SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
CTSD du 2 mars 2021 - Carte scolaire 1er degré rentrée 2021
Article publié le mercredi 3 mars 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

DĂ©claration de l'Unsa Education

L’UNSA Education profite du CTSD pour, Ă  nouveau, vous alerter sur l’état d’épuisement dans lequel se trouvent les personnels alors que la crise sanitaire s’éternise et dĂ©montre que nous avions raison l’an dernier, les postes de remplaçants manquent cruellement. RĂ©soudre la quadrature du cercle pour assurer autant que possible le non brassage des Ă©lèves, alors que les collègues absents ont bien du mal Ă  ĂŞtre remplacĂ©s, est un exercice d’équilibriste qui pèse sur les Ă©quipes. L’annulation des formations pour rĂ©cupĂ©rer des enseignants remplaçants est comprĂ©hensible dans ce contexte, nĂ©anmoins la formation initiale et continue est essentielle. Exercice de style encore puisque la FAQ du ministère sur le protocole sanitaire a Ă©tĂ© mise Ă  jour 17 fois

On se questionne sur le dĂ©cryptage de son contenu qui oblige les collègues Ă  enfiler un nouveau costume celui « d’experts sanitaires » ayant pour mission de dĂ©crypter tout un jargon mĂ©dical qui n'est sensĂ© ni ĂŞtre le leur ni les concerner directement. Tout ceci pèse sur les directrices et directeurs, chefs d’établissements, cadres de l’EN. 

Dans les Ă©tablissements, au quotidien nous avons malheureusement l’habitude d’enfiler diffĂ©rents costumes qui ne sont pas Ă  notre taille et qui ne devraient pas ĂŞtre les nĂ´tres, car ne relevant pas de nos compĂ©tences. Entre le costume d’expert sanitaire, et celui de « technicien de laboratoire mĂ©dical Â», il n’y a qu’un pas que le ministère pense franchir. Pour l’UNSA Education, les personnels se sont engagĂ©s bien au-delĂ  de leur cadre de travail habituel pour que le service public d’éducation joue pleinement son rĂ´le dans la lutte contre l’épidĂ©mie. L’UNSA Education refuse que les personnels enfilent ce costume supplĂ©mentaire : ils n’ont pas Ă  assumer la responsabilitĂ© d’un mĂ©tier qui n’est pas le leur.

 

A l’Education Nationale, on apprend la patience : nous le constatons cette annĂ©e encore, avec le retard de mise en paiement des avancements automatiques d’échelons. Nous sommes cependant satisfaits du versement de la prime informatique, que l’UNSA Éducation a obtenu pour les personnels. Un bĂ©mol, les documentalistes et les CPE ont Ă©tĂ© injustement oubliĂ©s.

 

Venons-en à la carte scolaire 1er degré.

Madame la Directrice d’AcadĂ©mie, l’Unsa Éducation rappelle les demandes d’ouverture formulĂ©es lors du groupe de travail dont nous tenons Ă  souligner la qualitĂ© des Ă©changes :

- Fendeille

- Les Serres et Marcel Pagnol Ă  Carcassonne

- Jean Giono maternelle Ă  Carcassonne

- Pennautier élémentaire

- Los Pitchonets Ă  Villemoustaussou

- RPI Mailhac / Pouzols Minervois

- Maternelle de Cuxac d’Aude

- Canet d’Aude

- Brossolette, Jean Macé et Anatole France à Narbonne

- Elementaire Gruissan

L’UNSA Education rĂ©itère sa requĂŞte afin de renouveler le moratoire concernant les Ă©coles de Trèbes et de Conques sur Orbiel. La logique mathĂ©matique tombe au regard du contextede ces deux communes tant que ces Ă©coles portent les stigmates des inondations, il est difficile de parler « d’équitĂ© Â» dans l'optique d'une fermeture de classe dans ces communes. 

Le ministre, l’année dernière avec son joker « commune rurale », a obligé l’annulation de fermetures de classe. Les élections passées, le joker a disparu. Les fermetures seront malheureusement au rendez-vous cette année dans un nombre beaucoup plus important. L’UNSA Education défendra en séance les écoles qu’une fermeture pourrait impacter.

