SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
Ecole Maternelle d’EspĂ©raza : grève dĂ©partementale le 25 fĂ©vrier
Article publié le dimanche 16 février 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

A l’école maternelle d’Espéraza, de graves dysfonctionnements sont observés dans le fonctionnement de l’école. Le service des agents municipaux pose problème depuis des années.

Déjà l’an dernier, des enseignantes chevronnées, ont obtenu leur changement d’affectation avec une grande satisfaction, à cause des incessantes rumeurs et calomnies colportées à leurs égards. Et ça continue cette année à l’encontre de la nouvelle équipe enseignante.

A la demande des collègues, le SE-UNSA 11 est intervenu. A l’occasion de l’alerte sociale dĂ©posĂ©e le 7 fĂ©vrier, le DASEN a reçu notre dĂ©lĂ©gation le 13 fĂ©vrier. Nos demandes ont portĂ© sur plusieurs points :

  • Le DASEN doit affirmer publiquement que les enseignantes en 2012/2013 ont quittĂ© leur poste Ă  leur demande. Elles n’ont pas Ă©tĂ© « virĂ©es Â» comme on peut l’entendre ici oĂą lĂ .
  • La possibilitĂ© doit ĂŞtre donnĂ©e aux nouveaux collègues de bĂ©nĂ©ficier d’un tel traitement en cas de nĂ©cessitĂ©.
  • Mis Ă  notre disposition des courriers incriminant les enseignants.
  • Demande au DASEN de saisine du Procureur de la RĂ©publique pour identifier la ou les sources des rumeurs de maltraitance.

Le compte-rendu complet de cette audience est disponible sur notre espace adhérents.

Le DASEN  s’est engagĂ© positivement sur les deux premiers points, mais ne souhaite pas nous remettre les courriers, ni saisir le Procureur de la RĂ©publique. Il souhaite s’impliquer lui-mĂŞme pour rĂ©gir le service des personnels municipaux et propose la mise en place d’une enquĂŞte administrative sur l’école oĂą pourront ĂŞtre entendus les enseignants, les personnels municipaux et les parents qui auraient des Ă©lĂ©ments Ă  avancer. Il ajoute que sur EspĂ©raza, « tout le monde sait que les rumeurs sont des mensonges Â».

Pour le SE-UNSA 11, les collègues ont naturellement la possibilité de déposer plainte et les personnes qui répandent des propos calomnieux sur l’école et ses enseignants doivent être identifiés et interrogés par les forces de police afin de répondre de leurs actes au pénal.

En effet, un climat délétère règne sur la commune où, dans la presse, des parents répandent des rumeurs de maltraitance et veulent saisir... Julien Courbet !

 

Le SE-UNSA 11 dépose un préavis de grève départementale le mardi 25 février pour montrer l’unité des enseignants audois face à cette injustice et exiger le respect.

 

La lettre type de déclaration d'intention est téléchargeable en bas de page.

 

Suivez le SE-UNSA 11 sur twitter : @seunsa11


   lettre 25022014   
(22 ko)
 
 
 
 
ALC