SECTION SE-Unsa de la CHARENTE - 10 RUE DE CHICOUTIMI - 16000 ANGOULEME
Tél. 05 45 38 28 44 - Por. 06 35 31 75 09 - 16@se-unsa.org

 
CAPD DU 31 JANVIER
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Réponse à la déclaration liminaire :

Nous sommes en partie entendus. Elle nous confirme en effet que la circulaire mouvement sera présentée en CT. Propos de la DASEN :« Cela signifie que l'on peut faire des remarques et que l'on peut dans certain cas en tenir compte. Â»

  1. Liste d'aptitude à la direction d'école :

    3 avis défavorables pour lesquels l'administration a apporté des justifications.

    Ces remarques mettent en évidence la nécessité d'une formation continue pour les directeurs mais aussi et surtout pour tous les personnels.

    Nous demandons toujours à ce qu'il n'y ait aucune dispense d'entretien. Cela évite tout malentendu et légitime davantage la mission de directrice d'école.

  2. Recours PPCR :

    3 en totalité dont 2 réévalués par la DASEN avant CAPD.

    1 recours a été présenté en CAPD par la Directrice Académique.

    Nous avons argumenté sur le dossier en particulier.

    Elle donnera son avis dans les prochains jours sur cette situation particulière.

    Par ailleurs, nous avons dénoncé le fait que l'avis porté figeait les compétences de l'agent dans le temps, le pénalisait de fait pour le passage à la hors classe sans lui donner la possibilité de faire évoluer cette appréciation. C'est donc très démotivant.

  3. Avancement  accéléré à l'échelon 7 et à l'échelon 9 :

    En progrès puisque cette année un seul collègue n'a pas pu recevoir d'avis

    12 collègues sur 40 sont promus au 7ème échelon un an plus tôt

    19 collègues sur 65 sont promus au 9ème échelon un an plus tôt

    Environ 90% de femmes sont promus pour une représentativité de 84%.

    Nous avons insisté encore et toujours sur l'indispensable formation continue et l'accompagnement des collègues « Ã  consolider Â». Il y a télescopage entre les injonctions et les « bonnes méthodes ministérielles Â» et les besoins des collègues en classe. Nous avons plus besoin de maître G et de formation sur la gestion des élèves que sur les concepts mathématiques...(Sans écarter toutefois les formations sur les concepts)

 

Questions diverses  du SE Unsa 16 :

-Nous demandons à être destinataires du volant d'heures supplémentaires destinées aux enseignants du premier degré en Charente et de sa ventilation par circonscription et mission.

-Nous demandons à ce que les collègues AESH soient prévenues bien en amont de leurs formations et remboursées de leurs frais rapidement et simplement (Chorus est le summum de l'usine à gaz).

-Nous avons exigé de la DASEN qu'elle prenne l'attache de la DGFIP au sujet des remboursements de trop perçus :

*pour une information immédiate et bien en amont du retrait sur salaire

*pour une gestion plus humaine de l'information et de l'accompagnement des collègues

*pour une proposition d'échelonnement systématique

-Cumul d'activités des agents : pour les AESH, nous avons rappelé l'administration à une extrême bienveillance pour ces collègues qui ne perçoivent qu'une faible rémunération. Nous pensons avoir été entendu.

-Liste des postes à profil : A notre demande, elle sera présentée pour échange en CT, elle comprendra l'ensemble des postes à profil et à exigences particulières et pas seulement ceux qui sont vacants.

-Nous demandons à la DASEN de faire remonter au ministère le fait que la liste des établissements plan violence n'a pas bougé depuis 2001.

-Une annotation sur la fiche de demande d'autorisation d'absence indiquera qu'en cas d'une demande d'une durée inférieure à une journée, une journée entière de salaire lui sera retirée.

-Discussion tendue concernant l'information donnée aux délégués des personnels. Plus aucune information nominative ne nous sera communiquée. Nous continuerons à intervenir pour que cela soit rétabli. Cette défiance et cette mise à l'écart n'augure rien de bon en matière de dialogue social.

La Directrice Académique devra assumer l'entière responsabilité des dysfonctionnements jusque là régulés par le travail des organisations syndicales avec l'administration.

Elle examinera la manière dont elle pourra continuer à nous consulter.

 

 

 

 


 
 
 
 
Cliquez pour agrandir