Dans un contexte de baisse d’élèves, 8 postes sont attribuĂ©s Ă  l’Aude. Bien que l’UNSA Education accueille favorablement cette dotation positive pour notre dĂ©partement, ce n’est pas un luxe. 

Si, pour l’UNSA-Education, la poursuite de la diminution des effectifs par classe dans le 1er degrĂ© est une bonne nouvelle, il est cependant essentiel de ne pas avoir une vision tronquĂ©e de la rĂ©alitĂ© : des effectifs plus faibles ne font pas tout.

Les Ă©coles audoises connaissent des besoins importants mĂŞme s’ils sont moins visibles immĂ©diatement que les classes. Il est temps d’inverser la tendance concernant les RASED qui ont Ă©tĂ© fragilisĂ©s ces dernières annĂ©es alors qu’ils jouent un rĂ´le très important dans le traitement de la grande difficultĂ©, qui plus est, dans cette pĂ©riode, oĂą la rupture scolaire a prĂ©cisĂ©ment touchĂ© avant tout, les plus prĂ©caires et les plus en difficultĂ© dans les apprentissages. 

 

Dans l’Aude, le remplacement reste problématique.

Même si le nombre de remplaçants dans l’Aude est au-dessus de la moyenne nationale (plus de 9% dans l’Aude contre 8.2 % national), c’est la ruralité et le nombre d’écoles de 1 à 3 classes qui est consommatrice de remplaçants comme de postes.

Peut-ĂŞtre allez-vous nous annoncer une « loi de programmation » dĂ©partementale, qu’on pourrait appeler une charte, et que des postes qui seraient ouverts Ă  l’occasion de ce CTSD ne seraient qu’une première Ă©tape pour reconstituer une brigade de remplacement pouvant assurer la continuitĂ© du service public dans des conditions acceptables pour usagers comme pour professionnels et permettre une rĂ©elle formation continue? 

 

Par ailleurs d’autres champs, depuis trop longtemps mis en tension, voire parfois délaissés et dégradés, devront également trouver des réponses. Les enseignants de notre département rural, pauvre, où plus de 50% des écoles ont 3 classes et moins, garantissent le droit à l’Education. La tâche est rude. Donner autant qu’ailleurs revient à ne pas garantir l’égalité : il faut donner plus et mieux. Il est urgent de remonter des sites pédagogiques comme la Campane à Narbonne, remettre un enseignant qui se charge de la bibliothèque pédagogique de Narbonne à l’école Jean Jaurès, retrouver un poste patrimoine à la cité de Carcassonne.

Le dĂ©clin dĂ©mographique de notre dĂ©partement doit ĂŞtre une occasion Ă  saisir pour relever ces nombreux dĂ©fis. L’UNSA Education soutiendra toutes initiatives pĂ©dagogiques qui apportent une plus-value aux enseignements Ă  l’Ecole Publique et LaĂŻque. Il en va de la RĂ©ussite de tous. 

 

Madame la Directrice Académique, vous avez déjà intégré dans ce projet les mesures d’amélioration des décharges des directeurs d’école d’une, deux, trois, neuf et treize classes alors que ces mesures annoncées et étudiées lors des instances ministérielles n’ont pas, à ce jour, de réalité législative. Sage précaution car, alors que nous siégeons en CTSD, le CTM étudie en même temps le décret et les trois arrêtés sur le sujet et qui ne tarderont pas à être publiés.

Cependant, si des moyens importants sont fléchés pour mettre en œuvre la nouvelle règlementation en matière de décharges de direction (l’équivalent de plus de 4 postes pour le département), l’Unsa Education rappelle que le Ministère s’est engagé à ce que ce ne soit qu’une première étape. La montée en charge est urgente pour alléger les tâches des directrices et directeurs. De plus, il est indispensable, en parallèle, d’accompagner ces moyens par une réflexion sur les missions et la fonction de direction.

