SECTION SE-Unsa de la CHARENTE - 10 RUE DE CHICOUTIMI - 16000 ANGOULEME
Tél. 05 45 38 28 44 - Por. 06 35 31 75 09 - 16@se-unsa.org

 
Groupe de travail 7/01 : écoles des REP
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

L'UNSA Education présente lors de ce groupe de travail, a dénoncé le manque de documents statistiques objectifs  sur les écoles. Cela nous a empêché de comparer ces éléments aux données des établissements. 

Si  le fait de partir de tous les territoires de l’académie a permis d’obtenir 2 REP+ / 4 en  Charente, le calendrier de réunion « de travail Â» sans document trop concentré n’a pas permis le  dialogue social.

Le DASEN a prétexté que ces données n’avaient pas pu être fournies par le rectorat…

Le DASEN nous a interpellés sur la situation de 2 écoles relevant du secteur  RRS du collège Claude Boucher de Cognac qui pourraient à son sens sortir du REP.

L’Unsa éducation a alerté le DASEN sur la nécessité de maintenir le réseau déjà existant, de maintenir  le travail d’équipe déjà menée. Nous devrions donc  nous acheminer vers un statu quo pour les 2 secteurs REP :

 - Collège Claude Bouchet  de Cognac et les écoles  Jules Michelet, les Borderies et Victor Hugo de Cognac ainsi que l’école de Javrezac et de Cherves/Richemont.

 - Collège Jean Michaud de Roumazières et les écoles de Nieuil, Genouillac et de Roumazières.

Pas de changement donc et c’est le problème que nous avons exposé au DASEN   : si nous sommes favorables au fait que certaines écoles puissent sortir de l’éducation prioritaire (c’est plutôt bon signe !!! même si nous ne le souhaitions pas pour cette année et que la situation des écoles ne le justifiait pas), il faut que certains secteurs collèges et écoles puissent rentrer, comme le secteur Ma campagne, Chabanais, Chasseneuil, Confolens, Champagne Mouton… (la liste est longue…).

Nous dénonçons que l’enveloppe fermée des REP REP+ ne permette pas d’ouvrir ces dispositifs à d’autres secteurs notamment ruraux.

Lors de la carte scolaire, nous serons attentifs à ce que des écoles de ces secteurs oubliés  puissent bénéficier de moyens adaptés au regard de leur situation.

Mais la dotation académique + 4 ne le permettra pas, nous l’avons déjà dit :

Pour rappel :     2012 : -129

2013 : + 95

2014 : + 16

2015 : +  4

Nous demandons depuis des années, un plan pluriannuel de reconstruction des RASED, des remplaçants pour la formation continue en plus de la montée en puissance des PDQMC et des moins de 3 ans. Les moyens nécessaires à l’éducation prioritaire seront importants, que restera t-il pour répondre aux ambitions de la refondation.

Nous avons dénoncé cette même difficulté dans le second degré ou de nombreux collèges hors REP/REP+ se retrouvent privés d’assistante sociales (suivi à distance), d’infirmiers… de médecins… d’autant que rappelons le, bon nombre d’établissements auraient mérité de rentrer dans l’éducation prioritaire.

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir