SECTION SE-Unsa de la CHARENTE - 10 RUE DE CHICOUTIMI - 16000 ANGOULEME
Tél. 05 45 38 28 44 - Por. 06 35 31 75 09 - 16@se-unsa.org

 
Priorité à l’éducation et au premier degré… Mon Å“il !!! Académie : 0 - Charente : -1
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

		

Premier degré :

Une carte scolaire sous tension ou comment créer 18 postes 
sans ressources supplémentaires ?

Comme nous vous le disions dans un flash précédent, le père noël n’est pas passé par l’académie de Poitiers avec une dotation dans le premier degré de 0 poste.

Un constat  qui montre que les priorités ont changé :
-          Dotation rentrée 2017 pour 1800 élèves en moins :+79
-          Dotation rentrée 2018 pour 1500 élèves en moins : 0

Vendredi 12 janvier, a eu lieu le  groupe de travail préparatoire au Comité Technique Académique qui doit acter les dotations par département. La Charente se verrait retirer un poste. (17 : +1 ; 79: -1 ; 86 : +1)

D’autre part, aucune marge de manÅ“uvre ne serait laissée au département puisque la Directrice Académique de la Charente aurait  pour consignes :
-          D’ouvrir 14 postes pour les dédoublements CP en REP et CE1 en REP+
-          D’ouvrir 4 postes de remplaçant
-          De fermer 11 postes de Plus De Maître Que De Classes


D’autre part, le nombre de 4 postes de remplaçants reste bien insuffisant au regard des besoins du département.
Enfin, sans qu’aucune évaluation comparative des deux dispositifs (PDMQDC et CP dédoublé) n’ait été faite, on remplacerait un grand nombre des postes de maître supplémentaire sur cette seule carte scolaire.

Ce dispositif est pourtant plébiscité. Les enseignants ont pu noter son intérêt pour faire progresser les élèves. En effet, il favorise le travail en équipe et permet un regard croisé productif sur les difficultés des Ã©lèves.

Si il est préconisé de préserver les postes Plus De Maître Que De Classe en quartiers politiques de la ville et en ruralité, nous serons extrêmement vigilants au respect de cet engagement au  regard des conditions tendues dans lesquelles se fera cette carte scolaire.

A marche forcée, la directrice académique serait donc tenue de mettre en place les CP CE1 dédoublés au détriment de la nécessaire ouverture d’autres postes et/ou au détriment d'autres dispositifs.

Nous exigeons que cette mise en  place se face de façon progressive sur plusieurs années, en fonction des besoins de tous les territoires. La difficulté sociale et scolaire est certes importante dans les REP+ et les REP mais on la retrouve également dans d'autres  zones urbaines et rurales du département.

Second degré :

Dans le second degré, au niveau académique, la suppression de 32 postes est compensée par l’apport d’HSA équivalent à 30 postes alors que l’académie perd 186 élèves.

 

- Remplacer des postes par des HSA ne résoudra pas la difficulté à trouver des professeurs dans certaines disciplines.

- D'autre part, si le taux d'encadrement moyen peut paraître acceptable, la réalité par établissement et par division est bien différente, et disparate d'un collège à l'autre. La règle à calcul ne suffit pas pour effectuer correctement ces opérations. Les effectifs sont parfois trop importants sur certaines divisions.

Pour l'Unsa Education, le nombre d'élèves
par classe doit rester dans la limite de 24.

Le groupe de travail carte scolaire aura lieu le 30 janvier et le CTSD le 1er février.

Vous craignez une fermeture ou espérez une ouverture, remplissez dès à présent la fiche carte scolaire et renvoyez celle ci au SE Unsa 16, pour que l’UNSA Education de la Charente puisse avoir tous les arguments pour défendre votre école ou groupe scolaire.
 
 

 

 


   Enquête carte scolaire   
(275 ko)
   Enquête carte scolaire   
(116.2 ko)
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir