SECTION SE-Unsa de l'AUDE - 14 BD JEAN JAURES - BP 17 - 11001 CARCASSONNE CEDEX
Tél. 04 68 25 56 29 - Fax. 04 68 25 65 45 - Por. 06 37 61 02 41 - 11@se-unsa.org

 
URGENCE RASED : exigences du SE-UNSA
Article publié le samedi 7 février 2009.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le SE-UNSA a été reçu le 5 février par le ministère dans le cadre d’un « groupe de travail » consacré au traitement de la difficulté scolaire.

Il y a rappelé son total désaccord avec les mesures de restriction budgétaire touchant les RASED.

Le SE-UNSA rappelle que l’Etat, dans le cadre du service public d’éducation, doit garantir l’égalité d’accès de tous les élèves aux aides spécialisées.

Le SE-UNSA a demandé qu’un texte de cadrage national soit adressé aux IA et Recteurs.


Les mesures de carte scolaire sont en cours selon des déclinaisons parfois désastreuses. Il est donc impératif de définir l’implantation des emplois afin que les missions des enseignants spécialisés soient respectées. Les missions des enseignants spécialisés affectés en surnombre dans les écoles doivent être absolument clarifiées. Ceux-ci doivent toujours être considérés comme membres du RASED et leur articulation doit être prévue avec le dispositif Rased et son équipe plurielle de professionnels mobiles. Leurs missions ne doivent pas être entendues sur du court terme.

NOS EXIGENCES

- Mentionner, à chaque fois, le fait qu’il s’agit bien d’aides spécialisées. Le SE-UNSA soutient la nécessité du tryptique E, G et psy dans le RASED.


- Mise en œuvre d’une articulation réelle entre les enseignants « mobiles » des RASED maintenus et les enseignants « sédentarisés ». Ainsi nous demandons le maintien des réunions de coordination et de synthèse. Dans l’intérêt des élèves qui sont suivis, il est indispensable que l’on ne s’en tienne pas en effet à des interventions éparses mais que des coordinations puissent avoir lieu en tant que de besoin.


- Ecarter toute confusion sur la notion de sédentarisation. Pour le SE-UNSA, la sédentarisation géographique ne doit pas entraîner de remise en cause des missions. Ainsi, le SE-UNSA demande à ce que l’intervention sur classe entière ne figure parmi les possibilités d’intervention de ces enseignants sédentarisés. De même, l’évocation du dispositif d’aide personnalisée doit se faire sans aucune ambiguïté, sans superposition avec l’aide spécialisée.


- Nécessité d’un pilotage par l’IEN car c’est lui qui permettra une utilisation optimale du réseau en fonction des besoins constatés sur le terrain.

 

Sur ce lien, un reportage de "La Dépêche du Midi" sur un RASED de Carcassonne : www.ladepeche.fr/article/2009/02/02/533780-Carcassonne-Comment-fonctionne-un-Rased.html

 
 
 
 
ALC