 

En corrélation avec la carte scolaire, sont liées les opérations de mouvement. L’Unsa Education, lors des discussions sur les Lignes directrices de Gestion des mobilités, a prôné la qualité d’un dialogue social de proximité et demandé à ce que les dispositions du mouvement des personnels et les LDG soient présentées en CTSD et discutées avec les représentants des personnels. Nous faisons cette demande dans cette instance, en complément du courrier que nous vous avons fait parvenir afin de garantir la transparence et l’équité dans cette étape importante pour la carrière de nos collègues.

 

Compte-rendu

CTSD CARTE SCOLAIRE : L'UNSA OBTIENT !

 

La Directrice AcadĂ©mique ouvre l’instance en remerciant l’ensemble des personnels pour leur engagement « remarquĂ© et remarquable Â» de tous les instants: « C’est grâce Ă  cet engagement que nous tenons dans cette crise Â».

L’UNSA EDUCATION est satisfait des échanges avec la Directrice Académique. Nous avons été entendus sur un certain nombre de situations.

Pendant le CTSD, aux fenĂŞtres de la DSDEN, le SE-UNSA 11 soutenait les collègues en grève contre les fermetures de classe !

 

Analyse de la situation :

 

  • Les prĂ©visions d’effectifs pour la rentrĂ©e 2021 sont encore en baisse (-178 Ă©lèves)
  • La dotation initiale est malgrĂ© tout positive Ă  + 8 postes.
  • La dotation a pour principal objectif l’augmentation des dĂ©charges de direction, nĂ©gociĂ©e par le SE-Unsa et en cours de signature. Elle doit Ă©galement servir Ă  la limitation Ă  24 des CP et CE1.
  • Les campagnes d’inscriptions tardives dans certaines municipalitĂ©s posent des difficultĂ©s dans la rĂ©alisation de la carte scolaire. Un calendrier plus prĂ©coce sera demandĂ© aux mairies afin d’être plus prĂ©cis dans les effectifs prĂ©visionnels.

 

PROJET de CARTE SCOLAIRE

(définive seulement à l'issue du CDEN)

 

FERMETURES

EM Gruissan

EP Pomas

EM Jean Moulin Castelnaudary

EP Armissan

EP St Couat d’Aude

EP Fanjeaux

EP Labastide d’Anjou

EP Ferrals des Corbières

EP Salsigne

EP Alzonne

EP Gaston Bonheur Narbonne

EP St André de Roquelongue

RPI Caves

 

5 Ă©coles sous surveillance : EE Fleury,  Villemoustaussou EP Cabrespine, Villasavary, EM Azille

 

OUVERTURES

EP Pouzols

EE Marcel Pagnol Carcassonne

EE Brossolette Narbonne

EP Fendeille

EE Les serres Carcassonne

EE Pennautier

EM Les Pitchonets Villemoustaussou

EE Jean Macé Narbonne

EE Gruissan

EM Cuxac d’Aude

EP Canet d’Aude

EE Narbonne (à définir, voir compte rendu)

 

ULIS EE Victor Hugo Limoux

1 poste d’Enseignant Référent ASH

½ poste à l’IME Les Hirondelles Narbonne

 

Chaque école a été passée en revue. Pour plus d’informations, contactez votre syndicat, le SE-UNSA.

 

  • EP Chalabre : opĂ©ration blanche fermeture maternelle pour ouverture en Ă©lĂ©mentaire.

 

  • Conques sur Orbiel et Trèbes : il n’y aura pas de fermeture !

Après avoir alertĂ© en presse, l’UNSA Education a dĂ©fendu ces deux Ă©coles dès sa dĂ©claration liminaire : « La logique mathĂ©matique tombe au regard du contexte de ces deux communes tant que ces Ă©coles portent les stigmates des inondations, il est difficile de parler « d’équitĂ© Â» dans l'optique d'une fermeture de classe dans ces communes. Â»

L’UNSA EDUCATION est satisfait d’avoir été entendu.

