SECTION SE-Unsa de la CHARENTE - 10 RUE DE CHICOUTIMI - 16000 ANGOULEME
Tél. 05 45 38 28 44 - Por. 06 35 31 75 09 - 16@se-unsa.org

 
CDEN Bilan de la rentrée 2018 : 15 NOVEMBRE 2018
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

EXPLICATION DU VOTE SUR LE BILAN DE RENTREE 2018

En cohérence avec nos décisions de votes des années précédentes où nous nous abstenions car la Charente et l'académie étaient abondées de moyens supplémentairescette rentrée 2018 s'est faite, par contre dans un contexte de retrait de postes corrélé avec l'injonction, sans concertation des équipes, de dédoubler les CP et CE1 en REP et REP+.

En conséquence, l'Unsa Education 16 a pris la décision comme lors du CDEN de fin d'année scolaire de voter contre cette carte scolaire.

Vote (3 contres : UNSA/ 5 abstentions : SGEN-CFDT et FSU-CGT)

SECTEURS MULTICOLLEGES :

Nous sommes presque d'accord avec la DASEN pour dire que cela ne change pas grand chose sur l'objectif et que les établissements dont on aurait souhaité qu'ils accueillent plus de mixité sociale en sont toujours au même point.

80% de CSP défavorisées concentrées dans deux établissements!!! Ce n'est pas notre vision de l'école.

Nous avons rappelé à la DASEN, à Madame La  Préfète et au Conseil Départemental que l'Unsa Education était prète à examiner toutes les organisations possibles et qu'elles avaient été reçues en audience au printemps dernier autour d'un cahier des charges exigeants rédigé avec tous les syndicats de notre fédération.

DECLARATION PREALABLE DE L'UNSA EDUCATION 16

Madame La Préfète, Madame La Directrice Académique, Madame La Vice Présidente du Conseil Départemental, Mesdames et Messieurs Les Membres du CDEN,

Au travers d'une communication excellemment bien ficelée, Monsieur Blanquer explique que les résultats de nos élèves sont médiocres en sous-entendant à peine que tout cela serait de la faute des profs ou tout au moins des méthodes employées. Il vend du rêve à nos concitoyens en bon ministre « Je sais tout Â» à coup de recettes de bon sens populistes.

Dans la réalité, les personnels de l’éducation voient leurs conditions de travail se dégrader et ce n'est sans doute pas les suppressions de postes annoncées qui vont les rassurer. La confiance clamée n est bien qu’une arnaque de com de plus.

Avec ce budget 2019 en berne, comment peut-on imaginer résoudre les inégalités sociales pourtant constatées, mettre en place une formation continue de qualité, accompagner les personnels fragiles, offrir les garanties d'une formation de qualité pour le futur jeune adulte.

Comment imaginer permettre la réussite de tous les élèves en risquant d'affaiblir encore davantage les RASED et les PDMQDC et en pensant que les besoins ne sont que dans les REP et REP+ ?

Les moyens pour l'accompagnement médical et social des élèves et des personnels sont plus qu'insuffisants. C'est une des clés pour que la situation se redresse. Ce n'est pas le chemin choisi par notre Ministre si tenté que l'on puisse trouver une quelconque cohérence à cette politique éducative.

Le Se Unsa et l’Unsa Education demande une prise de conscience immédiate de notre gouvernement. Notre volonté d’œuvrer pour une politique éducative durable et ambitieuse est intacte.

EVALUATIONS NATIONALES :

Le SE Unsa 16 a réitéré sa demande déjà effectué par courriers et lors d'un entretien téléphonique d'une compensation supplémentaire pour les enseignants victimes du calvaire des évaluations nationales.

Le DASEN de la Vienne a pourtant accordé une demi journée de solidarité à ces personnels en plus des 5h d'APC suite à l'intervention du SE Unsa de la Vienne.

La DASEN de Charente attend des consignes... Nous espérons qu'elle saura prendre ses responsabilités.

ULIS :

La répétition faisant encore partie de l'arsenal  pédagogique, nous rappelons encore qu'inclure des élèves dans des classes à 30 n'est pas possible.

Nous rappelons à la DASEN que dans la perspective de la rentrée 2019, il faut  compter les élèves d'ULIS dans leur classe  d'inclusion.

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir