SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
Conférence de presse du SE-UNSA 11 pour l’Ecole Maternelle Publique
Article publié le mercredi 24 juin 2009.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

L’Ecole Maternelle est régulièrement attaquée au niveau national, mais elle l’est aussi dans l’Aude. En effet, un reportage avait suscité, le mois dernier, un vif émoi dans le limouxin (lire l’article ici).

Le SE-UNSA 11 a décidé de réagir pour s’opposer à ce lynchage et faire respecter l’Ecole Publique Laïque. (lire l’article ici).

 

 

Communiqué de presse

Défendons l’Ecole Maternelle Publique
23 juin 2009

 

Le SE-UNSA 11 tient à rappeler ce que représente l’Ecole Maternelle et son rôle dans l’éducation des plus jeunes. Cette école gratuite, laïque, favorisant la mixité sociale, l’intégration des enfants handicapés et la socialisation des plus petits est régulièrement dénigrée – souvenons nous de l’affaire des couches de Xavier Darcos – régulièrement mise en concurrence avec des écoles privées et commerciales, qui justifient leur entreprise avec de multiples vernis pédagogiques.


Dernièrement, par voie de presse, l’Ecole Maternelle Publique a été mise en cause à Limoux et mise en concurrence avec deux écoles privées. Evidemment, il est intéressant de voir que cette action a été programmée à la période des inscriptions en maternelle. Les effectifs des écoles payantes seraient-ils en baisse, pour qu’on fasse cette opération de communication ?


Le SE-UNSA 11 défend un principe simple : on ne sépare pas les enfants à l’âge où ils tissent les liens les plus forts, on ne sépare pas les enfants venus d’horizons divers et qui s’enrichissent de leurs différences. Seule l’Ecole Publique a une obligation de laïcité. Seule l’Ecole Publique a une obligation de mixité sociale à l’heures des tentatives de repli communautaire. Cette Ecole Publique que certains dénigrent au profit de considérations d’adultes, doit être respectée, défendue, renforcée.


Ainsi, l’offre éducative publique est en perpétuelle évolution. Le SE-UNSA 11 rappelle que l’Education Nationale propose gratuitement un enseignement ou une sensibilisation à la culture occitane à plus de 1100 élèves dans l’Aude. Qui fait mieux que l’Ecole Publique ?


Concernant l’apprentissage de la langue occitane, le SE-UNSA 11 indique que le bilinguisme est une chance pour les élèves. En effet, le développement des mécanismes de passage d’une langue à l’autre favorise le développement cognitif. Toutefois, nous sommes contre toute tentative de séparation des enfants et nous dénonçons ceux qui favorisent le communautarisme linguistique.
Par ailleurs, le SE-UNSA 11 s’étonne de l’image flatteuse qui a été faite de la méthode d’éducation "Steiner-Waldorf". En effet, l’anthroposophie théorisée par Rudolf Steiner a été souvent mise en cause pour sectarisme.


Le SE-UNSA 11 indique que les pédagogies "traditionnelles" n’existent pas en maternelle, où l’innovation pédagogique est constante et où il est permis à chaque enfant de progresser à son rythme. Aussi, les parents qui veulent savoir ce qu’on apprend à l’école maternelle ont la possibilité de se connecter sur le site du Ministère où tout est détaillé, de manière accessible.


Enfin, le SE-UNSA 11 demande la scolarisation obligatoire à l’âge de trois ans et que des moyens soient accordés pour favoriser l’accueil des enfants de deux ans.

 

Le bureau du SE-UNSA 11

 

 

 

 
 
 
 
ALC