 

  • Esperaza maternelle : pas de fermeture !

Après notre alerte et vu les effectifs de TPS, importants dans cette zone de revitalisation rurale, aucune fermeture n’a été actée dans cette école.

 

  • Nous restons vigilants sur la situation de l’école Ă©lĂ©mentaire Anatole France Ă  Narbonne oĂą les effectifs sont Ă©levĂ©s.

Une ouverture avait été envisagée en groupe de travail. La Dasen indique que la présence de la classe de musique ne permettrait pas d’accueillir une nouvelle classe.

Le maire de Narbonne s’est alors engagé à établir un délestage des CP sur Jean Macé ou sur une autre école dont l’ouverture de classe serait actée lors du CDEN.

Les représentants des personnels ont rappelé l’importance d’une ouverture à l’école Anatole France et l’éloignement de Jean Macé.

La DASEN va se rapprocher du maire de Narbonne et réfléchir pour ouvrir à Anatole France ou ailleurs. Ouvrir à Anatole France nous semble une sage décision puisqu’il y a les locaux et que cela éviterait la fuite vers le privé des 20 élèves attendus qui ne traverseront pas la ville pour aller à l’école.

L’UNSA Education continuera d’argumenter sur ce dossier en CDEN.

 

  • Autres fermetures :

Même si nos arguments n’ont malheureusement pas porté concernant les autres fermetures, l’UNSA Education a veillé à ce que les moyennes après fermeture n’excèdent pas 24.

 

VOTE du projet

Vote contre : UNSA Education SNALC FO

Abstention : FSU

Pas de 2ème CTSD pour rediscuter cette carte scolaire car il fallait un vote contre unanime.

Même si le dialogue social a été bien meilleur qu’auparavant, nous n’acceptons pas les fermetures de postes et l’abandon des RASED. En instance, la Directrice Académique a clairement dit que le RASED ne faisait pas partie des priorités du ministre. Par ailleurs, la brigade de remplacement n’a pas été renforcée.

C’est pourquoi nous avons voté contre malgré le fait que nous ayons obtenu beaucoup de nos demandes.

 

Les enseignants de notre département rural, pauvre, où plus de 50% des écoles ont 3 classes et moins, garantissent chaque jour, le droit à l’Education. La tâche est rude. Donner autant qu’ailleurs revient à ne pas garantir l’égalité.

Pour l’UNSA Education, c’est clair, il faut donner plus et mieux.

 

Comme nous l’avions dit dans notre déclaration liminaire, il est également urgent de remonter des sites pédagogiques comme la Campane à Narbonne, remettre un enseignant qui se charge de la bibliothèque pédagogique de Narbonne à l’école Jean Jaurès, retrouver un poste patrimoine à la cité de Carcassonne.

Le dĂ©clin dĂ©mographique de notre dĂ©partement doit ĂŞtre une occasion Ă  saisir pour relever ces nombreux dĂ©fis. L’UNSA Education soutiendra toutes initiatives pĂ©dagogiques qui apportent une plus-value aux enseignements Ă  l’Ecole Publique et LaĂŻque. Il en va de la RĂ©ussite de tous. 

 

 

Augmentation des décharges de directeurs-trices d’école

 

A ce stade de la carte scolaire :

 

186 Ă©coles audoises (environ 50%) sont concernĂ©es par une augmentation de dĂ©charge :

 

  • 65 Ecoles Ă  1 classe passent de 3 Ă  6 jours de dĂ©charge

 

  • 109 Ecoles de 2 et 3 classes passent de 10 Ă 12 jours

 

  • 9 Ecoles de 9 classes passent de 33% Ă  50% :

Ecoles Jules Ferry Carcassonne, St Nazaire, Salles d’Aude, Jeanne Miquel Coursan, Yvan Pélissier Cuxac d’Aude, Sallèles d’Aude, Pasteur Narbonne, Fleury d’Aude, Brossolette Narbonne

 

  • 3 Ecoles Ă  13 classes passent de 50% Ă  75% de dĂ©charge :

Ecoles Arago Narbonne, Sigean, Gruissan

 

Le SE-Unsa agit depuis longtemps pour que les dacharges de direction augmentent. Ce sera chose faite, une première marche qui doit en appeler d'autres car ce n'est que le début.

