SECTION SE-Unsa des BOUCHES DU RHONE - 14 RUE LOUIS ASTOUIN - 13002 MARSEILLE
Tél. 04 91 61 46 90 - 13@se-unsa.org

 
Plus d’aide administrative dans le 13 !
Article publié le lundi 7 novembre 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Alors que, dans d'autres départements, les 4000 postes d'EVS annoncés par le ministère ont permis à certains directeurs de retrouver une aide administrative, la situation dans les Bouches du Rhône est toute autre.

L'IA nous a annoncé qu'il n'y aurait dans l'immédiat aucun recrutement sur les 350 postes prévus.

La raison est simple : 150 condamnations pour défaut de formation des EVS ont été  prononcées à ce jour (ou sont en passe de l'être) par les Prud'hommes contre les établissements employeurs délégués du ministère. La réaction ne s’est pas faite attendre. Compte tenu des sommes importantes à avancer pour l’indemnisation requise, les chefs d’établissement n’ayant pas la responsabilité des actions de formation (celle-ci revient au rectorat), refusent dorénavant cette délégation de signature.

Il n’y a donc plus pour l'instant de possibilité de recrutement d’EVS dans les Bouches du Rhône.

Certains syndicats ont jugé bon de pousser les EVS à ce type d'action. Intention louable. Mais le choix de miser sur une victoire facile sans en mesurer précisément les conséquences est plus qu'hasardeux.

Le SE-Unsa pour sa part n’a cessé d’agir tant au plan local que national pour que ces formations, dues aux salariés, soient mises en œuvre.

Le SE-Unsa n’a pas fait le choix de développer ce type d'actions contentieuses individuelles, car le risque de nuire à tout le dispositif d'aide administrative était manifeste.


Le bilan :

     - la donne sur la formation ne va pas être fondamentalement changée : les futurs EVS (lorsque le recrutement sera à nouveau possible) auront désormais accès à une pseudo-formation. Cela permettra à l'administration de se dédouaner de ses  obligations, mais risque de ne pas être suffisant pour offrir de véritables perspectives de réemploi.

     - combien de temps les directrices et directeurs d’école du département devront-ils attendre avant de revoir leur aide administrative ?

     - la situation globale des EVS ne va pas s’améliorer (durée des contrats, horaires, rémunération…). De plus, comme on peut s'y attendre, si l’administration fait appel des jugements, les indemnités ne seront peut être jamais versées.

     - dans le même temps c'est tout le fonctionnement des écoles des Bouches du Rhône qui est mis à mal.

Au final, les effets de cette action contentieuse vont à l'encontre de l’action syndicale visant à améliorer les conditions de travail des directrices et des directeurs. Action qui est menée depuis de nombreuses années par le SE-Unsa.

Aujourd’hui nous ne pouvons qu’acter le blocage complet du recrutement des EVS dans notre département et inviter chacun à prendre sa part de responsabilité face à cette situation.

Le SE-Unsa continuera pour sa part à oeuvrer de manière déterminée et responsable pour faire avancer ce dossier.

L'action pour le rétablissement de l'aide administrative continue. Toutes les infos ICI.

 
 
 
 
ALC