de continuer à construire cet élan de poursuite de reprise, c'est aussi à elle de porter un discours réaliste pour protéger ses équipes.


La DASEN a bien rappelé lors des audiences hebdomadaires que le protocole strict mis en place le 11 mai était toujours en vigueur il ne doit pas être transgressé. Le SE Unsa 16 a toujours souhaité une reprise dès l'instant où celle-ci n'est pas précipitée et imposée. Des consignes sanitaires ont évolués : port du masque adulte est obligatoire uniquement si la distance d'1m n'est pas possible. Le port de la visière sans masque est autorisé. Le port du masque en tissu (respectant les normes AFNOR) est autorisé...


   FAQ du 3/06/20   
(456.5 ko)
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir