SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
Un plus financier dans la carrière des enseignants
Article publié le jeudi 15 mars 2007.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le SE-UNSA, accompagné de sa fédération l’UNSA Education, a été reçu par le ministre de l’Education nationale le 13 mars 2007. Cette rencontre, portant sur le déroulement de carrière des personnels enseignants et d’éducation, faisait suite à différentes interventions du syndicat sur ce dossier.

Lors d’une audience avec le directeur de cabinet le 23 février, le SE-UNSA avait ainsi demandé un accroissement des possibilités d’accès à l’échelle de rémunération de la hors-classe dans le premier comme dans le second degré (*).

Le SE-UNSA se réjouit de constater que ses demandes répétées ont été entendues par le ministre.

Dans le second degré en effet, outre l’annonce déjà faite sur la hors-classe des agrégés, le ratio de promotion à l’échelle de rémunération de la hors-classe des certifiés passera de 4,23 à 5,37 % (1347 promotions supplémentaires), celui des professeurs de lycée professionnel de 4,91 à 5,86 % (270 promotions supplémentaires) et celui des professeurs d’EPS de 4,89 à 5,70 % (100 promotions supplémentaires). Le SE-UNSA a également demandé que les conseillers principaux d’éducation bénéficient de mesures du même type mais n’a pu obtenir qu’un engagement d’étude de ce dossier.

Le ministre a par ailleurs annoncé l’affectation de 2 millions d’euros à la mise en oeuvre de soutien scolaire gratuit sous forme de crédits d’heures supplémentaires, particulièrement pour les lycées « ambition réussite ».

Dans le 1er degré, la demande du SE-UNSA concernant l’augmentation de la hors-classe des professeurs des écoles fera elle aussi l’objet d’une étude. Le ministre a également annoncé qu’il accédait à l’une des demandes du SE-UNSA formulée dans le cadre du comité de suivi du protocole d’accord sur la direction d’école signé par notre seul syndicat. L’indemnité de sujétion spéciale des 53 000 directeurs d’école, après l’augmentation de 20 % que le protocole avait permis d’engranger (+ 15,42 euros mensuels), sera accrue de la même somme à compter du 1er janvier 2007. Le protocole d’accord aura ainsi permis concrètement à la totalité des directeurs de France de voir leur indemnité passer de 925,44 à 1295,62 euros annuels, soit une augmentation globale de 40 % entre le 1er septembre 2006 et le 1er janvier 2007.

Pour le SE-UNSA, si elles sont limitées, les mesures financières arrêtées vont dans le bon sens. Elles constituent des points d’appui concrets pour aller vers la revalorisation globale de la carrière des personnels d’enseignement et d’éducation que le syndicat posera sur le bureau du prochain ministre. D’ici là, il entend faire en sorte que les engagements d’études pris par le ministre sur certaines catégories soient tenus.

(*) L’échelle de rémunération de la hors-classe permet d’atteindre l’indice 783 en fin de carrière (environ 2855 € nets par mois) alors que l’indice terminal de la classe normale n’est que de 658 (environ 2400 € nets par mois)

 
 
 
 
ALC