UNSA EDUCATION : Comment va s’organiser la dotation des dĂ©charges des directeurs-trices d’école de 1 Ă  3 classes ?

Allez-vous crĂ©er des postes recomposables Ă  l’annĂ©e ? Nous avons des propositions Ă  vous faire !

RĂ©ponse de la DASEN : proposition de travailler sur cette question le 11/03 en groupe de directeur ou le 22/03 en GT.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez réfléchi à une organisation qui pourrait satisfaire les personnels concernés. Le SE-Unsa a déjà travaillé sur la question.

 

 

Limitation Ă  24 en CP et CE1

 

Compte tenu de la baisse des effectifs généralisée, la DASEN indique qu’elle estime que, quand la moyenne est inférieure à 24 élèves par classe, la limitation à 24 des CP et CE1 demandée par le ministère peut être mise en place (sauf cas exceptionnels d’effectifs de CP très importants).

 

L’UNSA Education a pointé une vingtaine d’écoles pour lesquelles cette limitation n’est toujours pas possible, tout simplement du fait d’un effectif moyen approchant les 26 élèves par classe.

La DASEN indique qu’il s’agit d’un nombre limité d’écoles en comparaison aux 350 écoles audoises.

L’UNSA Education sera exigeante sur la mise en place de cette priorité à l’horizon 2022.

 

DĂ©doublement GS en REP

 

Cette priorité ministérielle est difficile à mettre en place par manque de possibilité de locaux. Un travail est en cours avec les municipalités de Narbonne et Carcassonne et les IEN pour pouvoir concrétiser cette demande.

 

Fusion des remplacements

 

Cette problĂ©matique sera abordĂ©e lors du groupe de travail (22 mars) dĂ©diĂ© afin de dĂ©finir un mode de fonctionnement après la dĂ©cision de la DASEN de ne garder que 2 catĂ©gories de postes remplacement : TR ZIL et TR BD. (notre compte rendu)

 

Questions diverses :

 

  • Quand doivent ĂŞtre prĂ©sentĂ©es les LDG qui dĂ©limitent les règles du mouvement des PE ? L’UNSA Education a demandĂ© cette prĂ©sentation en dĂ©claration et par courrier afin de pouvoir informer au mieux les collègues enseignants.

 

Un prochain CTSD aura lieu, date à définir.

Le calendrier du mouvement n’est pas encore défini.

 

 

  • Quand est prĂ©vu le prochain CDEN ? le groupe de travail sur l’inclusion issu du CDEN ?

 

Le CDEN aura lieu le 12 mars.

Le projet de carte scolaire n’ayant pas eu un vote unanimement défavorable, il n’y aura pas d’autre CTSD.

Cette carte scolaire sera actée lors du CDEN.

 

  • Tests salivaires : comment vont-ils s’organiser ?

 

La DASEN nous a indiquĂ© que des Ă©coles « sentinelles Â» avaient Ă©tĂ© sĂ©lectionnĂ©es pour ces tests. Elle nous confirme que les personnels n’auront pas Ă  faire de prĂ©lèvement comme l’exigeait l’UNSA Education (article). Des postes seront spĂ©cialement crĂ©Ă©s pour accompagner la logistique et le recueil.

 

 

  •  prime informatique :

 

Le ministre a annoncé ce matin qu’elle serait versée aux profs documentalistes sous une autre forme. Si nous saluons cette décision qui correspond à notre demande, il reste nos collègues CPE.

L’UNSA Education reste également préoccupé par des retours de collègues PSYEN et Rased qui n’auraient pas touchés cette prime. Si cela était votre cas, n’hésitez pas à nous contacter, nous accompagnons déjà des collègues pour rétablir leurs droits.

Le SE-Unsa a Ă©crit au rectorat : notre article

 

 
 
 
 
ALC